NJPW

NJPW Best of the Super Junior 27 : Résultats du 5 décembre

Taguchi vs Hiromu BOSJ 27

Résultats de la huitième et avant-dernière journée du NJPW Best of the Super Junior 27 où Hiromu Takahashi affronte Ryusuke Taguchi dans le main-event.

NJPW

Huitième et avant-dernière journée du NJPW Best of the Super Junior 27 qui se déroule dans la ville de Kagoshima, région de Kyushu.

À l’affiche aujourd’hui : Yuya Uemura contre SHO, BUSHI contre DOUKI, Robbie Eagles contre El Desperado, Master Wato contre Taiji Ishimori ainsi que Ryusuke Taguchi contre Hiromu Takahashi.

SHO a battu Yuya Uemura. Tous deux amateurs de lutte, les deux hommes se sont testés dans ce domaine avant de faire une transition dans celui des grosses tatanes. SHO domine sans surprise et prend tout son temps pour punir le young lion, qui parvient malgré tout à tenir le coup et répond par quelques paires de coups bien secs qui lui permet de saisir une occasion pour chiper une victoire inespérée.

Néanmoins, le High Voltage y trouve l’occasion de claquer à son tour quelques paires de coups de pieds. Uemura parvient à placer une puis deux Overhook Suplex pour un compte de deux. Un poil trop gourmand, le jeune lion souhaite en placer une troisième tandis que SHO lui place un backbreaker suivi d’un Boston Crab dont Uemura parvient à s’en échapper in-extremis. SHO enchaîne d’un powerbreaker puis de la Shock Arrow pour le compte de trois.

Publicité

Brutales surprises

DOUKI a battu BUSHI. L’ingouvernable a besoin d’une nouvelle victoire pour espérer rester dans la course mais face à un DOUKI affamé qui l’attaque avant que la cloche ne retentisse et emmène l’action directement à l’extérieur du ring, on part d’ores et déjà sur le petit compte de 19.

S’ensuit un match assez physique où la bagarre sera de mise, c’est la bataille de celui qui va taper le plus, agrémenté d’un poil de gruge pour certains. DOUKI parvient à placer sa Daybreak DDT, contré en un Codebreaker de la part de BUSHI. Son adversaire tente une nouvelle fois la Daybreaker pour un deuxième Codebraker. L’ingouvernable se prépare pour claquer sa MX, que DOUKI contre en un petit paquet, l’éliminant ainsi mathématiquement du BOSJ 27.

El Desperado a battu Robbie Eagles. Se battant pour l’honneur, Eagles est parti sur les chapeaux de roues et part essayer dès les premières minutes sa Ron Miller Special et ce n’est pas un pouce dans l’œil donné par Despy qui va le faire flancher. Au contraire, ça lui a donné davantage la rage. Desperado finit par s’enfuir à l’extérieur, là où il est meilleur.

Le masqué prend l’avantage en allant envoyer l’australien se crasher dans l’un des poteaux du ring avant de le remettre dans le ring. Néanmoins, un petit coup placé dans l’entrejambe réveille Eagles et ce dernier place une 619 suivi d’un Lope Con Giro pour revenir sur les rails. Cependant, Desperado parvient à esquiver une tentative de 450 Splash et reprend une nouvelle fois le match en main avec notamment une tentative de Numero Dos dont le Sniper va avoir grand mal de s’en sortir.

Eagles parvient à s’en échapper et place quelques paires de tentatives de petits paquets qui frustrent bien comme il faut Desperado qui a tenté de viser l’entrejambe, un coup contré en un Ron Miller Special que Despy s’échappe à son tour par une petite fourchette dans les yeux puis d’une Pinche Loco pour s’assurer sa première place. *

Publicité

Maître des os cassés

Taiji Ishimori a battu Master Wato. C’est parti directement au sol avec un Wato assez chaud qui domine le champion assez rapidement avant que ce dernier parvienne à sortir de son bourbier et de cibler comme toujours l’un des bras de ses adversaires et lui massacrer l’épaule. On commence à suspecter un certain fétichisme.

