NXT

Résultats de NXT TakeOver : Vengeance Day

resultats nxt takeover vengeance day

Résultats complets de NXT TakeOver : Vengeance Day.

WWE

Il n’y a pas de Saint-Valentin qui tienne. Ce dimanche soir c’est NXT TakeOver : Vengeance Day avec les finales du Dusty Rhodes Tag Team Classic et trois matchs de championnat.

On débute la soirée avec la finale femme du tournoi Dusty Rhodes Tag Team Classic. Dakota Kai et Raquel Gonzalez affrontent Ember Moon et Shotzi Blackheart.

Dakota Kai et Raquel Gonzalez ont battu Ember Moon et Shotzi Blackheart par tombé avec un chokeslam de Gonzalez sur Blackeart pour remporter la finale femmes du Dusty Rhodes Tag Team Classic Excellent match. Le catch par équipe par excellence, de la brutalité — parfois peut-être un peu trop de prises de risques au point de manquer de se blesser à la tête sur la table des commentateurs — et quatre catcheuses qui ne chôment pas.

C’est après ce genre de match qu’on arrête de parler de catch féminin pour juste parler de catch par équipe. Prends-en de la graine le roster principal.

Publicité

Dakota Kai et Raquel Gonzalez, en plus du trophée, remportent une chance au titre de championnes par équipe de la WWE contre Shayna Baszler et Nia Jax. Et on croise sincèrement les doigts pour qu’elles ramènent les titres à NXT pour les sauver de RAW.

Grosse performance de KUSHIDA et Gargano

Première défense de titre de la soirée. Johnny Gargano affronte KUSHIDA pour défendre son titre de champion d’Amérique du Nord. The Way accompagne Gargano vers le ring mais Austin Theory qui marchait derrière eux se fait enlever discrètement en coulisse. Tellement discrètement que personne ne le remarquera sur le moment.

Johnny Gargano a battu KUSHIDA par tombé avec son One Final Beat pour conserver son titre de champion D’Amérique du Nord. Il portera même deux One Final Beat pour remporter le match, ce qui est un peu cocasse.

Excellent match. Sans doute le meilleur match de KUSHIDA depuis son arrivée à la WWE et pour une fois Johnny Gargano ne déçoit pas avec une victoire clean et mérite bien son titre de Mr TakeOver. Dommage tout de même que KUSHIDA ne remporte pas le titre alors que l’occasion était parfaite, surtout après un build-up durant lequel tout semblait s’aligner pour un sacre ce dimanche soir.

MSK décolle

Au tour des hommes de se lancer dans la finale du tournoi Dusty Rhodes Tag Team Classic 2021. Les MSK Nash Carter et Wes Lee ont fait leurs débuts à la WWE à l’occasion du tournoi et n’ont pour le moment pas perdu un seul match pour arriver en finale, et ne comptaient bien évidemment pas s’arrêter en si bon chemin.

Publicité

MSK ont battu les Grizzled Young Veteran par tombé avec un springboard Doomsday flipping neckbreaker de Wes Lee sur Zack Gibson pour remporter la finale homme du Dusty Rhodes Tag Team Classic. Comme pour la finale femmes, la finale hommes nous a offert une belle performance. Le catch par équipe quand il est bien fait comme ici, il ne déçoit pas.

Comme chez les femmes, MSK s’offrent un match de championnat par équipe face à Danny Burch et Oney Lorcan dans un futur proche en plus du trophée du tournoi. Leur run à la WWE commence bien.

Cameron Grimes apparait ensuite dans un clip vidéo de rap où il se met chanter sa richesse à coup de « To the moon ». On se demande si on préfère pas Eli Drake et son style tout droit venu de 2010 finalement.

Publicité

Invincible Io Shirai

On retourne à l’action pour une nouvelle défense de titre. Io Shirai défend ici le titre de championne de NXT face à Toni Storm et Mercedes Martinez, qui sont toutes les deux venues ou revenues dans la brand jaune pour s’emparer de la ceinture. Et face à une Io Shirai dont le point faible est sans doute d’être trop forte, ça ne s’annonce pas simple.

Io Shirai a battu Toni Storm et Mercredes Martinez par tombé avec un moonsault sur Martinez pour conserver le titre de championne de NXT.

Un triple menace au déroulé assez classique avec la championne qui disparait dans les premières minutes avant de revenir et aussi de nombreuses prises de risques, comme lors de ce saut depuis la structure de Io Shirai sur ses deux challengeuse. Ici aussi on regretterait presque de ne pas avoir de nouvelle championne, même si le règne de Shirai est intéressant.

Finn Bálor toujours champion, l’Undisputed Era n’est plus

On termine cette soirée avec le match de championnat NXT masculin, Finn Bálor affronte Pete Dunne, dont l’objectif est clair : re-démonter la mâchoire de l’irlandais et devenir champion aux côtés de ses partenaires Danny Burch et Oney Lorcan — qu’on ne verra pas du match pour ne pas gâcher le plaisir d’une telle rencontre.

Finn Bálor a battu Pete Dunne par tombé avec son 1916 DDT pour conserver son titre de champion de NXT.

Publicité

Un excellent match mais bien différent de ce qu’on a vu tout au long de la soirée. L’action est plus lente, plus technique aussi, pour un mélange de soumissions et de coup de poing de la part de Dunne qui essaye de blesser Bálor à la mâchoire à nouveau.

L’après match est aussi important, voire sans doute le moment le plus important de la soirée. L’Undisputed Era (toujours sans Bobby Fish) est venue en aide à Finn Bálor qui se faisait attaquer par les champions par équipe Oney Lorcan et Danny Burch, et si vous aviez cru à une vraie alliance, la surprise a dû être encore plus forte.

Adam Cole terminera Finn Bálor d’un superkick en pleine machoire, puis un autre pour Kyle O’Reilly qui a eu le malheur de se demander pourquoi son leader agit ainsi. Roderick Strong au milieu ne saura plus sur quel pied danser. C’est la fin de l’Undisputed Era, du moins telle qu’on la connait pour l’instant.

En haut