NJPW

Résultats de NJPW Dominion 6.7

njpw dominio 2021

Résultats du dernier grand événement de la NJPW, Dominion 6.7.

NJPW

Nouvelle édition de NJPW Dominion qui retrouve sa case habituelle du mois de juin suite à la crise sanitaire de l’an passé qui l’avait repoussé en juillet.

Au programme : Shingo Takagi et Kazuchika Okada se bagarrent pour le titre IWGP World Heavyweight vacant, Jeff Cobb part faire ses preuves contre Kota Ibushi tandis que El Desperado et YOH se retrouvent enfin après avoir chopé le COVID-19.

En petites foulées

BULLET CLUB (EVIL, Taiji Ishimori, El Phantasmo, Chase Owens & Yujiro Takahashi) ont battu Hiroshi Tanahashi et CHAOS (Hirooki Goto, Tomohiro Ishii, YOSHI-HASHI & SHO) grâce au Bloody Cross d’Ishimori sur SHO.

En post-match, EVIL s’attaque à Hirooki Goto suivi de ses coéquipiers sur les autres membres de CHAOS. L’ex-ingouvernable semble se positionner pour challenger Goto, Ishii & Y-H pour les titres NEVER 6-Man.

Publicité

Los Ingobernables de Japon (Tetsuya Naito, SANADA & BUSHI) ont battu Suzuki-gun (Taichi, Zack Sabre Jr. & DOUKI) grâce au O’Connor Roll de SANADA sur ZSJ. 

Une victoire qui permet à Naito & SANADA de réclamer un match pour les championnats par équipes fraîchement gagnés par Taichi et Sabre Jr. Il est bon de revoir un Suzuki-gun revenir vers le mauvais côté, ça nous avait manqué un ZSJ qui victimise les arbitres.

Il suffira d’une étincelle

El Desperado a battu YOH pour conserver le titre IWGP Junior Heavyweight. Dans sa globalité, c’est un bon match mais celui-ci a manqué de cette étincelle qui aurait pu mettre la vitesse supérieure.

Desperado va viser sans ménagement le genou de YOH, pour lequel il s’est absenté pendant neuf mois. Ce dernier démontre tout son fighting spirit et tient tête au champion, la foule est acquise à sa cause. Le combat prend en intensité sur sa fin avec quelques nearfalls et un YOH prêt à tout pour vaincre Despy mais qui connaît les adages pour le battre avec sa Pinche Loco.

El Phantasmo et Taiji Ishimori débarquent au ring. Pas de panique, ils ne viennent pour attaquer qui que ce soit. Ils défient SHO et YOH pour les titres IWGP Jr. Heavyweight par équipes tandis que Ishimori se positionne pour être le prochain challenger de Desperado. 

Publicité

Impérial

Kota Ibushi a battu Jeff Cobb. Une nouvelle occasion des plus propices se présente à Cobb pour démontrer toute l’étendue de ses progrès depuis son arrivée à plein-temps à la New Japan. 

On s’attendait à un match où ça se claque le museau comme des gorets, on l’a eu. Quinze minutes où les coups de poings, d’avant-bras, de pieds ou encore de genoux vont pleuvoir. Avec le supplément baffes, évidemment. Un condensé de violence comme on les aime. Cobb a été excellent face à un Ibushi qui a enclenché le mode cyborg. L’hawaïen nous claque désormais des moonsaults à l’extérieur et se permet même de placer une Kamigoye dans une bronca générale.

Ibushi reste le plus fort et lui renvoie la Kamigoye, puissance 10. Nous sommes des gens simples et sommes émerveillés facilement.

Publicité

Le Dragon (enfin) au sommet du monde

Shingo Takagi a battu Kazuchika Okada pour remporter le titre IWGP World Heavyweight (vacant). On se le répète souvent mais lorsque la New Japan est en crise, Gedo sort la carte Okada comme joker et met ce dernier comme champion. On est enfin pris à contrepied, surtout quand il s’agit de Takagi, qui se révèle être l’un des chouchous de la foule au même titre que Kota Ibushi.

Quant au match, celui-ci commence tout en douceur. On se défie du regard et on essaye de trouver les failles chez l’autre. Quand les deux hommes commencent à enclencher la cinquième, c’est à ce moment précis que ça devient réellement intéressant. 

Takagi bombarde Okada comme pas possible. Le Rainmaker résiste à tous ces assauts sous une foule complètement à fond, c’est si rare depuis le début de la pandémie. L’Ingouvernable la fait crier en plantant un Rainmaker sorti de nul part mais Okada s’en sort encore. Après quelques échanges de faux finishers, Takagi se saisit de son adversaire et place un Last of the Dragon victorieux. 

Le nouveau champion n’en a jamais assez et appelle Kota Ibushi à venir au ring. Ce dernier détient une victoire sur Takagi depuis le G1 Climax 30 et ne se sont jamais retrouvés sur un ring en un contre un depuis. Juste, profitez.

Cette édition 2021 de Dominion n’est pas au niveau de ses précédentes mais au vu des circonstances actuelles, on ne vas se plaindre non plus. Les deux premiers matchs permettent simplement de mettre en place de futures rivalités tout en faisant le café. Les combats principaux nous auront bien régalé et ce pour tous les goûts et les styles. Shingo Takagi est enfin au sommet de la New Japan, on commence la semaine de la meilleure des manières.

Publicité
En haut