Ring of Honor

Résultats de ROH Death Before Dishonor 2021

resultats roh death before dishonor 2021

Résultats complets de ROH Death Before Dishonor 2021.

ROH

Dix-huitième édition de ROH Death Before Dishonor. Deux mois après Best In The World 2021, la Ring of Honor va notamment couronner sa championne du monde ce dimanche.

Au programme : Jonathan Gresham défend le titre Pure contre Josh Woods, Miranda Alize et Rok-C concourent pour la finale pour le championnat du monde féminin, la Shane Taylor Promotions (Kaun, Moses & O’Shay Edwards)  mettent en jeu les titre Six-Man face à La Faccion Ingobernable (Dragon Lee, Kenny King & La Bestia Del Ring) tandis que Bandido défend son championnat du monde face à EC3, Demonic Flamita et Brody King.

Les licenciés de la WWE ont la cote

Alex Zayne a remporté le Honor Rumble en éliminant PJ Black. Licencié par la WWE au mois de juillet, l’ex-Ari Sterling effectuait son premier match hors de Stamford ce dimanche. Rentré en dernier sur les seize hommes engagés, Zayne a notamment éliminé Flip Gordon ou encore Dak Drapper. Cette victoire lui rapporte une chance au titre ROH World.

Dalton Castle a battu Eli Isom avec son bang-a-rang. Un combat d’ouverture solide, Castle a su se montrer bien hautain afin de mettre en avant un Isom applaudit à chaque instant.

Publicité

Tyler Rust a battu Jake Atlas. Il y a quelques mois, ces deux-là auraient pu se retrouver sur les rings de WWE NXT. Un match plutôt court, qui voit notamment Atlas se blesser sans que cela soit gravissime. Rust a dominé de la tête et des épaules.

Les Briscoe aiment la bagarre

Violence United (Chris Dickinson, Homicide & Tony Deppen) ont battu John Walters, LSG et Lee Moriarty. Souhaitant se battre avec des talents de leur calibre, Violence United a demandé à affronter des catcheurs se considérant comme Pure : Walters est un ancien champion Pure, LSG est considéré comme l’un des jeunes les plus prometteurs de la ROH tandis que Moriarty y fait ses débuts après sa signature avec la All Elite Wrestling.

Un match plutôt fun, V-U voulaient se frapper avec quiconque aurait les tripes de les affronter et cela se ressent sur le ring. Un match bien chaotique, Dickinson apporte la victoire à sa faction en plantant un McCully Driver sur Moriarty.

À lire aussi : L’AEW a signé Lee Moriarty

The OGK (Mike Bennett & Matt Taven) ont battu The Briscoes (Jay & Mark Briscoe). Une bonne vieille bagarre si synonyme aux frères Briscoe. Ces derniers vont gruger des gorets mais n’arrivent pas pour autant à prendre l’avantage. Alors qu’il introduit une chaise dans le ring, Jay Briscoe se fait avoir par Taven et un petit paquet pour chiper la victoire.

Publicité

L’exploit Josh Woods et des coups de chaises

Josh Woods a battu Jonathan Gresham pour devenir champion ROH Pure. Un excès de confiance a mené The Octopus vers la défaite. Champion depuis bientôt un an, Gresham va prendre son temps face à un Woods plutôt survolté.

Au fil du combat, Woods va pousser le champion vers ses limites, celui-ci parvient néanmoins à renverser la vapeur. Après avoir battu huit personnes, Gresham sait comment ça va se finir. Woods lui plante un Piledriver et une Rotating German Suplex pour la victoire.

Shane Taylor Promotions (O’Shay Edwards, Moses & Kaun) ont battu La Faccion Ingobernable (Dragon Lee, Kenny King & Bestia Del Ring) pour conserver les championnats ROH World Six-Man. Afin de s’adjuger la victoire plus facilement, King s’attaque à Shane Taylor à coup de chaises, qui n’est pas en mesure de monter sur le ring et remplacé par Edwards.

Publicité

Galvanisés par venger leur leader, la STP vont dominer peu à peu LFI. Néanmoins, ces derniers prennent avantage des règles à la Lucha. Alors que l’arbitre tente de remettre de l’ordre sur le ring, Taylor revient au ring pour frapper King d’un coup de chaise en plein crâne pour donner la victoire à ses alliés.

Une championne du monde, adieu Women of Honor

Rok-C a battu Miranda Alize pour devenir la toute première championne du monde de la ROH. Âgée de 19 ans, Rok-C se vante aussi d’être la plus jeune championne, il est vrai que… Celle-ci a su se montrer plus maligne qu’une adversaire bien trop suffisante.

Un combat où les deux femmes se claquent des belles mandales, avec notamment quelques paires de kicks de Rok-C. C’est d’ailleurs ceci qui lui offre la victoire en contrant Alize avant de lui planter le Code Red pour le compte de trois.

À lire aussi : Résultats de AEW Rampage du 10 septembre

Bandido s’en sort bien

Bandido a battu Brody King Demonic Flamita et EC3 pour conserver le championnat du monde de la ROH. Un début de match marqué par des échanges secs entre King et EC3 ainsi que de la bonne voltige entre les anciens alliés Bandido et Flamita.

Publicité

Une chaise cause l’élimination d’EC3. Alors que Flamita lui plante un coup de chaise, EC3 en fait de même mais, la faute à pas de chance, l’arbitre s’est retourné à ce moment-là. Retour au vestiaire. S’ensuit quelques séquences où Bandido et Flamita se voient nostalgiques de la Mexi-Squad en s’attaquant à King. La magie d’antan ne fonctionne pas et ce dernier plante un Piledriver pour se retrouver seul à seul avec le champion. Dominé par un King vorace, Bandido va néanmoins parvenir à prendre l’avantage d’un physique bien plus imposant en roulant son adversaire avec un Crucifix. C’est la petite spéciale à la mexicaine.

Alors que Bandido célèbre sa victoire, Jonathan Gresham débarque au ring pour le défier. On tient ici-même le combat principal de Final Battle 2021. C’est validé, fort.

Un événement tout à fait solide offert par la Ring of Honor. On saluera les performances du Gresham contre Woods ainsi que Rok-C contre Miranda Alize, qui ont clairement volé le show. Quant au main-event, on s’y retrouve complètement. Une année 2021 plutôt charnière pour la ROH qui se sait montrer à la hauteur.

En haut