Ring of Honor

Résultats de ROH Honor For All 2021

roh honor for all 2021

Résultats complets du pay-per-view ROH Honor For All 2021.

ROH

Ce week-end avait lieu ROH Honor For All 2021, le dernier show avant le grand pay-per-view Final Battle et le hiatus de la promotion. L’événement a par ailleurs été enregistré il y a quelques semaines.

Au programme : Bandido règle ses comptes avec Demonic Flamita dans un match sans disqualification, Kenny King et Dragon Lee défendent les titres mondiaux par équipes face à Mike Bennett et Matt Taven, Jonathan Gresham affronte Brody King tandis que les Briscoes remettent en jeu les titres par équipes de la GCW contre AJ Gray et Effy.

C’est de la Pure

Taylor Rust a battu Tracy Williams dans un Pure Rules Match. Rien de tel qu’un combat de ce type pour chauffer les gens à la maison, la Ring of Honor ne sortant de son huis-clos seulement pour ses grands pay-per-views. Les deux hommes ont su autant se décoller quelques manchettes que de s’infliger de nombreuses soumissions.

La séquence finale voit Rust et Williams s’échanger des coups de pied et de poing avant que le premier ne saisisse le second dans un double underhook, l’obligeant à se soumettre.

Publicité

Holidead a battu Vita VonStarr, Quinn McKay et Trish Adora pour devenir aspirante au championnat du monde féminin. Chacune a eu son moment de briller sans pour autant faire de même pour ses collègues. Néanmoins, l’action reste solide.

Alors qu’elle pouvait battre Von Starr, McKay a préféré en remettre une couche sur Adora, laissant ainsi la porte ouverte à Holihead d’achever elle-même la première citée.

Les Briscoes dans leur élément

The Briscoes (Jay & Mark Briscoe) ont battu AJ Gray et Effy pour conserver les championnats par équipes de la GCW. Devenus champions par équipes de la GCW lors de War Ready, les Briscoes font face à deux talents fortement déterminés à ramener les titres à la maison.

L’usage d’un panel varié d’armes rend le tout plutôt fun et intense malgré, en somme, un combat assez court. Tout du moins, les quatre hommes n’ont pas manqué de perdre leur temps. Les champions remportent grâce à la Jay-Driller de Jay Briscoe sur Gray.

Jonathan Gresham a battu Brody King pour devenir aspirant au championnat mondial. La Ring of Honor nous offre sur un plateau une confrontation entre les leaders des deux factions dominantes de la promotion et ces derniers nous le valent bien. La dynamique « David contre Goliath » a fonctionné du tonnerre.

Publicité

King tente de rapidement mettre fin au match mais faut-il encore qu’il parvienne à attraper un homme qui ne détient pas le surnom « The Octopus » pour rien. Les deux hommes se sont flanqués une bonne paire de coups de poing, de coudes ou d’avant-bras avant que Gresham décoche un running forearm pour clouer son adversaire au tapis.

À lire aussi : AEW Full Gear 2021 : Jay Lethal est All Elite

The OGK au sommet

The OGK (Mike Bennett & Matt Taven) ont battu La Faccion Ingobernable (Dragon Lee & Kenny King) pour remporter les championnats du monde par équipes. Une belle conclusion pour deux hommes remettant leur carrière en route après un passage creux, même si l’un s’est tiré une balle dans le pied en allant faire un tour dans le Connecticut.

Publicité

King pousse à bout ses adversaires en leur rappelant l’époque du Kingdom où selon lui, Bennett et Taven n’étaient que des faire-valoir d’Adam Cole, ce qui laisse éclater leur colère sur les champions. Une action intense autant que parfois brouillonne lorsque les quatre hommes s’infligent à chacun leur prise de finition. Faut-il une distraction d’Amy Rose pour distraire les ingouvernables et perdre les titres sur un petit paquet.

Bandido a battu Demonic Flamita dans un match sans disqualification. Là aussi une histoire se clôt après que Flamita a trahi le désormais champion du monde et Rey Horus pour mettre fin à la MexiSquad. Une amertume et une haine qui se sont ressenties tout au long de ce combat.

Flamita domine son ancien partenaire mais le champion résiste héroïquement. Celui-ci parvient même à se sortir des nombreuses gruges telles qu’un coup dans l’entrejambe. Bandido en fait de même avant de planter sa 21-plex pour conclure cette longue rivalité.

Dans sa globalité, ROH Honor For All 2021 fut un show tout à fait appréciable de par sa constante qualité et sa courte longueur, ne fleurant que les deux heures. Un dernier arrêt en bonne et due forme pour Final Battle tandis qu’envoyer Gresham vers le titre mondial n’est qu’un choix des plus logiques.

En haut