WWE

Résultats de WWE Extreme Rules 2021

resultats wwe extreme rules 2021

Résultats complets de WWE Extreme Rules 2021.

WWE
Publicité

Ce dimanche soir la WWE devient extrême… ou presque. WWE Extreme Rules 2021 voit notamment Finn Bálor en Demon King affronter Roman Reigns pour son titre de champion Universal, Becky Lynch défendre le titre de SmackDown contre Bianca Belair dans un match revanche de SummerSlam et Charlotte Flair le titre de RAW face à Alexa Bliss.

Il n’y avait que six matchs annoncés sur la carte alors il fallait s’attendre à ce que la carte s’étoffe dans la soirée de dimanche. Ce sera bien le cas puisqu’un match à trois contre trois a été annoncé entre les New Day et AJ Styles, Omos et Bobby Lashley. Bienvenue à Sunday Night RAW.

En attendant ce sont sans surprise Liv Morgan et Carmella qui lancent l’action de la soirée avec leur match dans le kickoff du pay-per-view.

Liv Morgan a battu Carmella par tombé avec l’Oblivion. Le match est bien, mais on retiendra surtout que Liv Morgan est très over et qu’on craint que Vince McMahon a sans doute déjà un plan pour ruiner tout ça.

Publicité

Les New Day et les Usos assurent la première heure

On passe au pay-per-view et le premier match est un bon choix pour l’opener puisqu’il s’agit du trois contre trois entre les New Day et le trio d’un soir Bobby Lashley, AJ Styles et Omos. On n’est pas certain que ce soit un match digne d’un pay-per-view, mais c’est la WWE en 2021, on fera avec.

Les New Day ont battu AJ Styles, Omos et Bobby Lashley par tombé avec un Big Ending de Big E sur Bobby Lashley. Belle victoire pour le champion de la WWE sur l’ancien champion de la WWE, même nécessaire dirons-nous. Le match était sympa, pas loin de trente minutes tout de même, bien que quelques approximations ont pu être relevées. Pas forcément l’opener le plus fou mais les dernières secondes ont plus à la foule.

Premier match de championnat de la soirée : les Street Profits affrontent les Usos pour les titres de champions par équipe de SmackDown.

Les Usos ont battu les Street Profits par tombé avec un splash sur Montez Ford. Excellent match par équipe, ce qui se fait de mieux dans la division tag-team à la WWE. Les blessures aux côtes de Ford ont été beaucoup utilisés dans ce match pour permettre aux champion de dominer la rencontre. Les titres par équipe de la brand bleue restent dans la Bloodline.

RIP Lily

Autre match de championnat — puisqu’il n’y a plus que ça de toutes façons — Alexa Bliss tente sa chance au titre de championne de SmackDown de Charlotte Flair. Et elle n’est pas venue seul, Lily est bien évidemment là. Oui, cette présence compte… pour l’après-match surtout.

Publicité

Charlotte Flair a battu Alexa Bliss par tombé avec son Natural Selection. Un match propre, Alexa Bliss parvient a effacer son gimmick dont on se passerait volontier en montrant ce dont elle est capable sur le ring. Ce n’est pas forcément une qualité de faire oublier un gimmick, mais on espèrere tellement voir Alexa Bliss redevenir comme avant qu’on s’en contentera.

Après le match Charlotte Flair démembre la poupée Lily, laissant une Alexa Bliss plus triste pour la mort d’une poupée que pour la perte d’un match de championnat. On craint malheureusement que cela donne un tournant chelou à la rivalité par contre. Randy Orton sait de quoi il est question.

On passe à un match triple menace. Damian Priest défend son titre de champion des États-Unis contre Sheamus dont il n’arrive pas à se débarrasser et Jeff Hardy qui ne savait pas quoi faire ce dimanche et s’est qualifié lundi dernier à RAW pour ce match. On ne peut d’ailleurs s’empêcher de partager cette citation de Jeff Hardy à propos du champion : « Damian Priest me rappelle moi à un jeune âge. » Damian Priest à 39 ans.

Publicité

Damian Priest a battu Jeff Hardy et Sheamus par tombé avec un roll up. Bon triple menace mais on n’est pas certain que faire gagner Priest sur un roll up soit judicieux pour une première défense de titre en pay-per-view. Sinon Sheamus a l’air de s’être éclaté durant ce match, et ce malgré la perte de son masque de protection. Le nez est resté fort.

Le push de Bianca Belair a quitté la salle, Sasha Banks de retour

C’est au tour du titre de championne de SmackDown d’être en jeu dans le match suivant. Bianca Belair tente de reprendre le titre de la brand bleue qu’elle a perdu bien trop rapidement à SummerSlam le mois dernier face à Becky Lynch.

Bianca Belair a battu Becky Lynch par disqualification suite au retour et à l’attaque de Sasha Banks. On était sur un excellent match, bien rythmé, avec un storytelling parfait, on espérait donc une fin clean et qui frappe fort. Peu importe qui gagnait. On a eu la DQ.

On n’a pas le droit aux belles choses à la WWE. Un retour de Sasha Banks qui ne va certainement pas arranger les affaire de Bianca Belair dont le push a sans doute déjà fait ses cartons pour rentrer chez lui. Banks s’en prend aux deux catcheuses mais s’attend surtout à avoir un match de championnat contre Becky Lynch.

À lire aussi : WWE Extreme Rules 2021 : Sasha Banks de retour, Becky Lynch toujours championne de SmackDown

Publicité

Le Demon est venu, il a vu, il a chu

Allez, direction le main-event : Roman Reigns défend son titre de champion Universal contre Finn Bálor. Le Demon Finn Bálor. A-t-il bien fait de faire sortir son alter-ego, rien n’est moins sûr. On vous rappelle juste qu’en Demon, Finn Bálor est censé être plus fort, plus puissant. On aurait presque envie de dire qu’il ne peut pas perdre ainsi. Presque.

Roman Reigns a battu Finn Bálor par tombé avec son spear pour conserver son titre Universal. Ce qui s’est passé à la fin de ce match est tellement typique de ce que fait la WWE. On passe 15 à 20 minutes d’action très décente à un moment totalement débile durant lequel Bálor semble se relever grâce à ses pouvoir, la lumière devient rouge, il monte à la troisième corde pour porter le Coup de Grace… et la corde casse. Ridiculisé, le Demon se fait castrer par un spear. Délire.

Il faut toujours que la WWE ruine un bon match par une idée complètement débile. C’est plus fort qu’eux, ils trouvent toujours le truc qui va ruiner un bon moment. Ils nous épatent à chaque fois.

On a envie de conclure en félicitant la WWE pour nous avoir proposé un show — plus qu’un pay-per-view — avec de bons matchs, de l’action de qualité, mais à chaque fois elle fait ce truc débile que tout le monde retiendra. C’est terrible de ne pas comprendre à ce point le catch.

En haut