Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 4 octobre

resultats wwe raw 4 octobre 2021 draft

Résultats complets de l’épisode de WWE RAW du 4 octobre, avec la seconde partie de la Draft.

WWE

Au programme de cet épisode de WWE RAW du 4 octobre, c’est la seconde partie de la Draft. Charlotte Flair  y affront aussi Bianca Belair, les titre sdes États-Unis et de championnes par équipe de la WWE sont en jeu et Goldberg vient se confronter à Bobby Lashley en vue d’un futur match.

Becky Lynch revient à RAW

Becky Lynch ouvre cet épisode sous les acclamations du public. Rien y fait, tout le monde l’aime. Elle ne veut pas nous faire perdre notre temps et annonce d’emblée qu’elle est daftée à RAW. Elle en profite, parce qu’elle est championne de SmackDown et qu’elle n’a jamais perdu le titre de RAW aujourd’hui détenu par Charlotte Flair, pour nous dire qu’elle redeviendrait bien Becky 2 Bets. 

Charlotte Flair avait les oreilles qui sifflent, alors elle est venu discuter avec Becky Lynch. Elle lui rappelle d’abord qu’elle ne devienne Becky 2 Belts, Becky Lynch était surtout Becky Pre-show et que c’est elle qui l’a rendu populaire. C’est assez vrai.

Bianca Belair qui elle a été draftée à RAW elle aussi fait son entrée. Elle est vite rejetée par les championnes, surtout Flair qui lui explique qu’elle n’est pas la bienvenue et que « les championnes discutent. », ce à quoi Belair lui répond qu’elle n’a rien à faire ici — les Drafts seront effectifs après Crown Jewel, elle n’a pas eu le mémo ?

Publicité

Becky Lynch prend ensuite la parole pour tenter de monter les deux catcheuses l’une contre l’autre au point de les pousser à s’affronter ce soir et se sortir de l’histoire. Elle explique aussi qu’elle n’a pas besoin d’affronter Charlotte Flair, elle l’a déjà battu plusieurs fois. Pas de suspense : Adam Pearce et Sonya Deville viennent annoncer le match entre Belair et Flair pour ce soir. aussi annoncé: Nikki ASH et Rhea Ripley affronteront une nouvelle fois Natalya et Tamina tandis qu’un match pour le titre des États-Unis entre Damian Priest et Jeff Hardy aura aussi lieu.

Première salve de Drafts de la soirée : Becky Lynch arrive donc à RAW. Les Usos restent à SmackDown — Paul Heyman peut respirer. Bobby Lashley et Sasha Banks restent dans leur brands.

Jeff Hardy a le seum

Match annoncé plus tôt, un match revanche même : Jeff Hardy affronte à nouveau Damian Priest pour le titre de champion des États-Unis dans le premier affrontement de cet épisode.

Damian Priest a battu Jeff Hardy par tombé avec un roll up contrant le tombé après une Swanton Bomb.

Hardy est dépité, il salue quand même Priest, mais il a le seum. Interviewé, il explique que durant les semaines à venir on va sans doute voir une différente partie de sa personnalité. On craint de savoir ce que c’est. En attendant Austin Theory arrive (se présente, mais pourquoi faire ?) avant d’expliquer à Hardy qu’il est fan depuis toujours et qu’il veut prendre un selfie. C’était évidemment un piège pour l’attaquer.

Publicité

Deuxième salve de Drafts de la soirée : Seth Rollins rejoint RAW — on ne sépare pas les couples, Sheamus rejoint SmackDown. Damian Priest et Shinsuke Nakamira restent quant à eux dans leurs brands.

Doudrop a un problème avec Shayna Baszler

Shayna Baszler a battu Dana Brooke par soumission avec sa Kirifuda Clutch. Brooke a voulu prouver un truc sans doute, on sait pas. Elle se prend en tout cas un beatdown d’après-match jusqu’à ce que Doudrop ne viennent la sauver, sans doute pour teaser une rivalité entre Baszler et Doudrop. On est chaud, mais rendez-lui le nom de Piper Niven que ça fasse un peu plus sérieux.

