NJPW

Résultats de NJPW STRONG du 13 novembre

njpw strong 13 novembre

Résultats complets de l’épisode de NJPW STRONG du 13 novembre 2021.

NJPW

Quelques heures avant la tenue de NJPW Battle in the Valley, l’épisode hebdomadaire de STRONG n’a pas manqué son rendez-vous. Il s’agit du deuxième diffusé en marge de New Japan Showdown. Au programme : Ariya Daivari contre Alex Zayne, Fred Rosser et Rocky Romero contre Tom Lawlor et Danny Limelight, Jay White contre Fred Yehi ainsi que Chris Dickinson contre Minoru Suzuki.

Daivari mange son Taco (Driver), Rosser en héros de la foule

Alex Zayne a battu Ariya Daivari (10:49). On rit légèrement jaune lorsque l’on se rend compte que les deux hommes se sont déjà retrouvés dans une promotion dont ils se sont fait renvoyer depuis. Daivari est rapidement décontenancé par la voltige de Zayne et met tout en œuvre pour le maintenir au sol.

Daivari tente son Magic Carpet à l’aide de son tapis mais ce dernier est contré par son adversaire qui le cloue au sol avec son Taco Driver. Le perse admet en coulisses que Zayne lui a fait comprendre que depuis qu’il n’est plus « là-bas » [à la WWE], il se doit de changer absolument.

Fred Rosser et Rocky Romero ont battu Team Filthy (Tom Lawlor & Danny Limelight) (11:32). Rosser et Romero forment tous les deux une paire populaire auprès de la foule de Phily tandis que Lawlor prend plaisir à les démolir à lui seul. Néanmoins, ces deux-là usent de Limelight qu’ils semblent juger comme le maillon faible.

Publicité

Le champion STRONG Openweight domine mais se fait avoir comme un bleu lorsque Rosser parvient à renverser un sleeper hold en tombé rapide pour une victoire surprenante. L’effet fut immédiat sur les fans. La Team Filthy digère mal la défaite en passant à tabac avant de lui couper les cheveux pour l’humiliation. La heat est facile.

À lire aussi : Jonah Rock (ex-Bronson Reed) fait ses débuts à la NJPW à Battle In The Valley

Jay White a battu Fred Yehi (12:47). Malgré son statut de heel suprême, Switchblade est accueilli tel le messie au sein de la 2300 Arena. Yehi n’a franchement pas pâli face à un White intraitable et surtout bien porté sur la gruge. Yehi était aussi là pour venger une défaite de son partenaire Wheeler YUTA mais le Néo-zélandais semble être à un niveau bien supérieur au sien et l’emporte grâce à sa Blade Runner. Une belle vitrine pour Yehi.

Minoru Suzuki et Chris Dickinson, la baston

Minoru Suzuki a battu Chris Dickinson (18:57). La ECW Arena avait hâte de voir ces deux lurons se brutaliser et cette dernière fut récompensée d’une bien bonne bagarre. Les deux hommes se la mettent même à l’extérieur, Suzuki s’est notamment énervé sur la table des commentateurs. Matt Rehwoldt était aussi blanc que le tapis du ring, la frayeur. À ce même moment, le Roi s’amuse de l’arbitre, laissant ainsi la fenêtre nécessaire à Dickinson de reprendre l’avantage. Néanmoins, Suzuki reste le plus malin et parvient à renverser le Dirty Daddy dans la Gotch-style Piledriver pour la victoire.

Par ailleurs, Suzuki et Dickinson se sont affrontés le mois dernier lors du Josh Barnett’s Bloodsport 7 où ils s’étaient déjà bien refait le portrait, dans un style plus brutal et intense. Le combat est disponible sur le NJPW World.

Publicité

En route depuis Autumn Attack, les épisodes de NJPW STRONG paraissent de plus en plus prestigieux tandis que la longueur s’en voit presque doublé ici. Néanmoins, chaque match fut à un niveau que très peu de promotions peuvent se targuer de posséder.

En haut