Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 25 octobre

resultats wwe raw 25 octobre 2021 big e rollins

Résultats complets de l’épisode de WWE RAW du 25 octobre 2021.

WWE

Au programme de cet épisode de WWE Raw du 25 octobre, season premiere du show, Big E découvre son nouveau challenger, Bianca Belair ne lâche pas l’idée d’un match de championnat et le nouveau roster de Raw prend ses marques.

Tout le monde veut Big E, le segment classique

On ouvre cet épisode avec le champion maison : Big E. C’est le season premiere de RAW, les rosters construits pendant la Draft sont désormais officiels, plus question d’aller et venir à SmackDown et Big E qui s’est débarrassé de McIntyre jeudi dernier veut du challenge. Le premier à se montrer, c’est Seth Rollins. Rey Mysterio sera le suivant, Finn Bálor aussi, et Kevin Owens ferme la marche.

Le temps de vanter chacun ses mérites, déroule ses accomplissements de carrière, comme c’est le cas à chaque fois dans ce type de segments déjà vus et revus, et Sonya Deville vient trancher : ce sera un Ladder Match dans le main-event pour la place de challenger au titre de champion de la WWE. Nous ce qu’on a compris : Kevin Owens va se la donner dans un Ladder Match, on a hâte.

Il y a quand même un truc qui revient avec les quatre gars choisis ici et qui nous embête un peu. Seth Rollins ? Il a perdu son match contre Edge à Crown Jewel 2021 (Big E lui a même rappelé, deux fois). Rey Mysterio ? Il a été éliminé au premier tour du tournoi KOTR. Finn Bálor ? Il a perdu la finale du KOTR. Kevin Owens ? Il s’est fait battre par Happy Corbin. Deux fois. Les victoires et les défaites à la WWE on continue de se savonner le séant avec. Des gagnants qui affrontent des gagnants, ça ne vous intéresserait pas un petit peu des fois ?

Publicité

Roode et Ziggler démarrent bien à RAW

Le match suivant est un match triple-menace par équipe pour la place de challenger aux titres de champions par équipe de RAW, le match doit avoir lieu ce soir. La Draft étant passée, on pourrait s’attendre à du nouveau… mais ce ne sera pas pour cette fois puisque les trois équipes impliquées viennent de SmackDown.

Robert Roode et Dolph Ziggler ont battu les Street Profits et Alpha Academy par tombé avec un combo spinebuster et Zig-Zag sur Angelo Dawkins. Omos est intervenu dans le match pour attaquer les Street Profits. Un bon match, même si le résultat ne nous enchante guère.

Après Xavier Woods à SmackDown, Zelina Vega a le droit à sa cérémonie de couronnement elle aussi. Elle nous explique que tout le monde aurait dû voir venir sa victoire (après avoir enchaîné les défaites ? Pas sûr) et demande à tout le monde de s’incliner devant Queen Zelina. Le tout avec un horrible accent british soudainement acquis dont on ne comprend pas trop l’origine.

La perdante de la finale Doudrop fait son entrée, elle a le droit à un match revanche, mais sans l’enjeu de la couronne évidemment. À quoi ça sert ? On ne sait pas, non plus.

Zelina Vega a battu Doudrop par tombé après l’avoir tapé avec le sceptre lorsque l’arbitre ne regardait pas, occupé à remettre la protection du coin du ring qu’avait retiré Vega pour le distraire. Ni le match ni le couronnement n’ont semblé intéresser le public.

Publicité

Bianca Belair veut toutes les Four Horsewomen

Heureusement cela devient intéressant ensuite. C’est Becky Lynch qui, nouvelle elle aussi à RAW, est contente d’avoir récupéré le titre de la brand rouge pour lequel personne ne l’avait battu avant qu’elle parte en mai 2020. Elle pense aussi que personne ne veut voit Bianca Belair autour du titre, et que le public préférerait sûrement Rhea Ripley ou Liv Morgan. Alors oui, pour la seconde partie de la phrase, oui.

