Impact Wrestling

Résultats de IMPACT No Surrender 2021

impact no surrender 2021 compressed

Résultats de IMPACT Wrestling No Surrender 2021.

IMPACT

Ce samedi soir avait lieu IMPACT No Surrender 2021, treizième du nom dans sa chronologie. Au programme notamment : Rich Swann défend le championnat du monde contre Tommy Dreamer, les Good Brothers sont encerclés par les Private Party et les Beer & Guns pour les titres par équipes, un Triple Threat Revolver ou encore TJP qui remet en jeu sa ceinture X-Division en jeu contre Rohit Raju, gros programme du côté de Nashville.

Un début de show en petite foulées

Decay (Crazzy Steve, Rosemary & Black Taurus) ont battu XXXL (Acey Romero & Larry D) & Tenille Dashwood. Après l’arrivée retentissante de Taurus ce mardi lors du dernier épisode de Impact Wrestling tandis que Rosemary & Dashwood, tout le monde s’est mis d’accord pour un trois contre trois mixte.

Un combat centré sur Black Taurus qui parvient non sans mal à bousculer les deux colosses de XXXL. Kaleb with a K tente d’intervenir en la faveur de Dashwood mais se fait jeter par le mexicain. Une fin de match sale où Rosemary crache un mist au visage de Romero tandis que Taurus achève Larry D pour la victoire.

Bryan Myers & Hernandez ont battu Eddie Edwards & Matt Cardona. Les anciens Edgeheads et meilleurs amis se retrouvent à leur grande surprise respective. Un match qui a lieu dans le cadre de la rivalité entre Edwards & Myers, qui s’est fait manger un œil par son rival, carrément.

Publicité

Les deux rivaux du match jouent au chat et à la souris autour du ring et il faut attendre l’irruption de Hernandez pour nettoyer tout cela. Myers parvient à remporter le match en envoyant Cardona dans un coin de ring dénudé de protection suivi d’un gros lariat.

Jake Something a battu Deaner. Heureusement que le second cité avait ses potes de Violent by Design aux abord du ring au cas où le match aurait pu être un squash dans les règles de l’art.

Jake explose son adversaire de tous les côtés et seuls les interventions de Eric Young et Joe Doering viennent temporiser le match avant que Something claque une Blackhole Slam pour la victoire. Violent by Design, amer, s’attaque à Jake et l’envoie s’écraser sur une table avec une top rope powerbomb.

Triple Threat Revolver

Le fameux match en Gauntlet sur fond de Triple Threat, si un participant est éliminé, un autre débarque sur le ring. Trey Miguel, Suicide et Blake Christian démarrent les hostilités. Ça se toise du regard tandis que Suicide et Miguel s’adonnent à quelques séances de Moonsaults tandis que Christian se la coule douce. Miguel prend l’avantage et parvient à soumettre Suicide.

Chris Bey arrive en quatrième et parvient à remettre un peu d’ordre dans le ring en parvenant à prendre l’avantage sur Miguel & Christian et élimine le second cité après un 450 Splash raté suivi d’un Vertebreaker pour l’élimination. Daivari entre en cinquième tandis que Trey Miguel fait posément un petit dodo à l’extérieur du ring. Daivari engage le combat contre Chris Bey et les hostilités sont à son avantage mais la suffisance lui coûte sa place lorsque Miguel débarque avec une meteora en pleine poire pour l’éliminer.

Publicité

Au tour de Josh Alexander de faire son entrée et de nettoyer le ring à coups de german suplex. Miguel tente un sleeper hold pour l’arrêter, en vain. Dans une séquence ahurissante, même avec un adversaire dans le dos, Alexander parvient à lâcher une deadlift suplex sur Bey avant de l’enchaîner de quelque prises et de le faire abandonner sur un Ankle Lock.

Willie Mack fait son entrée en sixième et nettoie son tour tout son petit monde avec quelques bonne paires de lariats. Un petit Tower of Doom où il place une powerbomb sur Alexander qui claque lui-même une superplex sur Miguel. Mack tente le tombé sur les deux hommes, sans succès. Tandis que Mack essaye d’éliminer Alexander, il se fait cueillir par une meteora de Miguel pour l’élimination.

Ace Austin rentre en septième avec l’avantage de la fraîcheur en terrassant Alexander & Miguel avec l’aide de Madman Fulton avant que les deux hommes s’allient pour tenter de l’éliminer. On se croirait dans les Three Way des années 2000 où différents styles de catch se rencontrent. Trey Miguel, sûr de sa victoire part claquer sa meteora sur Josh Alexander qui parvient à le choper en plein vol et l’envoie valdinguer. Même sort pour Fulton et Austin qui prend le tombé.