Angel Garza et Humberto Carrillo ont battu Mustafa Ali et Mansoor par tombé après que Carrillo ait envoyé la tête d’Ali dans le coin du ring pendant que l’arbitre était distrait par Garza.

Publicité

Big E arrive après le match et… on ne saura pas pourquoi. On passe à la pub et à la troisième salve de Draft de cette soirée.

Troisième salve de Drafts donc : Kevin Owens débarque à RAW, Shayna Baszler rejoint SmackDown, suivie par Xia Li qui vient de NXT. Les champions par équipe de RAW AJ Styles et Omos eux restent à RAW.

Big E & Big D

Big E est toujours sur le ring, attendant sagement son tour. Il est un peu déçu du fait que Kofi Kingston et Xavier Woods soient draftés dans une brand dans laquelle il n’est pas, il s’est débarrassé de Bobby Lashley et doit faire face à un nouveau challenger désormais : Drew McIntyre. Il l’invite à venir sur le ring.

McIntyre s’exécute. Il veut redevenir champion parce qu’on l’a honteusement évincé de la title-picture et il veut y revenir. C’est audacieux. Il veut tout de même féliciter Big E en personne et non sur les réseaux sociaux comme les autres pour sa victoire. Il le défie donc officiellement à un match de championnat, supposément pour Crown Jewel avant que chacun rejoigne sa brand.

Entrent alors Dolph Ziggler et Robert Roode. Ziggler est là parce que même s’il est ravi pour Big E, il est un peu surpris : il n’a pas été remercié. Il rappelle au champion de la WWE qu’entre 2013 et 2014 avoir été en quelques sortes été son mentor avec quelques extraits vidéos — dans lesquels on a soigneusement coupé AJ Lee, pas cool — et rappelle aussi de la même manière à Drew McIntyre qu’il fut aussi son mentor il y a quelques années. Tout ce qu’il veut, c’est des remerciements. McIntyre répond en se moquant de Robert Roode qui logiquement devrait être son nouveau poulain. Roode répond qu’il a effectivement changé physiquement et que tout le monde l’appelle maintenant « Big Bob ». Big E termine en disant que tout ce que Ziggler aura c’est un bottage d’arrière train. Ah, et Drew McIntyre se surnomme lui-même Big D. C’est prétentieux un écossais.

Publicité

Un match par équipe dans lequel le champion et son challenger vont devoir s’associer a ainsi lieu. Le booking en mode « peuvent-ils co-exister », une des nombreuses cartes flemme de la WWE quand il faut booker une rivalité pour un championnat.

Big E et Drew McIntyre ont battu Dolph Ziggler et Robert Roode par tombé avec le Claymore de McIntyre sur Ziggler, après bien évidemment un blind tag. Big E n’a pas beaucoup aimé, alors pour la démonstration il porte son Big Ending à Roode. Le match de Crown Jewel est par ailleurs officiel.

Kevin Owens : Un stunner et puis s’en va

Kevin Owens arrive sur le ring. Il est rapidement interrompu par Akira Tozawa qui s’excuse, mais il veut un match pour le titre 24/7 et attend Reginald. Il n’aura pas Reginald, il aura Stunner. De Kevin Owens. Fin du segment. Owens a bien fait de venir ce soir.

Quatrième salve de Drafts, et que des changements cette fois : Les Viking Raiders et Ricochet vont à SmackDown, tandis que les Finn Bálor et les Street Profits débarquent à RAW. Bálor drafté aussi bas, c’est assez chaud niveau respect.

Rhea Ripley et Nikki ASH ont battu Natalya et Tamina par tombé avec un splash de Nikki ASH sur Tamina pour conserver les titres de championnes par équipe de la WWE.

