AJPW

AJPW New Year Wars 2021 : David contre Goliath

Suwama vs Aoyagi

À l’occasion de la seconde nuit des AJPW New Year Wars 2021, Suwama a défendu son championnat Triple Crown face à la jeune star montante Yuma Aoyagi tandis que Yoshitatsu décide de prendre des risques en défiant le roi du deathmatch Jun Kasai dans un TLC Match.

AJPW
Publicité

Dans le sillon de la semaine charnière des grosses compétitions sportives japonaises, le catch en fait aussi parti et la All Japan Pro-Wrestling l’a démontré le week-end dernier au travers de ses New Year Wars avec une nouvelle édition en cette année 2021 au sein du mythique Korakuen Hall.

Dans cette seconde soirée de la tournée, Yuma Aoyagi affronte Suwama pour son championnat Triple Crown après l’avoir défait la veille pour les championnats par équipes avec Kento Miyhara, Yoshitatsu défend le titre GAORA TV face à Jun Kasai, maître incontesté du deathmatch dans un TLC tandis que Zeus & Izanagi mettent en jeu les ceintures All Asia par équipes face aux jeunes impétueux Koji Doi & Hokuto Omori.

Du grabuge et du sang

Commençons donc par la défense des championnats All Asia par équipes où Izinagi retrouvait son allié et leader de Purple Haze en la personne de Zeus, qui a mal terminé l’année 2020 en contractant le COVID-19 peu avant le début de la Real World Tag League et le forçant donc évidemment à rester au chaud à la maison. On le sent heureux de revenir sur les rings, tout en allant défendre l’honneur de son partenaire, attaqué par Koji Doi & Hokuto Omori, membres de la faction des Enfants Terribles, qui l’ont attaqué à plusieurs reprises.

Un match assez haché avec notamment de nombreuses interventions des Enfants Terribles, connus pour tricher comme des gorets mais face à Zeus, la sauce ne prend pas, on ressent l’écart de niveau et de présence de l’une des têtes d’affiches de la promotion. Izinagi prend donc le rôle du partenaire qui va se faire massacrer durant toute la longueur du match mais résiste face aux assauts de Doi & Omori. Shigehiro Irie viendra remettre la balance à égalité.

Publicité

Izinagi parvient à renverser la vapeur avec une German Suplex suivi d’une Tiger Suplex pour conserver les ceintures avant d’être défié par Irie & UTAMARO, ses alliés de Purple Haze.

Une chose très rare au sein des promotions de catch japonaises conventionnelles : des stipulations. Adepte du traditionnel mano a mano, on retrouve davantage des stipulations dans des promotions dont le produit y est orienté telle que la FMW à l’époque ou actuellement la BJW voire même la DDT pour celles plus loufoques.

Champion GAORA TV depuis un an et demi — diffuseur télévisé de la All Japan — Yoshitatsu s’est dit que c’était sûrement idéal d’affronter Jun Kasai, pilier du deathmatch, dans un TLC Match pour le compte de ses titres. On connaît la solidité des tables japonaises, mourrez pas les mecs.

On aurait pu clairement s’en tenir à un match plus traditionnel tant c’était mauvais. On en est au point où l’arbitre doit tenir l’échelle lorsque l’un des catcheurs montent dessus tant elles sont instables, ça fait sacrément amateur. On a connu un Kasai sous un meilleur jour et on le sentait pas vraiment à l’aise de faire du hardcore devant une foule friande de ce type de catch. Yoshitatsu, quant à lui, a pris une sacré de bumps tandis que Kasai s’est ouvert le front, c’est obligatoire lorsqu’on est un catcheur de ce calibre.

À la surprise du public, Jun Kasai parvient à décrocher les ceintures, affaire à suivre. Son règne pourrait nous surprendre.

Publicité

David contre Goliath

Si vous vous demandez qu’est-ce que ça fait de se sentir humilié : demandez à Suwama. Toujours champion Triple Crown depuis mars dernier, le daron de la All Japan a pris récemment quelques déculottés et ça lui reste en travers de la gorge. Le responsable ? Yuma Aoyagi. À l’aube de ses 25 ans, il semblerait que l’AJPW souhaite le pousser vers le haut du panier et ça commence par des victoires sur le champion. Le projet se porte bien.

Une aubaine pour la All Japan qui a sans surprise placé le jeune Aoyagi face au champion et lui offrir une chance de briller, tout en espérant qu’il ne la gâche pas, on salue Hirooki Goto. De plus, Aoyagi a encore plus énervé Suwama en parvenant à le mettre au tapis la veille pour remporter les championnats par équipes avec son partenaire de NEXTREAM et visage de la promotion, Kento Miyahara.

Les deux hommes n’y vont pas par quatre chemins et s’en donne d’entrée à cœur joie sur la tronche avant que Aoyagi ne prenne l’avantage avec notamment un DDT sur le tablier du ring. Toujours prendre un petit bump durant les matchs de championnat. S’ensuit ensuite un match avec un schéma assez classique de type à toi à moi où Suwama prend quelques paires de german suplex avant de tenter de reprendre l’avantage et ainsi de suite.

Publicité

Yuma Aoyagi tente son End Game, une guillotine, dont le champion parvient pour une fois à s’en sortir et qui sonne vraisemblablement la fin pour le jeune challenger, sa prise de soumission étant son arme pour soumettre Suwama. Ce dernier va prendre plaisir à le démonter dans tous les sens avec quelques paires de Backdrop avant de lui en infliger une bien plus puissante afin de conserver son titre et une quatrième défense réussie.

Shotaro Ashino, leader des Enfants Terribles, débarque au ring afin d’y défier Suwama après une première tentative ratée en juin dernier. Néanmoins, la crédibilité de Ashino et de ses copains est si basse qu’on sait d’ores et déjà que Suwama va conserver bien que nous ne sommes pas à l’abri d’une surprise.

La prochaine tournée de All Japan Pro-Wrestling sera les Excite Series 2021, organisée au courant du mois de février et qui démarrera le 18. Entre temps, un show sera organisé à l’honneur de Giant Baba, fondateur de la promotion en 1972 et promoteur jusqu’à sa mort en 1999.

 

En haut