NJPW

Résultats de NJPW Castle Attack 2021 — Nuit 2

ibushi vs naito njow castle attack 2021

Résultats de la seconde et dernière soirée de NJPW Castle Attack 2021.

NJPW
Publicité

Seconde soirée de NJPW Castle Attack 2021, toujours au sein du Osaka Jo-Hall. Un événement taillé pour les plus matinaux d’entre nous avec un show commençant à 14h00 sur l’Île du Soleil-Levant, soit 06h00 du matin en France, le réveil a certainement piqué.

Au programme : les Guerillas of Destiny défendent les championnats par équipes face à Hirooki Goto & YOSHI-HASHI, Hiroshi Tanahashi se mesure à Great O’Khan et y défend son titre NEVER Openweight, le championnat IWGP Junior Heavyweight est remis en jeu entre El Phantasmo, BUSHI & El Desperado tandis que Tetsuya Naito tente de reprendre le championnat IWGP Intercontinental des mains de Kota Ibushi.

À lire aussi : Résultats de NJPW Castle Attack 2021 — Nuit 1

Revanches

Tencozy (Satoshi Kojima & Hiroyoshi Tenzan) ont battu The United Empire (Will Opsreay & Jeff Cobb). Un résultat assez surprenant quant aux résultats de New Beginning où Ospreay et O’Khan ont battu les deux vétérans. En plus de cela, Tenzan a utilisé ses Mongolian Chop, pourtant bien que la stipulation contre Great O’Khan de lui permettait plus d’en porter.

Publicité

Cobb prend le tombé pour son leader lorsque Kojima lui inflige une bonne vieille lariat pour la victoire et mettre une nouvelle fois à mal la crédibilité de l’Empire.

CHAOS (Kazuchika Okada, Tomohiro Ishii & Toru Yano) ont battu BULLET CLUB (Jay White, EVIL & Chase Owens). Les six hommes se sont affrontés la veille en un contre un et un petit 3 contre 3 remettra les choses en jeu. Rien à signaler, c’est le service standard. Gedo & Dick Togo tentent de mettre le match dans la poche de leur clan, sans succès et se font renvoyer de là où ils viennent.

Okada offre la gagne à sa faction en parvenant à soumettre Owens de son Money Clip, faut toujours une serviette dans un clan.

Les équipes font le café et Tanahashi à la volée

Guerillas of Destiny (Tama Tonga & Tanga Loa) ont battu Hirooki Goto & YOSHI-HASHI pour conserver les championnats IWGP par équipes. Après la déception de la veille où les deux équipes se sont affrontés en un contre un, on espère que le match de championnat sera à la hauteur.

Ce fut un bien bon match, loin de la configuration hachée des matchs des membres de Bullet Club, on se concentre sur l’action et on se fracasse la tronche bien comme il faut  Goto & YOSHI-HASHI prennent le dessus dès le début et se ruent avec une énorme agressivité sur les tongiens.

Publicité

S’ensuit une bonne quinzaine de minutes qui vont se résumer à de la bonne grosse tatane et des tentatives des prises signatures jusqu’à Jado profite que l’arbitre soit de dos pour faire manger son kendo stick à Hirooki Goto, profitant à Tama Tonga pour placer son Gun Stun et remporter le match.

Hiroshi Tanahashi a battu Great O’Khan pour conserver le championnat NEVER Openweight. Humilié par l’Ace, l’ancien Tomoyuki Oka tente une nouvelle fois sa chance et cette fois-ci pour le titre pris par Tanhahashi à Shingo Takagi lors de la première soirée de New Beginning.

Un match un poil meilleur que le précédent mais c’est parce que Tanahashi porte encore une fois toute l’action face à un O’Khan toujours aussi insipide bien qu’il possède un bon travail sur une partie du corps de son adversaire. Yota Tsuji se mêle à l’action, O’Khan souhaite le recruter dans l’Empire mais le young lion souhaite par dessus tout être en équipe avec l’Ace et ce dernier lui rend bien en le défendant face au prince mongol.

Publicité

On sent que Oka possède toute la puissance nécessaire pour faire plier Tanahashi mais l’expérience prime bien qu’il se fasse valdinguer dans tous les recoins du ring. O’Khan a le match en main, après quelques bonnes tentatives de soumissions et part pour son Dominator, contré par Tana en un crucifix pour un bon petit tombé rapide qui lui offre la gagne bien symbolique de la malice de l’Ace.

Despy 2 Belts

El Desperado a battu BUSHI et El Phantasmo pour remporter le championnat IWGP Junior Heavyweight pour la première fois de sa carrière. Blessé pour une durée de six mois, Hiromu Takahashi a laissé vacant le titre et les trois hommes se sont disputés pour la ceinture, que la NJPW a décidé à leur offrir chacun une chance.

Phantasmo sera la pièce centrale du combat. Véritable ordure, il est là pour humilier ses adversaires. Il met tout d’abord Desperado hors-courses pendant de nombreuses minutes en lui arrachant son masque à l’extérieur du ring. Dommage que son retour au ring pour sa vengeance ne fut pas hyper intense. La force de ce match est que l’action ne s’arrête jamais, bien que parfois assez lente. Quant l’un part au sol, un autre débarque pour envoyer le second lui aussi au tapis. Ça dure une bonne vingtaine de minutes, laissant ainsi le temps aux trois hommes de construire le match posément.

El Desperado remporte ce match avec sa Pinche Loco sur El Phantasmo, étonnamment. Despy remporte enfin le sésame qu’il mérite après tant d’années à trimer et peut même se targuer d’avoir les deux titres de la division Junior. Il mérite comme dirait l’autre.

L’ingouvernable désespère

Kota Ibushi a battu Tetsuya Naito pour conserver le championnat IWGP Intercontinental. Héros de Wrestle Kingdom 15, Ibushi se retrouve face à un Naito désireux de seulement récupérer le championnat Intercontinental, avec qui il entretient toujours une relation tumultueuse, l’amour vache.

Publicité

Dans la même que leurs précédents affrontements, ces deux-là viennent pour prendre des risques à la limite du suicidaire bien que cette fois-ci, cela s’est moins ressenti. L’action démarre avec un travail au sol, faisons comme ça. Préservez les nuques. S’ensuit de grosses séquences où ça se tatane sans ménagement.

Sur un match d’une trentaine de minutes, c’est à l’image du combat précédent : ça ne s’arrête jamais. Ibushi et Naito se connaissent par cœur et il devient difficile de faire plier l’autre facilement, les détails comptent et peuvent faire basculer l’affrontement à tout moment.

Les prises signatures pleuvent tandis que les prises de finitions commencent elles aussi à se montrer, du moins les tentatives. Les Kamigoye et les Destino arrivent à grande vitesse et chacun parvient à se dégager de la prise fétiche de l’autre. Il faudra trois Kamigoye pour Ibushi pour allonger Naito et mettre définitivement fin à ses espoirs d’empêcher l’unification voulue par le double champion.

Pendant sa célébration, Kota Ibushi est interrompu par l’irruption d’El Desperado, venu le défier avec désormais deux titres autour des hanches. Mieux encore, il le challenge pour ses deux titres pour le show anniversaire, le 49ème, le 4 mars. Connaissant Ibushi, il va sûrement accepter ce défi.

Une seconde soirée bien meilleure que la précédente bien que ce fut l’objectif, étant le pinacle de la tournée. On retiendra assurément le match des Juniors ainsi que le main-event qui a nouvelle fois dépoté tandis que le futur du titre Intercontinental est toujours incertain, tandis que certain souhaite s’accaparer le titre des poids-lourds.

En haut