NJPW

Résultats de NJPW STRONG du 9 octobre — Autumn Attack

njpw strong 9102021 compressed

Résultats de l’épisode de NJPW STRONG du 9 octobre 2021 avec le début de la tournée Autumn Attack.

NJPW
Publicité

La branche américaine de la NJPW pose ses valises dans la périphérie de Dallas à l’occasion de Autumn Attack 2021 et devant une foule de près de 1000 personnes amassées au sein du Curtis Culwell Center.

Au programme : Fred Rosser affronte Minoru Suzuki, Tom Lawlor défend le titre STRONG Openweight face au jeune et témaraire Ren Narita tandis que Jay White et Robbie Eagles se retrouvent et ce avec des ceintures autour de la taille.

Le Roi en balade

Minoru Suzuki a battu Fred Rosser (11:34). À la surprise générale, Mr. No Days Off a tenu la dragée haute au Roi en personne en lui envoyant quelques bonnes mandales au fil du combat. Néanmoins, Suzuki semble le dominer de bout en bout, ne lui laissant aucune chance.

La Gotch-style Piledriver scelle le sort de Rosser, qui montre encore de bonnes choses depuis son arrivée à la New Japan.

Publicité

Leçon de vie

Tom Lawlor a battu Ren Narita (20:14) pour conserver le titre STRONG Openweight. Le champion se pense en tout point supérieur à son challenger qui lui prouve le contraire assez rapidement.

Un duel de chaque instant où les deux hommes s’envoie bon nombre de coups divers et variés tout autant que quelques soumissions. Narita met plusieurs fois en danger Lawlor, ce dernier faisant parler l’expérience et la ruse pour le piéger d’un St. Andrew’s Cross afin de conserver son or.

Lawlor se saisit ensuite du micro pour hurler qu’il est le meilleur et ce pour le plus longtemps possible. Personne n’est venu au ring pour le confronter.

Retrouvailles entre voisins insulaires

Jay White a battu Robbie Eagles (18:07). Retrouvailles entre l’australien et le néo-zélandais après qu’Eagles ait décidé de rejoindre les rangs de CHAOS durant l’été 2019. Un match qui prend une toute autre dimension lorsque le champion IWGP Junior Heavyweight affronte le champion NEVER Openweight.

Un match qui, une nouvelle fois, laisse exprimer un autre prisme de White, limité par les facéties de BULLET CLUB. Eagles apporte une certaine intensité à laquelle Switchblade prend un malin plaisir à hacher tout en dominant méthodiquement son adversaire. Un 450 Splash cause la défaite du Sniper, laissant le temps à l’adversaire d’enchaîner et d’en disposer avec la Blade Runner.

Publicité

Micro en main, White rappelle qu’il est bel et bien le leader de sa propre faction, constatant que ses membres prennent la confiance et n’obéissent lorsqu’il n’est pas là. Une référence claire à EVIL, que la foule hue copieusement.

Un épisode assez spécial de STRONG qui atteint tout de même l’heure et demie et se reposant sur la présence des stars établies de la NJPW telles que Suzuki, White ou encore Eegles. La foule était tout autan au rendez-vous que les catcheurs sur le ring.

En haut