AEW Dynamite

Résultats de AEW Dynamite : Road Rager du 7 juillet

resultats aew dynamite road rager hangman page kenny omega

Résultats complets d’AEW Dynamite Road Rager du 7 juillet 2021.

AEW

Ce mercredi soir AEW Dynamite reprend la route avec Road Rager, premier épisode dans une arena en public depuis le début de la pandémie de COVID. Et ça fait du bien. Au programme : Cody Rhodes contre QT Marshall, un face à face entre Chris Jericho et MJF et un Street Fight de championnat par équipe en main-event.

On démarre cette soirée avec le match entre Cody Rhodes et QT Marshall, un Strap Match dans lequel pour rappel, les deux catcheurs sont liés par une longue lanière en cuir, et doivent réussir à toucher les quatre coins du ring pour gagner.

Cody Rhodes a battu QT Marshall en portant trois CrossRhodes à son adversaire avant de toucher les quatre coins du ring. Bon opener, le travail bien fait.

Shawn Spears est en coulisse et s’adresse dans une promo à Sammy Guevara, quand une chaise apparait soudainement dans le cadre pour aller à la rencontre du visage de Spears. C’était évidemment Guevara, venu écouter son rival d’un peu plus près. Mais il était soudainement beaucoup moins bavard bizarrement.

Publicité

Le cow-boy est là

Kenny Omega et Don Callis sont sur le ring pour une interview avec Tony Schiavone mais ce dernier se fait renvoyer du ring par Callis qui le traite de vieux (en sachant qu’ils n’ont que sept ans d’écart). Callis commence par refaire peu ou prou la promo de la semaine dernière dans laquelle il explique qu’Omega a déjà battu tout le monde, et qu’il  n’y a plus personne à affronter. Mais on ne la fait pas au public qui hurle « cow-boy shit » en référence à Hangman Page.

Le Dark Order mené par Evil Uno à qui on devrait bien plus souvent donner un micro qui vient demander pourquoi il ignore le public et pourquoi a-t-il peur de son ami Page, toujours sans dire son nom.

Kenny Omega répond par une blague, « quelle est la capitale de la Thaïlande ? Bangkok » répond-t-il en frappant dans les parties d’Evil Uno. C’est forcément plus drôle en anglais. Les Good Brothers et Mickael Nakazawa débarquent pendant ce temps sur la rampe pour attaquer le Dark Order quand soudain, Hangman Page prend enfin la confiance et se ramène sur le ring sous une énorme pop des plus revigorantes pour attaquer les heels.

Le segment se termine sur un face à face entre Hangman Page et Kenny Omega qui donne à nouveau envie d’aimer le catch très fort. Les deux catcheurs ne se battent pas et c’est bien, il faut faire durer le plaisir.

Darby Allin et Ethan Page sont en interview avec Jim Ross et la situation met ce dernier quelque peu mal à l’aise parce que les deux catcheurs ont déjà parlé de terminer la carrière de l’un et l’autre. Darby Allin pense que Page est jaloux de tout ce qu’il a accompli en peu de temps contrairement à lui. Les deux catcheurs s’envoient quelques piques, se vantent d’avoir sorti l’autre de l’ombre avant que l’on apprenne que le Coffin Match, qui devait avoir lieu ce soir avant d’être reporté aura finalement lieu mercredi prochain pour la première soirée d’AEW Fyter Fest.

Publicité

Wardlow et FTR ont battu Jake Hager, Ortiz et Santana par tombé avec la Big Rig de FTR sur Hager. Après le match Konnan tente d’attaquer les heels mais seul, il se fait rapidement mettre à terre.

Dans une promo Karl Anderson s’adresse à Jon Moxley, l’accuse d’avoir causé beaucoup de tort à son équipe et le défie à un match pour le titre de champion IWGP États-Unis.

Les cinq travaux de Jericho

Chris Jericho et MJF s’affronteront à nouveau dans un futur proche mais en attendant, une petite discussion entre les deux catcheurs s’imposent pour décider des conditions de ce match. Un type a sauté par-dessus la barrière pour s’en prendre à Chris Jericho qui a répondu par un coup de poing — au lieu de laisser faire la sécurité, pas très malin non plus.

Publicité

Jericho explique qu’il acceptera n’importe quelle stipulation « même celle de coucher avec ta mère… encore ». On avait dit pas les mamans. Les deux catcheurs échangent, MJF explique qu’il a suivi toute la carrière de Jericho, se moque du fait qu’il se fasse appeler le « Demo God » alors qu’il n’est plus dans la cible d’audience (des 18-49 ans), et ajoute qu’il fera tout mieux que lui.