Publicité

Josh Alexander remporte le Triple Threat Revolver et défiera ultérieurement soit TJP ou Rohit Raju pour le titre X-Division.

Texas Tornado et TJP Special

Fire N Flava (Kiera Hogan & Tasha Steelz) ont battu Havok & Nevaeh pour conserver les championnats Knockouts par équipes. Avec les règles en Tornado, les championnes perdent l’avantage de leur alchimie. Les quatre femmes se rappellent que le match est aussi sans disqualification et sortent les chaises et les kendo sticks tandis que Hogan & Steelz tentent tant bien que mal de temporiser et de recréer leur alchimie, en vain.

Fire N Flava prennent Navaeh à parti tandis que Steelz l’achève d’un cutter pour la victoire. Les règles en Tornado ont amélioré drastiquement la qualité du match.

TJP a battu Rohit Raju pour conserver le championnat X-Division. TJP ou Manik ? Raju en perd la tête et souhaite en finir avec tout cela. Celui-ci s’attaque à TJP avant même le son de la cloche et les deux hommes se bagarrent à l’extérieur avant de revenir sur le ring et permettant à Earl Hebner de faire sonner la cloche et officialiser le début du match. L’alchimie entre les deux hommes se fait une nouvelle fois ressentir et ce match est des plus disputés, impossible de prédire le gagnant tant ça s’envoie dans la tronche sans ménagement. Néanmoins, Raju, comptant sur le soutien de Mahabali Shera.

Plus le match dure, plus la frustration de Raju s’accentue. Chacun s’envoie tout son arsenal en pleine poire avant que TJP ne parvienne à claquer son Mamba Splash pour la victoire.

Publicité

Jordynne Grace, Jazz & ODB ont battu Deonna Purrazzo, Susan & Kimber Lee. La place du mort revient aux femmes et elles tentent tant bien que mal de se démarquer. Les faces prennent l’avantage dès le début du match avant que les heels ne décident d’écarter Grace afin de prendre à leur tour l’avantage. ODB parvient à nettoyer le ring avant que Jazz ne parvienne à prendre Susan à parti et la faire abandonner sur un STF.

La fraternité prime et un anniversaire

Good Brothers (Karl Anderson & Luke Gallows) ont battu Private Party (Marq Quen & Isiah Kassidy) et Beer & Guns (Chris Sabin & James Storm) pour conserver les championnats par équipes de IMPACT. Une belle dynamique d’entrée où Sabin teste les Private Party tandis que Matt Hardy est furieux de voir ses poulains faire copain-copain avec leurs adversaires. Quen & Kassidy envoient Sabin au tapis tandis que les Good Brothers font de même.

Alors que Private Party prennent l’avantage et sont à deux doigts de remporter le match, Quen parvient à placer son Shooting Star Press tandis qu’Anderson débarque et l’envoie à l’extérieur du ring pour lui piquer le tombé. Ça c’est moche.

Rich Swann a battu Tommy Dreamer pour conserver le championnat du monde d’IMPACT. Dreamer est complètement cassé de partout, telle est l’histoire, mais celui-ci a toujours un tour dans son sac. Evidemment, l’action n’est pas folle, mais l’histoire racontée est belle. Dreamer sait qu’il n’aura pas de grandes chances de gagner le match mais ne se laisse pas aller pour autant, et envoie tout ce qu’il a dans le ventre. Cela rajoute beaucoup de psychologie, on a presque envie de s’attacher à lui.

Avec l’expérience, l’âme de la ECW prend l’avantage en visant la jambe blessée du champion tandis que Swann s’attaque à sa main récemment blessé. Ce n’est pas au vieux singe qu’on apprend à faire la grimace. Swann tente la technique tandis que Dreamer souhaite partir sur une brawl, ça donne un rendu assez spécial, un euphémisme.

Rich Swann envoie tout son arsenal sur Dreamer qui se sort de toutes les tentatives de tombés. Swann claque son Phoenix Splash pour la victoire. Moose débarque ensuite faire le ménage et pose avec le championnat d’IMPACT. Donnez-lui le titre, bon dieu.

Un show assez solide sans être vraiment extraordinaire, le Triple Threat Revolver et les matchs de championnats s’en sortent plutôt bien mais on sent toujours la différence nette entre le haut et le bas du panier de Impact Wrestling, qui peut parfois rebuter tant la différence n’est pas au niveau.

En haut