WWE

Conor McGregor à la WWE ? : « Ce n’est qu’une question de temps » selon Sheamus

Sheamus Conor McGregor

Conor McGregor à la WWE ? Sheamus y est favorable et serait très heureux d’enseigner quelques leçons à son compatriote.

WWE/UFC

Conor McGregor à la WWE ? C’est une des arlésiennes les plus persistante du monde du catch. Mais certains comme son compatriote Sheamus y croient dur comme fer.

Demeurant l’une des personnalités les plus emblématiques et connues de l’UFC, véritable showman à la Ric Flair de la grande époque et possédant ses qualités dans l’octogone, l’impact médiatique que laisse l’Irlandais Conor McGregor derrière lui ne laisse personne indifférent. Il est aussi devenu le seul et unique combattant de l’UFC à remporter deux ceintures dans deux catégories différentes, respectivement featherweight et lightweight. McGregor s’est aussi mesuré au boxeur invaincu Floyd Mayweather au cours de l’année 2017, en s’inclinant face à dernier avant de revenir à l’UFC se mesurer au russe Khabib Nurmagomedov en octobre 2018.

Ce samedi soir le Notorious affrontait après un an d’inactivité Dustin Poirier pour son retour en poids-léger, un retour qui n’aura pas été victorieux, Poirier s’étant imposé par KO au deuxième round.

Publicité

Évidemment, une telle popularité et une personnalité comme la sienne attire les regards de la WWE. Après avoir titillé tout le roster de la WWE sur Twitter, des rumeurs de sa venue ont commencé à circuler mais ses péripéties médiatiques ont semble-t-il freiné l’ambition de la WWE. Seule Becky Lynch l’avait invité à le rejoindre à WrestleMania 35.

« Ça ne surprendrait personne s’il venait à un jour à la WWE »

Interviewé par le site britannique Digital Spy, son compatriote Sheamus s’est exprimé quant à une potentielle venue de Conor McGregor dans la promotion de Vince McMahon , celui-ci s’est évidemment montré entièrement favorable. Dans l’optique où McGregor mettrait les pieds sur un ring de catch, sheamus reste kayfabe et déclare que son compatriote y prendrait quelques paires de gifles, par ses soins, dont il ne serait pas prêt de se remettre.

Publicité

Il a déjà fait allusion plusieurs fois à une venue à la WWE. Il est toujours actif, c’est un gars qui a remporté des ceintures, il a fait énormément de choses. Je pense que c’est le genre de personne qui essaye toujours de faire ce qu’il sait faire de manière différente. Je pense qu’un environnement comme celui de la WWE lui irait à merveille. Vous savez, nous avons eu plein de personnalités qui sont venus. Floyd Mayweather est venu, beaucoup de célébrités dont une grande part de sportifs sont déjà venus [à la WWE].

Ça ne surprendrait personne s’il venait un jour à la WWE. Je ne pense pas de c’est une question de si, je pense que c’est une question de quand pour être honnête.

Publicité

S’il souhaitait venir [dans le ring] contre moi, ce serait formidable. Il pourrait y avoir le combat de sa vie ici. Il pourrait y prendre quelques bonnes paires de claques auxquelles il n’est pas habitué. C’est tout ce qui compte à mes yeux : venir ici et y observer un tout autre environnement.

La différence entre un combattant de MMA et un catcheur

En outre de son énorme envie de se bagarrer, Sheamus a exprimé ce qui est difficile pour un combattant de MMA lorsqu’il fait sa transition au sein du monde du catch : le calendrier, où l’ancien champion de la WWE soutient que McGregor aurait du mal à s’habituer à un emploi du temps comme celui de la compagnie de Stamford.

À l’UFC, vous combattez une voire deux fois par an. À la WWE, vous vous produisez toutes les semaines. Nous prenons des bumps toutes les semaines. […] Nous sommes dans un monde complètement différent. Je pense que [la WWE] est bien plus compétitive, bien plus physique.

Il est bien plus difficile d’être à la WWE qu’être à l’UFC. Je vais probablement me faire décrier sur internet pour avoir dit ça mais tant que vous n’avez pas réalisé ce qu’est notre emploi du temps, vous ne réaliserez pas à quel point c’est difficile.

Des combattants de MMA dans le monde du catch, il y en eu une paire, que ça soit aux Etats-Unis comme au Japon, le second étant aussi très friand de la discipline. D’un côté du Pacifique, Ken Shamrock, Ronda Rousey, Don Frye, Matt Riddle, Dan Severn ou encore Shayna Baszler en sont de bon exemples — Cain Valesquez, un peu moins. De l’autre côté de l’océan, des noms comme Kazuyuki Fujit ou Kazushi Sakuraba sont parvenus à se faire connaître.

Sans oublier d’autres noms iconiques comme Nobuhiko Takada, Akira Maeda, Masakatsu Funaki ou Minoru Suzuki sont ceux qui ont popularisé le shoot-style au cœur de puroresu. Quant à Brock Lesnar, c’est bien le seul qui est parvenu à se faire craindre autant dans l’octogone que dans un ring de catch.

En haut