Mais Bianca Belair n’a pas dit son dernier mot. La voilà réclamant toujours un match de championnat et pour cause : elle n’a pas pris le tombé durant le triple-menace de Crown Jewel, et a déjà battu Banks, Bayley et Charlotte Flair. À deux doigts du quatre à la suite dans les Four Horsewomen. Logique qu’elle veuille affronter Becky Lynch. Mais cette dernière ne veut rien savoir, maintenant que Lynch est de retour, c’est elle qui reste au top.

Belair mettra le doigt là où ça fait mal, parlant du fait que Lynch n’a pas supporté de la voir appréciée par le public et qu’elle a besoin du titre pour exister — c’est vrai, et pas seulement dans la storyline. La WWE ne sait pas souvent quoi faire de ses topstars sans titre.

Publicité

Elles finiront sans surprise par se battre, un kendo stick fera son entrée dans l’affaire faisant fuir Becky Lynch qui accepte le match, mais pas pour ce soir. Très bon segment.

À lire aussi : Que se passe-t-il entre Charlotte Flair et la WWE ?

Damian Priest a battu T-Bar par disqualification, l’ex-Retribution ayant fait entrer une chaise dans le match pour attaquer Priest. Il serait peut-être temps de donner du vrai challenge à Priest par contre, là. Priest a d’ailleurs une nouvelle musique et un personnage visiblement bipolaire, qui s’il est sympa la plupart du temps, peut exploser et laisser paraître sa part sombre pour battre ses adversaires.

On prend les mêmes et on recommence

Carmella a battu Liv Morgan par tombé avec un facebuster. Oui, là aussi on est dans l’affiche inédite avec deux stars venues de SmackDown. En attendant que ce soit à RAW ou à SmackDown, le public est toujours autant derrière Liv Morgan.

Keith « Bearcat » Lee a battu Cedric Alexander avec son Big Bang Catastrophe. Un squash. Shelton Benjamin a voulu attaquer mais a vite changé d’avis lorsque Lee l’a vu.

Publicité

En coulisse Austin Theory vient demander un selfie à Rey Mysterio (quel gimmick, quand même) et demande au fils Dominik de faire la photo. Ce dernier répond qu’il n’est pas photographe et lui demande de sortir du vestiaire. Le fiston Mysterio et Theory s’affrontent dans le match suivant.

Austin Theory a battu Dominik Mysterio par tombé avec son ATL.

On reste dans l’action avec le match de championnat par équipe de RAW entre RK-Bro et Dolph Ziggler et Bobby Roode, vainqueur du triple-menace plus tôt.

Randy Orton et Riddle ont battu Dolph Ziggler et Bobby Roode par tombé avec un cradle de Riddle sur Dolph Ziggler pour conserver les titres de champions par équipe.

Seth Rollins : Révolutionnaire, visionnaire, challenger

En interview avant le main-event, Seth Rollins dit savoir qu’il a une cible dans le dos parce qu’il est la plus grosse menace de Big E et que tout le monde le sait. Mais il s’en fout, il dit être révolutionnaire et visionnaire, et ce soir il va gagner pour devenir champion. Notre avis c’est surtout que c’est le seul heel de l’histoire et qu’à moins d’un turn ce soir, on ne se fait pas trop de doute quant à l’issue du match.

En entrant, Kevin Owens a donné un coup de tête à une échelle et s’est blessé au front. C’est rien, c’est Kevin Owens. On l’aime comme ça.

Seth Rollins a battu Finn Bálor, Kevin Owens et Rey Mysterio en allant décrocher le contrat du match, après avoir porté un Curb Stomp à Bálor. Excellent match. Kevin Owens, dans son élément, n’a pas déçu. Clairement l’homme du match. Les trois autres catcheurs n’ont pas manqué non plus de briller.

Seth Rollins est donc le prochain challenger de Big E. On n’y voit pas vraiment d’inconvénient (si on oublie l’histoire des défaites) même si Finn Bálor challenger était une option plus intéressante et plus rafraîchissante. On ne perd pas espoir pour l’avenir.

Un épisode de WWE Raw qui aurait pu apporter bien plus de neuf dans l’histoire mais entre les affiches entre anciennes Superstars de SmackDown et les matchs revanches on reste un peu sur notre faim. La rivalité Bianca Belair contre Becky Lynch est en tout cas bien traitée, et le main-event était très bon. Mais sur trois heures de show ce n’est pas suffisant.

En haut