Le maître de kung-fu parvient à se sortir des assauts de son adversaire et place une tornillo avec une réception assez hasardeuse à l’extérieur du ring. Fort de sa prise de risque, Wato tente sa TTD une fois revenu sur le ring. Cependant, son maux d’épaule ne lui permet pas de placer toute la pression nécessaire sur la prise et permet à Ishimori de s’en sortir et placer sa Crossface, dont Wato s’en échappe avec l’aide des cordes.

Le champion claque un John Woo Dropkick tandis que son adversaire lui répond d’un DDT avant de tenter une Anaconda Vice, coucou CM Punk. Avec une épaule toujours en vrac, Ishimori contre et place sa Bone Lock suivi de sa Bloody Cross pour lui aussi parvenir aux douze points.

Publicité

Ingouvernable en roue libre

Hiromu Takahashi a battu Ryusuke Taguchi. Complètement à l’aise et plein de confiance, Hiromu est venu au ring avec une légèreté sans pareille, encore plus que d’habitude. Face à Taguchi, on a peur de ce qu’il va se passer, l’esprit de ces deux tarés méritent l’incarcération. Ça commence avec une compétition de danse qui rend complètement hilare et qui prend fin par un coup d’arrière-train de Taguchi qui envoie Hiromu à l’extérieur, qui a manqué de perdre bêtement sur un décompte à l’extérieur.

En tentant d’empêcher son adversaire de remonter au ring, Taguchi se retrouve coincé dans les cordes, c’est vachement cocasse. Amer, Takahashi souhaite faire appel à l’esprit combatif du Coach, qui se met en mode serious business qui déroule, faisant regretter au Ticky Timebomb son choix. Après avoir mangé un tope con giro suivi d’une Bummer-Ye, l’ingouvernable répond d’une pop-up powerbomb avant de tenter de placer la TIMEBOMB, contrée en une belle Three Amigos par Taguchi.

Enervé face au manque de combativité de son adversaire, Hiromu s’énerve comme pas possible et gueule à Taguchi qu’il attend ce match depuis longtemps et qu’il se retrouve de devoir affronter un clown. Celui-ci enrage et envoie une belle paire de claques suivi d’un dropkick. Dans le coup, Taguchi tente la Dodon, contrée mais ce dernier parvient à rattraper la cheville de l’ingouvernable et exécute une grosse pression sur celle-ci.

Ralenti par cette clé de cheville, Takahashi commence à perdre du terrain et on commence à croire à la surprise du côté du leader de Taguchi Japan. Gourmand, celui-ci finit par manger la Victory Royal suivi d’une TIMEBOMB qu’il contre une nouvelle fois d’un DDT inversé. Galvanisé par l’enjeu du match, Taguchi tient le coup et parvient à placer une énorme lariat, une Tiger Suplex suivi d’une Dodon pour une énorme nearfall.

Alors que l’annonceur communique que la barre des vingt-cinq minutes de match sont dépassées, Taguchi place un DVD pour provoquer Hiromu ainsi qu’une TIMEBOMB que l’ingouvernable contre d’un petit paquet pour chiper les deux points comme un énorme filou.

Publicité

Classement du NJPW Best of the Super Junior 27

1 – El Desperado (12 points)

2 – SHO (12 points)

3 – Hiromu Takahashi (12 points)

4 – Taiji Ishimori (12 points)

5 – BUSHI (8 points)

6 – Master Wato (8 points)

7 – Robbie Eagles (6 points)

8  – Ryusuke Taguchi (6 points)

9 – DOUKI (4 points)

10 – Yuya Uemura


Neuvième et ultime journée du NJPW Best of the Super Junior 27 ce dimanche 6 décembre avec les affiches suivantes

  • SHO contre Taiji Ishimori
  • Hiromu Takahashi contre Master Wato
  • BUSHI contre El Desperado
  • Ryusuke Taguci contre DOUKI
  • Yuya Uemura contre Robbie Eagles
En haut