Friday Night SmackDown

Résultats de WWE SmackDown du 18 décembre

wwe smackdown 18 decembre 2020 kevin owens

Résultats de l’épisode de WWE SmackDown du 18 décembre 2020, go-home de TLC.

WWE

Au programme de cet épisode Friday Night SmackDown, go-home de WWE TLC 2020, les titres par équipes de la brand bleue sont en jeu tandis que l’on règle les dernier détails du pay-per-view de dimanche.

Kevin Owens ne s’excuse pas

Kevin Owens ouvre cet épisode et s’adresse à Roman Reigns. Il dit avoir parlé à sa famille cette semaine est il est sûr d’une chose : il a peur de ce que celle-ci va penser lorsqu’elle verra les choses qu’il compte faire au champion Universal ce dimanche à TLC. Il lui demande de venir sur le ring pour un petit face à face, mais Reigns ne viendra pas.

À la place, Owens a le droit à une réponse de Paul Heyman depuis l’écran géant qui se demande s’il ne serait pas masochiste pour être présent ce soir et appeler Roman Reigns à venir le contraire. Mais ça tombe bien nous explique Heyman, Roman Reigns est un sadique.

Puisqu’il ne vient pas, Kevin Owens prévient : il va venir chercher Roman Reigns lui-même dans sa loge. Mais quand au retour de la pub il y arrive, surprise : Roman Reigns fait son entrée sur le ring. Le champion prend la parole pour lui expliquer qu’il a tout fait pour qu’il ait autant de chance que les membres de sa famille, qu’il s’excuse et l’accepte en tant que chef de la tribu. Il lui donne jusqu’à ce soir pour s’excuser, où il ne survivra pas jusqu’à dimanche.

Publicité

Owens fait alors son entrée, mais ce n’est pas pour s’excuser. Il s’attaque à Roman Reigns mais pas de chance pour lui, Jey Uso débarque et aide Reigns à passer à tabac son challenger de dimanche.

Les Street Profits toujours champions, mais tricheurs

Le premier match de et épisode est celui entre les champions par équipe The Street Profits et le duo de Dolph Ziggler et Robert Roode pour les titres de SmackDown.

The Street Profits ont battu Dolph Ziggler et Robert Roode par tombé avec un roll up de Montez Ford la main tenant le slip de Roode. Non seulement c’est dommage de finir un bon match comme celui-ci de cette manière, mais en plus ce sont les faces qui trichent pour gagner.

Après le match Ziggler et Roode se plaignent envers l’arbitre Charles Robinson mais ce dernier leur demande juste de baisser d’un ton au risque d’être suspendus.

Billie Kay pendant ce temps-là est toujours à la recherche de la partenaire parfaite depuis le départ de Peyton Royce pour RAW et ce soir, elle essaye… Tamina. On sait pas pour qui c’est le plus gênant.

Publicité

The Riott Squad ont battu Billie Kay et Tamina par tombé avec un dropkick de Liv Morgan, qui a brisé le tombé que Kay a fait sur Riott après avoir taggé parce qu’elle voulait absolument faire le tombé.

A little bit of the bubbly

C’est l’heure du toast de Carmella en vue de son match contre Sasha Banks à WWE TLC dimanche. Elle arrive sur le ring avec son sommelier, des bouteilles de champagne low-cost (on ne nous la fait pas) sont sur le ring avec quelques flutes. Elle parle de Sasha Banks, qu’elle considère faible mentalement et ajoute que depuis qu’elle a battu son record de durée en tant que championne, elle navigue dans l’inconnu.

Elle est certaine de gagner son match dimanche et demande une coupe de champagne pour célébrer un peu en avance sa victoire. Un champagne qu’elle juge cheap (c’est bien d’avouer finalement), comme l’est Sasha Banks pour elle.

Publicité

La championne fait son entrée, mais pas par la rampe. Le sommelier allait s’occuper de Sasha Banks en partant sur la rampe, mais pas de chance celle-ci apparait sur le ring derrière Carmella. Elle attaque sa challengeuse, mais le sommelier lui tire la jambe. Banks le frappe, mais Carmella termine en lui cassant à nouveau une bouteille dans le dos.

Otis a battu Shinsuke Nakamura par tombé avec une Vader Bomb. Vous vous souvenez quand Shinsuke Nakamura était une grande star ? Belle époque hein.

Big E trafique les votes

Pendant ce temps Sami Zayn prépare sa petite cérémonie des Sami Awards et damnation : le technicien n’a pas poli les statuettes. Il s’absente alors pour aller chercher le nécessaire, et pendant ce temps Big E en profite pour prendre les enveloppe et sans doute changer quelques petits résultats.

Au retour de la pub la cérémonie commence. Sami Zayn nous propose de revenir en images sur l’année 2020 dans un clip vidéo qui, évidemment, ne montre que des images de lui.

Le premier awards, c’est celui du retour. Il parle de candidat comme Edge ou Roman Reigns, mais c’est bien lu-même qui le remporte. Mérité. Le second : le match de l’année. Il y a plein de candidat mais c’est aussi lui qui le remporte pour son match contre Jeff Hardy et AJ Styles à Clash of Champions. Clairement mérité.

Publicité

Le dernier, c’est celui de la Superstar de l’année. Et surprise : ce n’est pas le nom de Sami Zayn qui sort mais celui de Big E. Surprise pour Sami Zayn surtout, pendant que le vainqueur vient nous faire un petit discours.

Sami Zayn tente de pousser Big E en expliquant qu’il doit y avoir une erreur mais Big E le repousse et le fait passer à travers une table.

Le dernier match de cet épisode n’est pas le main-event, mais très attendu tout de même. Bianca Belair affronte l’ex-championne de SmackDown Bayley. L’occasion pour Belair de montrer ce qu’elle peut faire face au haut du panier du roster féminin de SmackDown.

Bayley a battu Bianca Belair par tombé avec son Rose Plant après avoir contré une powerbomb de Belair en attaquant les yeux.

Un bon match au terme duquel Bianca Belair subit sa première défaite depuis son arrivée dans le roster principal. C’est aussi première victoire de Bayley depuis cet août dernier. La remontada est en route.

Be champ’ or die tryin’

On termine cet épisode avec une dernière confrontation entre Roman Reigns et Kevin Owens avant leur match TLC de dimanche, et on se doute dès le début de ce qui va se passer. Reigns prend le micro et se demande pourquoi Owens n’accepte pas l’opportunité qu’il lui offre en échange de l’acceptation en tant que chef de la tribu, alors qu’il pourrait l’aider grandement dans sa carrière.

Kevin Owens fait son entrée, s’empare du chaise et attaque Jey Uso, mais les deux heels prennent facilement le dessus. Le canadien passe à travers une, puis deux tables. Il se fait ensuite ensevelir de tables, échelles, chaises, tout ce qui va servir dimanche.

Reigns et Uso quittent le ring, retournent en coulisse et voient sur un écran Owens sortir de sous le tas de tables et chaises. Owens prend le micro  pour expliquer que dimanche, il va tout faire pour prendre le titre Universal, « ou mourir en essayant ». Be Champion or die tryin’.

Une fin d’épisode assez banal pour un épisode go-home de TLC tout autant banal, un brin divertissant pour ne pas dire qu’on s’est ennuyé. Rien de bien fou n’en sort malheureusement, on se laisse glisser vers le pay-per-view de dimanche, rien de plus.

En haut