Cinquième salve de Drafts, un seul changement de brand cette fois : Humberto Carrillo et Angel Garza rejoignent SmackDown. Alex Bliss et Karrion Kross restent à RAW et Cesaro reste à SmackDown.

Goldberg veut tuer Bobby Lashley en Arabie Soudite

Goldberg était annoncé ce soir et cette fois il est présent en personne. Il ne croit pas aux excuses de Lashley à propos de son fils et lui demande de venir pour lui briser la nuque. Lashley entre et maintient : ce qui s’est passé à SummerSlam est un malentendu.

Lashley poursuit en disant qu’il sait que Goldberg veut un match à Crown Jewel et il veut bien lui donner, mais à une condition : que ce soit un No Holds Barred. Goldberg est ravi, il pense que cette stipulation lui donne le droit de tuer. On n’est pas certain que cela passe dans un tribunal. En attendant, Goldberg insiste sur l’idée de tuer Bobby Lashley sur le ring à Riyad, et on ne peut s’empêcher de penser qu’évoquer un meurtre sur un show en Arabie Saoudite c’est assez audacieux quand on connait l’histoire de Crown Jewel.

Bobby Lashley prévient tout de même Goldberg: si jamais Gage, son fils, intervient à nouveau, ce qui lui arrivera ne sera cette fois pas un accident. Cedric Alexander et Shelton Benjamin attaquent ensuite Goldberg par surprise mais ce dernier arrive évidemment à s’en défendre.

En interview Seth Rollins explique que bien que Edge ait été lui aussi drafté à RAW, il va s’occuper de leur différent le temps qu’il leur reste à SmackDown. Un match à Crown Jewel sera sans doute annoncé entre eux aussi.

Hurt Business, un retour pas très gagnant

Kofi Kingston et Xavier Woods ont battu Shelton Benjamin et Cedric Alexander par tombé avec la springboard elbow drop de Woods sur Alexander. Court match, on a bien fait de faire revenir le Hurt Business en tout cas : défaite la semaine dernière, beatdown par Goldberg et seconde défaite ce soir.

Un clip vidéo fait la promo de l’arrivée de Finn Bálor à RAW. Et de son démon. Rendez-nous le Finn Bálor de NXT, s’il vous plait.

Sixième et dernière salve de Drafts : Ridge Holland rejoint SmackDown, Samy Zayn y reste, Carmella rejoint RAW. La surprise c’est surtout Gable Stevenson, le champion olympique 2020 qui saute l’étape NXT et rejoint directement RAW. On espère qu’il est prêt.

Stevenson à RAW c’est en tout cas assez fort. On sait qu’il s’entraine depuis au moins deux ans, on espère qu’il est vraiment prêt pour la grand scène parce que ça peut faire assez vite un flop.

À lire aussi : WWE Draft 2021, deuxième partie : La liste des transferts

Bianca Belair entre deux championnes

On termine cet épisode avec un match, qui ne compte pas pour le titre de championne de RAW, entre Charlotte Flair et Bianca Belair. Becky Lynch est présente à la table des commentateurs pour suivre l’affrontement.

Bianca Belair a battu Charlotte Flair par disqualification après l’intervention de Becky Lynch alors qu’elle venait de porter son KOD sur la championne de RAW, la sortant du ring pour l’empêcher de faire le tombé. Un bon match comme celui-ci c’était trop beau pour être vrai, fallait que ça se termine ainsi.

Alors que Becky Lynch continue d’attaquer Bianca Belair, Sasha Banks apparait toute de bleue vêtue pour s’en prendre à Becky Lynch et lui porter un backstabber. On ne sait pas encore ce que la WWE prévoit pour mettre les titres de RAW et SmackDown dans leurs bonnes brands mais on est content qu’ils n’aient pas fait le coup de l’échange de titres.

Un épisode assez sympathique, la Draft prend évidemment une grande place mais l’intrigue autour des titres féminin est intéressante malgré une fin de match sans surprise foireuse. Pour le reste c’est du classique WWE, rien de surprenant.

En haut