NJPW

Résultats de NJPW Power Struggle 2021

njpw power struggle 2021

Résultats complets de NJPW Power Struggle 2021.

NJPW

La NJPW commence à revenir à la normale avec la remise en place de cartes d’avant la pandémie à l’occasion de Power Struggle 2021.

Au programme notamment : Hiroshi Tanahashi met en jeu le titre des Etats-Unis contre KENTA, Kazuchika Okada défend sa mallette du G1 face à Tama Tonga tandis que Shingo Takagi tente de conserver le championnat IWGP World Heavyweight contre Zack Sabre Jr.

Le retour du fond de carte

Suzuki-gun (Yoshinobu Kanemaru & DOUKI) ont battu Kosei Fujita & Ryohei Oiwa (4:33). Les nouveaux young lions prennent leur habituelle déculottée même si ces derniers tiennent tête à DOUKI avant que Kanemeru fasse le ménage et soumette Fujita avec une Boston Crab.

BULLET CLUB (Gedo, Jado & Tanga Loa) ont battu Great Bash Heel (Togi Makabe & Tomoaki Honma) et Tiger Mask (5:07). Une équipe ne fait que gruger tandis que l’autre essaie tente bien que mal de renverser la situation. Loa l’emporte sur un driver aux dépends de Honma.

Publicité

Los Ingobernables de Japon (BUSHI, Hiromu Takahashi & SANADA) ont battu Master Wato, Ryusuke Taguchi et Yuji Nagata (7:05). Une balade de santé pour les ingouvernables bien que les vétérans ne manquent pas de panache. Taguchi manque de l’emporter avec la Bomaye avant d’être contré par le O’Connor Roll de SANADA.

La maison de la Torture devient crédible et Yano et O-Khan en moule-bite

House of Torture (EVIL, Yujiro Takahashi & SHO) ont battu CHAOS (Tomohiro Ishii, Hirooki Goto & YOSHI-HASHI (13:46) pour remporter les titres NEVER 6-Man. Le changement de titre se faisait ressentir, tant il fallait apporter un brin de crédibilité à la bande d’EVIL.

Il est d’ailleurs préférable que le King of Darkness laisse ses deux partenaires à faire eux-mêmes le catch. Ils savent s’opposer à leurs adversaires sans gruger au possible. Yoshihashi incarne une nouvelle fois son rôle d’underdog, tentant de combattre ses adversaires avec héroïsme avant de s’incliner sur le Darkness Falls. 454 jours de règne, fort.

Les nouveaux champions s’attaquent à Yoyo avant qu’un homme en combinaison ne vienne s’attaquer à SHO. Celui-ci n’est nul autre que YOH, qui effectue son retour.

Toru Yano a battu Great-O-Khan (6:00) pour conserver le titre KOPW 2021. Les fans de la NJPW ont voté que pour les deux hommes s’affrontent dans un Amateur Wrestling Rules dont voici les règles : un envoi dans les cordes vaut un point tandis qu’un envoie au sol vaut deux points.

Publicité

La première période revient à l’avantage de GOK qui parvient à mettre Yano par deux fois au tapis tout en perdant un point. La seconde voit Yano dérouler qui envoie balader Oka à plusieurs reprises avant de lui faire manger une énorme suplex pour s’adjuger la victoire sur un score de 6 à 5. Une nouvelle preuve que si Yano se battait pour de vrai, il pourrait fumer tout le vestiaire.

Mécontent de sa défaite, O-Khan et Aaron Henare s’attaque à Yano qui se fait sauver sa peau par l’irruption de Yugi Nagata.

À lire aussi : NJPW : Le contrat de Juice Robinson arrive à son terme, et d’autres promotions sont intéressées

Publicité

Le Sniper désespéré et une nouvelle classe américaine

El Desperado a battu Robbie Eagles (18:20) pour remporter le championnat IWGP Junior Heavyweight. Un combat qui a vite tourné à l’avantage du challenger malgré quelques bonnes fulgurances du champion. Les deux hommes se sont tous deux massacrer les jambes mais Desperado s’est montré plus incisif.

Eagles tente de s’en sortir avec de la voltige mais son adversaire parvient à le contrer à de nombreuses reprises avant de placer sa Numero Dos afin de soumettre l’australien et de remporter le titre pour la seconde fois de sa carrière.

KENTA a battu Hiroshi Tanahashi (23:44) pour remporter le championnat IWGP US. Ce fut long sur la détente en premier lieu mais semble-t-il que KENTA est motivé en ce moment, autant en profiter.

Une fois que les deux hommes ont lancé les hostilités, ces derniers avaient la foule dans la palme de leur main. Des échanges intenses qui prennent leur importance lorsque les tentatives de prises de finitions s’effectuent. Tanahashi se voit trop gourmand, KENTA en profite avant de placer pour de bon son GTS pour s’adjuger son second titre à la New Japan. On espère le voir bientôt sur les terres américaines, sinon on connaît un certain Zack.

À lire aussi : NJPW : Quatre matchs ajoutés à la carte de Battle in the Valley

Publicité

La route de Wrestle Kingdom 16 est pavée

Kazuchika Okada a battu Tama Tonga (25:13) pour conserver sa mallette du G1 Climax. Une simple mallette ne convient pas au Rainmaker, celui-ci a sorti le titre IWGP Heavyweight du placard comme garant de sa victoire et toujours est-il qu’il est classe avec cette ceinture.

À l’image de leur combat précédent, les deux hommes veulent en faire trop malgré une bonne dynamique. La foule sait pertinemment qu’Okada ne peut s’incliner une seconde fois, minimisant ainsi l’intérêt du combat. Tonga sait mettre en danger son adversaire et ce avec de la gruge mais ce dernier se relève quoi qu’il arrive. Une bonne grosse Rainmaker dans le museau et on en parle plus.

Shingo Takagi a battu Zack Sabre Jr. (30:27) pour conserver le championnat IWGP World Heavyweight. Une masterclass égale à celle effectué lors du G1 Climax, le prix était encore plus prestigieux et les deux hommes furent non sans grande surprise à la hauteur.

Une nouvelle fois, la foule assiste à un échange entre la force pure de Takagi et la technicité de ZSJ. Les deux gredins s’en mettent plein la trogne, le britannique prenant l’avantage avec de nombreuses soumissions tandis que le Dragon s’en sort avec panache. Le bras droit du champion est toujours visé par le challenger et ceci a son importance tout au long du combat.

Alors que Takagi semble prendre les devants, Sabre Jr. a fait retenir tout le souffle d’Osaka en plaçant un petit paquet au meilleur moment dont le nippon s’en est sorti à la toute dernière milliseconde. Le champion enchaîne la Pumping Bomber suivi de la Last of the Dragon pour conserver son or.

 

 

 

En haut