AEW Dynamite

Résultats de AEW Dynamite du 26 juin

aew dynamite 27 06 2021 compressed 1

Résultats complets de l’épisode de AEW Dynamite du 27 juin 2021.

AEW
Publicité

Les premiers et seconds tours des play-offs de la NBA désormais clos, AEW Dynamite va retrouver sa place habituelle du mercredi le 30 juin après s’être vu relégué en seconde partie le soirée le vendredi. Néanmoins, la dernière étape voit le programme phare de la promotion de Jacksonville prend le prime-time ce samedi.

Au programme : Kenny Omega défend le championnat mondial de l’AEW contre la coqueluche Jungle Boy, Adam Page se mesure à Powerhouse Hobbs tandis que Matt Sydal fait face à Dante Martin.

Cellule de crise chez la Team Taz

On commence cet épisode sur l’arrivée de Sammy Guevera au Daily’s Place interviewé par Alex Marvez. Le Sex God n’a pas tant de temps à exprimer suite à un coup de chaise dans le dos de Shawn Spears. Ce mercredi, Guevera affrontera MJF.

« Hangman » Adam Page a battu Powerhouse Hobbs. Toujours envoyer Hangman en opener, c’est signe d’une foule qui sera encore plus chaud qu’elle ne l’était déjà. Un superbe affrontement qui met clairement Hobbs en valeur, qui s’est montré autant puissant que méthodique. Page nous fait une Ric Flair à pisser le sang par le cuir chevelu tandis que la Team Taz a essayé d’aider leur poulain.

Publicité

Ricky Starks et Hook débarquent avec la ceinture FTW, ce qui n’est pas du goût de Brian Cage qui vient la reprendre. Hangman tente son Buckshot Lariat, contré par un Spinebuster qui rend fier Double A. Page n’a plus qu’à placer le Deadeye pour la victoire.

C’est l’heure du face-à-face entre Tully Blanchard et Konnan, qui viennent chacun défendre les intérêts de leurs poulains : respectivement FTR et Proud N’ Powerful. Konnan mentionne qu’à l’instar de Blanchard, il est une figure paternelle pour Santana & Ortiz. Il conseille aussi à dernier d’apprendre l’espagnol, afin de communiquer avec ses futurs petits-enfants. Elle pique celle-là.

Proud N’ Powerful débarquent aux côtés de Konnan mais on sent directement que ce n’est pas du tout eux. Blanchard conseille à son interlocuteur de regarder l’écran géant : ses deux cadets gisent au sol. FTR se cachaient derrière Konnan, qu’ils attaquent d’une Mind Breaker.

Les vétérans font la leçon

Matt Sydal a battu Dante Martin. On est clairement sur une petite leçon enseignée par le vétéran et à laquelle se plie Martin. De belles séquences et de beaux spots ponctuent le combat, c’est tout à fait correct et solide. Sydal relève son adversaire à la fin du match en signe de respect.

Il y a eu aussi Andrade El Idolo et Vickie Guerrero qui ont tenté de nous faire une petite annonce, vite interrompue par l’entrée des frères Sydal. On attendra.

Publicité

Jungle Boy se prépare en coulisses et voit Christian Cage lui offrir son soutien : il a choqué une première fois le monde lors de Double or Nothing 2021, il ne voit pas pourquoi il ne le ferait pas une seconde fois ce soir. Le vétéran aurait tout de même ses intérêts à l’affronter.

MJF est en interview et se vante d’avoir davantage blessé Chris Jericho la semaine dernière et commence à se moquer de ses amis tels que Dean Malenko. Le canadien n’apprécie que très peu et s’en va attaquer The Pinnacle épaulé par Jake Hager. La bagarre transitionne sur le ring, Jericho et Hager y perdent l’avantage. Ils sont heureusement sauvés par l’irruption de Sammy Guevera, qui envoie une raclée à Shawn Spears et Wardlow à coups de chaise.

