NJPW

NJPW Best of the Super Junior 27 : Résultats du 2 décembre

SHO vs Hiromu BOSJ 27

Résultats de la septième journée du NJPW Best of the Super Junior 27 avec notamment un excellent main-event entre SHO et Hiromu Takahashi.

NJPW

Septième journée du NJPW Best of the Super Junior 27 qui investit les murs de l’Osaka Municipal Centre Gymnasium dans la ville du même nom.

À l’affiche aujourd’hui : Yuya Uemura contre DOUKI, Ryusuke Taguchi contre Robbie Eagles, Master Wato contre BUSHI, Taiji Ishimori contre El Desperado ainsi qu’une attendue confrontation entre SHO et Hiromu Takahashi.

DOUKI a battu Yuya Uemura. Les deux ball-traps de la compétition s’affrontent enfin. À l’image d’un Toa Henare dans la World Tag League, DOUKI représente très bien ce catcheur dont le push se retrouve à la ligne entre les young lions et le plus bas de la carte, sauf qu’un a dernièrement obtenu un meilleur push que l’autre n’a pas eu le début de sa carrière.

Uemura est chaud comme de la braise et se rue sur son adversaire dès le début du match et on aurait bien envie qu’il parvienne à remporter un combat bien que son statut actuel lui en empêche. Un jeune lion rempli d’énergie qui bouge dans tous les sens avant de se faire calmer par DOUKI à l’extérieur. S’ensuit quelques séquences où chacun tente de prendre l’avantage et DOUKI déroule avec son Italian Stretch #32, dont Uemura s’en échappe, suivi d’un Daybreak DDT pour le compte de deux avant de l’achever d’une Suplex de La Luna, jamais deux sans trois. Un match correct et très solide.

Publicité

Solide sur les appuis

Robbie Eagles a battu Ryusuke Taguchi. Tous deux mathématiquement éliminés du BOSJ 27, on se bat désormais pour l’honneur. Après sa masterclass face à Hiromu Takahashi lors de la journée précédente et malgré la défaite, Eagles est toujours motivé et ne laisse pas abattre tout en ayant la bonne intention de faire mordre la poussière au Coach.

Bien qu’on sent l’australien prêt à voler le show, on reste sur les bonnes bases avec Taguchi qui exécute ses séquences signatures, ça serait trop demander. Bien que l’âge commence à se faire ressentir pour ce dernier, on sait qu’il est toujours capable de faire de bonnes choses et c’est bête de s’en priver. Quelques tentatives de soumissions et de tombés rapides et ça l’affaire. Le Sniper Eagles porte l’action sur ses épaules et se voit récompenser d’une victoire sur son Ron Miller Special

BUSHI a battu Master Wato. Chacun a besoin de cette victoire précieuse qui pourrait leur permettre de garder quelques onces d’espoir une finale et ils vont opérer les moyens adéquates pour l’obtenir. Ça va se la donner comme pas possible entre les deux hommes, notamment Wato qui démontre une nature bien stiff à certains moments. Ça commençait à manque les mecs stiffs chez New Japan. Néanmoins, il n’y a qu’un pas entre le stiff et n’être juste qu’un dangereux personnage.

En outre des grosses tatanes, les deux catcheurs vont démontrer leur art de la voltige et ça va fuser dans tous les sens. Un match vraiment appréciable et agréable à regarder sans non plus être quelque chose d’exceptionnelle. L’ingouvernable remporte deux précieux points sur sa MX après une première sans succès avant de claquer un Canadian Destroyer pour faire passer la seconde. Honte à toute personne utilisant le Destroyer comme une prise de transition.

Le Bone Soldier en plein désespoir

El Desperado a battu Taiji Ishimori. Despy a lui aussi besoin d’une victoire, et face au champion, elle ne sera que plus belle. Celui-ci montre directement la couleur en allant directement se battre à l’extérieur du ring en faisant manger les barrières de sécurité à Ishimori. Un passage à tabac dans les règles avec notamment un bon gros coup de ceinture dans la tronche auquel le champion tente bien d’y répondre.

