WWE

La WWE enregistre un revenu record en 2020

logo wwe

La petite entreprise de Vince McMahon ne connait pas la crise. La WWE a enregistré un revenu record pour l’année 2020.

WWE

La crise ? Quelle crise ? Malgré la pandémie de COVID-19 qui a fortement impacté de nombreux secteurs, WWE a annoncé ce jeudi un revenu record pour l’année 2020.

La WWE dévoilait dans la conférence téléphonique avec les investisseurs ce jeudi soir les grandes lignes des résultats économique de l’entreprises sur le quatrième trimestre et faisait le bilan de l’année 2020. La compagnie de Stamford annonce ainsi un revenu record pour l’année qui vient de passer, avec 974,2 millions de dollars, en augmentation par rapport aux chiffres de 2019 (960,4 millions).

Pour le quatrième trimestre de l’année 2020, les revenus étaient en baisse de 26% et n’ont était que de 238,2 millions de dollars contre 322,8 millions en 2019. Une baisse expliqué notamment par l’absence de public, mais aussi par l’absence sur le calendrier de la WWE de show en Arabie Saoudite et les coûts du Thunderdome.

Des revenus records que la WWE doit sans surprises à ses contrats télévisés sur le sol américain avec FOX et NBC Universal, mais aussi à l’international et notamment en Inde avec qui elle a renouvelé son entente en début d’année et pour qui l’événement WWE Superstar Spectacle a récemment été organisé, et a été vu par 20 millions de personnes a-t-on appris au cours de cette conférence.

Publicité

Le déménagement du WWE Network sur la plateforme de NBC Universal Peacock aux États-Unis a aussi été un point important de la conférence de presse, Stephanie McMahon et Nick Khan évoquant les nombreuses possibilités d’échange entre la compagnie de Stamford et NBC quant à la promotion de ses événements durant les émissions sportive du groupe, notamment pour WrestleMania.

À lire aussi : Le service de streaming Peacock s’offre le WWE Network aux États-Unis

À noter qu’à la fin de l’année 2020, 1,5 millions de personnes étaient abonnées au WWE Network. Un chiffre en hause de 6% par rapport à 2019.

Toujours pas d’inquiétude pour les audiences

La question des audiences a aussi évidemment à nouveau été remise sur le tapis. Mais Nick Khan, vice-président de la WWE, ne s’inquiète pas. « Nous ne pensons pas avoir perdu de téléspectateurs, mais ceux-ci sont partis sur des plateformes numérique » avance Khan en mettant en avant les excellents résultats réalisés une nouvelle fois sur les réseaux sociaux. « Un produit de qualité in-ring en continue ramènera plus de curieux sur les plateformes linéaires » a-t-il ajouté, avant d’ajouter que la présidentielles et le coronavirus ont sans doute eu des conséquences sur les audiences.

Il a aussi été expliqué qu’en dehors de WrestleMania 37 les 10 et 11 avril, la WWE n’envisage pas d’organiser d’événement en public avant au plus tôt le second semestre de 2021.

Publicité

Par ailleurs, la construction du nouveau siège social de la WWE — qui compte quitter sa célèbre Titan Tower de Stamford — stoppée en raison de la pandémie de COVID-19, reprendra au deuxième semestre 2021 et coutera à l’entreprise 65 à 85 millions de dollars.

À noter par ailleurs que si Vince McMahon était présent en début de conférence, celle-ci a été contrairement aux habitudes principalement dirigée par les vice-président·e·s Nick Khan, Stephanie McMahon, Kristina Salen et Michael Weitz.

En haut