Pour en venir à la stipulation choisie par MJF, celui-ci évoque la mythologie grecque, et plus précisément les douze travaux d’Hercule (on dit Héraclès pour la mythologie grecque, mais passons). Pour avoir son match, Chris Jericho devra réussir cinq travaux.  Ces cinq travaux seront cinq matchs et les quatre premiers seront contre des adversaires et stipulations choisies par MJF, et le cinquième sera MJF lui-même.

Chris Jericho accepte et signe le contrat, ajoutant qu’il n’y a pas de mythologie, qu’il va battre MJF et ruiner sa vie. Ce dernier demande pour sceller leur entente de se serrer la main. Jericho accepte… avant de lui porter son Judas Effect.

Britt Baker est furieuse

En interview Britt Baker est furieuse après la blessure de Rebel par Nyla Rose et Vickie Guerrero, elle blâme Tony Khan pour avoir fait catcher Vickie Guerrero et fait venir Andrade El Idolo, « profite bien de ton argent taché de sang, la semaine prochaine peut-être que AEW Dynamite aura lieu depuis l’Arabie Saoudite », avant d’ajouter que Nyla Rose ne sera jamais à nouveau championne.

El Idolo a d’ailleurs son tout premier match à l’AEW juste après, dans lequel il affronte Matt Sydal. Il entre avec un masque noir mais ne le garde évidemment pas.

Publicité

Andrade El Idolo a battu Matt Sydal par tombé avec son Hammerlock DDT. Bon match pour faire ses débuts à l’AEW, mais pas de quoi marquer le coup. Andrade utilise une ceinture pour s’en prendre à nouveau à Sydal et attaquer son bras.

Christian Cage et Matt Hardy s’affronteront lors de la première soirée d’AEW Fyter Fest mercredi prochain, une vidéo promo pour le match est diffusée.

Aleister devient Malakai Black

Arn Anderson est sur le ring avec Tony Schiavone pour nous dire qu’il est content d’être à Miami, jusqu’à ce que les lumières s’éteignent. Quand elles se sont rallumées, surprise : Aleister Black/Tommy End était là. On aurait préféré qu’il garde le nom de Tommy End mais il a visiblement tout un projet autour de Malakai Black.

Black porte son Black Mass à Arn Anderson et à Cody Rhodes venu à sa rencontre quelques instants avant.

Black est désormais All Elite, ça ne surprendra personne même si on s’attendait à ce que cela arrive un peu plus tard dans l’année. On apprendra via le site PWInsider que Black n’avait en réalité que 30 jours de clause de non-compétitivité, au lieu de 90 comme les autres Superstars du roster principal de la WWE.

Orange Cassidy et Kris Statlander ont battu The Blade et The Bunny par tombé avec le Big Bang Theory de Statlander. C’est un match sympathique, ça fait son effet auprès du public mais ça signifie qu’il n’y aura pas de match féminin et c’est un peu dommage.

Un certain Dan Lambert en compagnie de Jorge Masvidal et Amanda Nunes, prend le micro pour parler de l’AEW. Il n’aime pas l’AEW et préfère les catcheurs old-school. Lance Archer viendra lui faire comprendre que c’est pas lui qui décide. À coup de blackout. Pas terrible comme segment, devait y avoir du temps en trop.

À lire aussi : Carte de AEW Fyter Fest 2021 — Nuit 1

Les Bucks toujours champions

Le main-event de cet épisode est un match de championnat dans lequel les Young Bucks défendent leurs titres par équipe contre Eddie Kingston et Penta El Zero Miedo dans un Street Fight.

Les Young Bucks ont battu Eddie Kingston et Penta par tombé avec un superkick des Bucks sur Eddie Kingston, la bouche pleine de punaise. Bon Street Fight, plusieurs objets sur le ring, chaises, tables, interventions extérieurs de la part de Kazarian et des Good Brothers avant que n’entrent en scène les punaises pour la fin du match.

Un bon main-event et une victoire peu surprenante des Young Bucks qui restent champions par équipe de l’AEW. Si pour Kenny Omega on risque de voir le premier challenger menaçant son règne, on a hâte de découvrir ceux qui menaceront celui des Bucks.

Un bon épisode d’AEW Dynamite pour le retour du public, une ambiance qui fait du bien et tout ce qu’il faut pour faire plaisir à un fan de catch. On regrette juste le peu de catch féminin, encore. Il n’empêche qu’un vrai show de catch dans une arena, ça revigore.

En haut