Publicité

De retour dans le ring, ce dernier parvient à reprendre la main en ciblant le bras de son adversaire avant d’y appliquer son Crossface ainsi que son Bone Lock, sans succès. C’est ensuite au tour de Desperado qui quant à lui vise les genoux de Ishimori et lui applique son Numero Dus, lui aussi en vain.

Dans une superbe séquence, Ishimori parvient à placer une Mistica qu’il transforme en Crossface et contré quelque instants plus en un Numero Dos. Ce genre de séquences des plus fluides sont d’une extrême satisfaction. Desperado place lui aussi sa Mistica qu’il parvient à transformer à son tour en Pinche Loco. Les deux hommes ne parviennent pas à se départager tandis que l’annonceur annonce que la barre des quinze minutes est dépassée.

Ishimori profite d’un ref bump pour aller chercher sa ceinture de champion mais l’arbitre se réveille trop vite et le surprend. Alors que ce dernier part rendre la ceinture, Desperado en profite pour claquer un coup dans l’entrejambe de son adversaire, une bonne mandale dans la face suivi d’une Pinche Loco pour recoller au classement.

Publicité

Ingouvernable sous haute tension

SHO a battu Hiromu Takahashi. Une affiche très attendue et dans les circonstances actuelles, décidera du sort de ce BOSJ 27. Tous deux affublés de bandages témoignant des sévices infligées par le tournoi, il s’avère être le cadet de leurs soucis et les deux catcheurs se foncent d’entrée dessus avec quelques échanges de lariats bien sèches.

Tous deux amateurs des grosses prises de risques, ça va s’en envoyer dans tous les sens entre les deux adversaires s’y mettent à cœur joie pour démonter la tronche de l’autre. SHO, néanmoins, préfère la jouer fine et vise les bras de Hiromu avec notamment quelques soumissions avec l’une d’entre elles sur le tablier du ring avant de lui exploser le bras sur le sol du ring. L’ingouvernable parvient malgré tout à reprendre l’avantage avec un shotgun dropkick et d’envoyer le High Voltage dans les barrières.

SHO lui répond d’une spear mais le choc touche sa nuque assez fragile en somme depuis quelques jours mais parvient à garder la main sur Hiromu en lui claquant quelques coups de pieds biens secs. Dans une tentative de German Suplex, le membre de CHAOS se fait contrer par une Complete Shot pour se faire remettre les pendules à l’heure. Takahashi place ensuite sa Dynamite Plunger suivi de son Death Valley Driver pour capitaliser sur la nuque de son adversaire avant de se faire contrer sa tentative de TIMEBOMB. Au tour de SHO de s’en prendre à la nuque de son adversaire, un coup mal placé et plus de Hiromu, par contre.

Les deux hommes se délivrent ensuite une bonne séquence où ça s’échange des grosses tatanes avant d’envoyer un dangereux sunset flit powerbomb à l’extérieur du ring. Il y a failli avoir un mort sur ce coup. Les signes de fatigues commencent à apparaître tandis que la barre des vingt minutes vient d’être dépassée. Chacun parvient à se contrer mais c’est SHO qui réussi à prendre l’avantage sur un Powerbreaker, pour le compte de deux. Tentative de Shock Arrow manquée qui permet à Hiromu de tenter le tout pour le tout avec sa Victory Royal. SHO parvient à s’en sortir et lui claque une paire de lariats avant de lui infliger une Shock Arrow pour la victoire. Excellent match. Hiromu Takahashi est extraordinaire, SHO l’est tout autant.

Classement du NJPW Best of the Super Junior 27

1 – El Desperado (10 points)

Publicité

2 – SHO (10 points)

3 – Hiromu Takahashi (10 points)

4 – Taiji Ishimori (10 points)

5 – BUSHI (8 points)

6 – Master Wato (8 points)

7 – Robbie Eagles (6 points)

8 – Ryusuke Taguchi (6 points)

9 – DOUKI (2 points)

10 – Yuya Uemura


Huitième et avant-dernière journée du NJPW Best of the Super Junior 27 ce samedi 5 décembre à Kagoshima avec les affiches suivantes :

  • SHO contre Yuya Uemura
  • BUSHI contre DOUKI
  • Robbie Eagles contre El Desperado
  • Master Wato contre Taiji Ishimori
  • Ryusuke Taguchi contre Hiromu Takahashi
En haut