Un angle qui hype clairement le futur affrontement de MJF et Guevara et on espère que celui-ci sera aussi intense que la rivalité opposant les deux factions depuis des mois.

Publicité

À lire aussi : MJF lance sa propre crypto-monnaie

L’homme de l’année en boîte

Miro est en coulisses, assis sur une chaise, et remercie Dieu pour sa force et pour la souplesse de sa femme. Quel champion. Le champion TNT défendra son or ce mercredi contre Brian Pillman Jr. et promet de ne faire qu’une bouchée du Junior.

Ethan Page a battu Bear Bronson. All Ego n’a pas eu de grands soucis à se débarrasser de Bronson, surtout avec l’aide de son pote Scorpio Sky. Il l’emporte clairement sur de la bonne gruge face à des Bear County qui se font en plus avoir par l’arbitre. Un coup dans les roustons et un Ego’s Edge, l’affaire est dans le sac.

Page saisit le micro et déclare qu’il en a toujours pas terminé avec Darby Allin et le défie pour Road Rager (le 7 juillet) dans un « Coffin Match » — parce que « Casket Match », c’est déjà pris.

La semaine prochaine, Britt Baker et Rebel affronteront Nyla Rose et Vickie Guerrero en personne. Elles se promettent de se détruire, nous on a surtout très peur de ce qu’il va se passer sous nos yeux.

Publicité

Les femmes reprennent leur place

Kris Stalander a battu The Bunny. Les femmes retrouvent donc leur place habituelle : juste avant le main-event. Un match des plus corrects, ça fait complètement le café. Orange Cassidy et The Blade de l’autre pour la dynamique des managers.

On a vu mieux, on a vu pire. Blade n’a pas trop aimé les agissements de Cassidy et envoie The Hybrid2 l’attaquer. OC finit sa soirée par un coup de poing américain en pleine face.

Pendant ce temps-là, Brian Pillman Jr. nous dit que Miro souffre d’un complexe de Dieu qui pense battre tout ce qui passe pour soulager son propre ego. Pillman est quant à lui né du mauvais côté, à devoir aller chercher les opportunités tout en défendant ses amis au passage, ce que ne fait pas Miro.

À lire aussi : L’AEW annonce Dynamite Grand Slam, un show dans un stade

Le combat d’une vie

Kenny Omega a battu Jungle Boy pour conserver le championnat du monde de l’AEW. Assurément le combat le plus important de la jeune carrière de Jungle Boy, avec une foule toujours autant acquise à sa cause. Le match commence par l’éviction des camps de chaque catcheur : Luchasaurus et Marko Stunt puis Karl Anderson et Doc Gallows font le chemin inverse de la rampe d’entrée.

Un superbe match dans lequel en premier lieu Omega va plutôt dominer Jungle Jack à l’extérieur du ring, sous les yeux de sa famille d’ailleurs. Vient ensuite les séquences où ce dernier est porté par la foule et parvient à renverser la vapeur avec de bonnes séquences où il a montré une superbe combativité. On aime tous Jungle Boy mais on le voyait mal remporter ce match, sauf si l’AEW décidait vraiment de mettre cartes sur tables. Il fallait le faire briller dans la défaite et c’est ce qui a été fait.

Malgré sa victoire, Omega n’en a pas assez et décide d’achever son challenger à coup de ceinture mais surgit dès lors Christian Cage, suivis de Matt Hardy et de Private Party. Cage les domine avant l’irruption des Young Bucks qui reprennent l’avantage d’un Superkick puis d’un Twist of Fate pour conclure cet épisode de Dynamite.

Certainement le meilleur épisode de Dynamite qu’a pu nous offrir l’AEW depuis Double or Nothing. Le main-event y est pour quelque chose, aidé d’un très bon combat d’ouverture. On a senti aussi une certaine fluidité, tout s’est enchaîné sans accroc. Il reste encore un épisode au Daily’s Place avant que All Elite Wrestling ne reprenne la route au mois de juillet.

En haut