Impact Wrestling

Résultats de IMPACT Homecoming 2021

resultats impact wrestling homecoming eddie edwards

Résultats complets d’Impact Wrestling Homecoming 2021.

IMPACT

Deux semaines après Slammiversary, IMPACT Wrestling produisait ce samedi Homecoming, un événement couronnant le roi et la reine de la promotion au travers d’un tournoi de huit équipes mixtes.

En outre, le show voyait aussi Josh Alexander défendre son titre X-Division contre Black Taurus ou encore Eddie Edwards régler ses comptes pour de bon avec W. Morrissey dans un match hardcore.

Le Drama King est dans l’Impact Zone

La championne des Knockouts Deonna Purrazzo s’est annoncée dans le tournoi King & Queen mais s’était bien gardée de dévoiler le nom de son partenaire. Celui-ci s’avère être Matt Rehwoldt (ex-Aiden English) aussi connu sous son surnom de Drama King dont les débuts étaient annoncés depuis Slammiversary. Ils affrontaient Alisha Edwards et Hernandez.

Deonna Purrazzo et Matt Rehwoldt ont battu Alisha Edwards & Hernandez. Une affiche pas si intéressante sur le papier mais les quelques confrontations entre deux compétiteurs du sexe opposé donnent la couleur pour la suite du tournoi. L’habitude de toujours faire affronter les adversaires du même sexe à chaque tag par contre, on pensait Impact assez impertinente pour oublier cette vieille règle.

Publicité

Matt Cardona et Chelsea Green ont battu Jordynne Grace et Petey Williams. Ne vous étonnez pas de voir Cardona en pleine forme physique malgré le match contre Nick Gage lors de GCW Homecoming, IMPACT a enregistré son Homecoming le lendemain et surlendemain de Slammiversary.

Quant à Grace et Williams, ces derniers se sont payés un petit hommage à Scott Steiner en Thicc Mamma Pump et Little Petey Pump. Un match tout à fait correct. Williams assure le spectacle avec ses Canadian Destroyer et c’est tout ce qu’on souhaitait voir, ça reste les plus propres du business.

Tommy Dreamer et Rachel Ellering ont battu Bryan Myers et Missy Hyatt. C’est là qu’on reconnaît IMPACT Wrestling à nous pondre ce genre de match que personne n’aurait voulu voir de son plein gré. Hyatt débarque en habits de ville, il n’y a absolument rien qui va.

Publicité

Hyatt était surtout une valet dans la période trash dans les années 1990 et son comportement et ses déboires lui ont valu une très mauvaise réputation. Myers s’est vu proposé cette dernière par son manager Sam Beale. Double punition pour l’ex-Curt Hawkins qui va prendre une bonne déculotté. Il y avait volonté de nuire.

Decay (Crazzy Steve & Rosemary) ont battu Fallah Bahh et Tasha Steelz. En tant que seule et véritable équipe mixte déjà existante du tournoi, on allait pas sortir Decay dès le premier tour. On réalise les artifices habituels dans lesquels Rosemary fait la morte-vivante, laissant le temps à Steve de placer une Jumping DDT pour la victoire.

À lire aussi : Impact Wrestling : Chris Bey, Frankie Kazarian de retour et Moose contre Chris Sabin II

Deaner a battu Willie Mack. C’est le moment de meubler cet Homecoming alors on envoie deux équipes qui n’ont pas terminé leur rivalité. La gruge était de mise avec Violent by Design aux côtés de Deaner, qui l’emporte grâce à son leader Eric Young, qui profite d’une bagarre avec Rich Swann à l’extérieur pour frapper Mack avec le drapeau du VBD, offrant ainsi la victoire à son poulain.

Les artistes Purrazzo et Rehwoldt et les zombies Decay en finale

Deonna Purrazzo et Matt Rehwoldt ont battu Chelsea Green et Matt Cardona. Ça aurait pu être concrètement faire office de finale mais on semble vouloir donner de la crédibilité aux gagnants. Green et Purrazzo se retrouvent de nouveau sur un ring mais cette dernière s’en fiche carrément.

Quelques échanges inter-genres où l’on voit notamment la championne porter son Fujiwara Armbar sur Cardona tandis que Rehwoldt retient Green. Celui-ci saisit ensuite Cardona et lui plante son Facebreaker DDT pour la victoire.

Decay (Rosemary & Crazzy Steve) ont battu Tommy Dreamer et Rachel Ellering. C’est allé assez vite et l’action n’a pas manqué. Ça a fusé de partout, il ne fallait pas cligner des yeux. Dreamer tente de gagner en filou mais Steve le contre pour s’adjuger son ticket et celui de sa partenaire en finale.

Josh Alexander a battu Black Taurus pour conserver le titre X-Division. Assurément le match de la soirée, Alexander fait désormais parti de cette caste où il est impossible de réaliser un mauvais match avec.

Publicité

Taurus prend le contrôle dans les premières minutes mais Alexander fait parler ses habilités techniques pour renverser la vapeur. Le champion conserve grâce à sa Divine Intention.

Deonna Purrazzo et Matt Rehwoldt en couple royal

Deonna Purrazzo et Matt Rehwoldt ont battu Decay (Rosemary & Crazzy Steve) pour devenir le Roi et la Reine de IMPACT Wrestling. Un match qui commence un croc de Steve dans le bras, tout va bien.

Decay semblait bien parti pour devenir le couple royal mais Purrazzzo porte sa Queen’s Gambit Piledriver pour la victoire. Débuts gagnants pour Rehwoldt.

Eddie Edwards a battu W. Morrissey. Clap de fin pour la première rivalité de l’ex-Big Cass face à l’un des piliers d’IMPACT. Un match tout à fait classique dans le hardcore : on sort les poubelles, les chaises, les kendo sticks, les tables et même une chaîne en acier dont Edwards va tester le goût. Ce dernier embarque la foule avec lui pour surmonter l’imposant Morrissey et lui claque sa Boston Knee Party avec la chaîne autour du genou pour la victoire.

Un show plutôt solide dans sa globalité. IMPACT Wrestlnig a fait bien meilleur comme événement pour Impact Plus. Cela avait des allures de ce qu’on peut proposer en télévision mais la promotion de Nashville prend le pari d’organiser un tournoi mixte.

En haut