NJPW

Résultats de NJPW Wrestle Grand Slam in MetLife Dome — Nuit 1

resultats njpw wrestle grand slam

Résultats complets de NJPW Wrestle Grand Slam 2021.

@tokiMN_on (via Twitter)

Première soirée de NJPW Wrestle Grand Slam in MetLife Dome, au programme : Hiroshi Tanahashi défend le titre IWGP United States face à Kota Ibushi, Jeff Cobb et Kazuchika Okada se retrouvent pour un second match, SHO et YOH règlent leur compte tandis que la STARDOM fait l’ouverture.

Momo Watanabe & Saya Kamitani ont battu Maika & Lady C. La STARDOM est pour la première fois diffusée sur le NJPW World, les quatre femmes en ont ainsi profité pour offrir la meilleure des promos pour leur promotion. Une bonne dizaine de minutes où ça va se fracasser sans ménagement. Coups de poings, coudes, avant-bras, pieds, genoux : tout y passe. Kamitani se saisit la victoire après un Phoenix Splash sur Lady C.

Flying Tiger (Robbie Eagles & Tiger Mask) ont battu Los Ingobernables de Japon (Hiromu Takahashi & BUSHI). Après une nuque et maintenant une épaule en vrac, on espère que Hiromu va faire attention. C’est mal connaître l’animal, toujours prêt à prendre des bumps de tarés pour satisfaire la foule.

Un match par équipes bien rempli durant lequel on n’a pas le temps de s’ennuyer. Chacun s’envoie le meilleur de son arsenal dans la face, tout cela pimenté de quelques provocations telles que Takahashi qui vole le bandana d’Eagles. Mask fait bonne figure, le vétéran assure toujours au bon moment. Le champion IWGP Junior Heavyweight soumet BUSHI de son Ron Miller Special pour la victoire.

Publicité

La maison de la torture

SHO a battu YOH. Les retrouvailles de deux anciens partenaires après la trahison du premier cité le mois dernier. Un long match où les deux hommes parviendront à faire ressentir toute la haine qu’ils éprouvent désormais pour l’autre, avec notamment YOH qui fonce sur SHO avant même le son de la cloche. Peut-être un peu trop long mais il y a eu une volonté de poser les choses.

Une action que l’on qualifie en anglais de « back and forth », coup pour coup, chacun s’envoyant tout ce qu’il a en attendant de savoir qui va plier le premier. Alors que YOH commence à avoir l’ascendant, son adversaire le frappe dans l’entrejambe. Ce dernier va chercher une chaise à l’extérieur mais prendra un Superkick en guise de contre. Néanmoins, YOH refuse d’utiliser cette chaise. Grossière erreur.

C’est à ce moment que SHO reprend la chaise, s’ensuit un rencontre avec la tête de YOH qui subit un Gogoplota. Il perd connaissance, obligeant ainsi l’arbitre à arrêter le combat. SHO est ensuite rejoint par EVIL, Yujiro Takahashi et Dick Togo et prête allégeance, et ce sans aucune hésitation, à BULLET CLUB, en portant un t-shirt « House of Torture », qui semble être un sous-groupe de la faction. Ça ressemble plus à un nom du boîte BDSM, mais soit.

Plus c’est long, plus c’est… long

Toru Yano a battu Chase Owens pour remporter le trophée KOPW 2021. Que celui ou ceux qui ont décidé de faire durer cela aux alentours d’une demi-heure se dénoncent. Ça ne va pas bien. Cela prouve surtout, encore une fois, que la New Japan ne sait pas correctement booker un match avec une stipulation, celui-ci étant un I Quit Match.

Les suiveurs de la NJPW de longue date seront ravis de revoir Yano arborer une teinture blonde, synonyme de ses meilleures années. La panoplie d’armes va augmenter en dangerosité au fil du match : on commence avec un parapluie, des chaises ou encore des poubelles pour finir avec des menottes ou bien encore des ciseaux, avec lequel Owens est menacé d’être poignardé. Celui-ci abandonne.

Publicité

Ce n’était pas si mauvais que ce à quoi on aurait pu s’attendre, mais vraiment, faire durer ce match une demi-heure… Gedo, enfin.

Cobbzilla

Jeff Cobb a battu Kazuchika Okada. Même si on continue sur la voie des matchs qui chatouillent la demi-heure, celui-ci a eu la peine d’être plutôt bon. De toutes les mauvaises décisions qu’a pu prendre la NJPW cette année, la construction de Cobb en est peut-être l’une des seules réussites.

L’hawaïen a appris de ses erreurs et parvient à dominer Okada au fil du combat. Le Rainmaker le sent, par ailleurs, que le match lui file des mains. Néanmoins, il garde la tête froide et essaye le tout pour le tour face à un Cobb survolté.

Publicité

Ce dernier met fin au match grâce à une Tour of the Islands depuis la seconde corde avant d’en placer une seconde pour la sécurité. Assurément la plus grande victoire de la carrière du catcheur, ceci est bon pour sa crédibilité et celle de l’United Empire.

À lire aussi : NJPW : Wrestle Kingdom 16 se déroulera sur trois soirées

Vrais hommes pleurent

Hiroshi Tanahashi a battu Kota Ibushi pour conserver le championnat IWGP United States. Après deux mois d’absence suite à quelques problèmes de santé, Kota Ibushi est enfin de retour et ça fait plaisir de le revoir, même Tanahashi a du mal à cacher sa joie de revoir son cadet.

Néanmoins, Ibushi ne vient pas pour couper les citrons et emmène directement son aîné au sol et cela va l’énerver. Les deux hommes se connaissent par cœur, c’est une affaire de détails avec ces deux-là qui savent faire ressentir les meilleures émotions. Ibushi se laisse porter par le soutien de la foule mais Tanahashi parvient à garder le cap.

La Golden Star n’est pas remise à 100% et l’Ace va en profiter pleinement, plaçant avec aisance ses High Fly Flow pour la victoire. Un match qui n’a duré qu’à peine vingt minutes, avec la folie des grandeurs de la New Japan c’était parti pour quarante. Les deux hommes concluent le show en pleur, le respect est de mise entre ces deux lurons.

Publicité

Une première soirée qui montre encore une fois les failles du booking actuel de la NJPW : faire des matchs à rallonges pour parfois des choix contestables mais aussi un manque criant de qualité. Manger trois matchs de 25 à 30 minutes d’affilé, ce n’est pas humain.


Ce dimanche, seconde soirée de NJPW Wrestle Grand Slam in MetLife Dome avec les affiches suivantes :

  • Championnat IWGP World Heavyweight : Shingo Takagi (c) contre EVIL
  • Championnat IWGP Tag Team : Dangerous Tekkers (Taichi & Zack Sabre Jr.) (c) contre Los Ingobernables de Japon (Tetsuya Naito & SANADA) contre CHAOS (Hirooki Goto & YOSHI-HASHI)
  • Championnat IWGP Junior Heavyweight : Robbie Eagles (c) contre Hiromu Takahashi
  • Championnat IWGP Junior Heayweight Tag Team : BULLET CLUB’s Cutest Tag Team (Taiji Ishimori & El Phantasmo) contre Suzuki-gun (El Desperado & Yoshinobu Kanemaru)
  • CHAOS (Kazuchika Okada & Tomohiro Ishii) contre The United Empire (Jeff Cobb & Great O-Khan)
  • Queen’s Quest (Momo Watanabe & Saya Kamitani) contre Donna Del Mondo (Giulia & Syuri) — STARDOM Special Match
En haut