Impact Wrestling

Résultats de IMPACT Turning Point 2021

resultats impact wrestling turning point 2021

Résultats complets du pay-per-view IMPACT Wrestling Turning Point 2021.

IMPACT

Ce samedi, IMPACT Wrestling organisait Turning Point 2021 toujours au sein du Sam Town’s Live de Las Vegas. Au programme : Moose défend son titre mondial contre Eddie Edwards dans un Full Metal Mayhem, Mickie James remet son titre en jeu face à Mercedes Martinez, Trey Miguel voit double pour le titre X-Division face à Lareto Kid et Steve Maclin, Cassie Lee et Jessica McKay retrouvent Havok et Rosemary pour les titres des Knockouts par équipes tandis que Karl Anderson et Doc Gallows défendent les titres par équipes face au BULLET CLUB.

Avant de lancer les véritables hostilités, David Finlay et Juice Robinson sont en exhibition tandis que Jordynne Grace met en jeu son titre Digital Media face à Chelsea Green.

FinJuice (David Finlay & Juice Robinson) ont battu Rohit Raju & Raj Singh (8:19) grâce à une Doomsday Clothesline. Une victoire nécessaire pour les deux hommes, écartés de la course aux titres par équipes il y a peu par BULLET CLUB.

Jordynne Grace a battu Chelsea Green (8:14) pour conserver le titre Digital Media. Green a eu son temps pour briller et mettre à mal la championne mais semble-t-il que Grace est bien plus puissante que son adversaire. Cette dernière est battue par le Grace Driver après s’être fait contrer un Unprettier.

Publicité

À boire et à manger dans le bas de carte

Chris Sabin a battu Ace Austin (12:58). Un match plutôt intense où les deux hommes se sont échangé coups pour coups. Austin a ses occasions pour défaire son aîné mais Sabin fait parler l’expérience en parvenant à se sortir des interventions de Madman Fulton. La Cradle Shock cloue l‘Ace of Spades au tapis. Austin sort malgré tout grandi de cette rivalité.

Violent by Design (Eric Young & Joe Doering) ont battu Heath & Rhino (7:51). Le rouquin se fait démolir par ses adversaires tandis que l’ECW Original tente tant bien que mal de tenir la baraque. Young s’impose en frappant Rhino au visage à l’aide d’un masque de hockey. Une vaste mascarade.

Rich Swann a battu VSK (6:08). Un match plutôt solide durant lequel Swann va laisser son adversaire s’exprimer avant de l’éteindre avec sa Phoenix Splash. Une bonne vitrine pour VSK, souvent traité comme un jobber au sein de l’Impact Zone.

W. Morrissey a battu Matt Cardona (8:54). Le natif de Long Island s’est maté une cassette de Jimmy Garvin avant ce match, sûr et certain. Cardona a valdingué dans tous les sens avant de tenter de piéger Morrissey. Lorsque son adversaire fait manger ses genoux à l’arbitre par inadvertance, Moose débarque pour découper Cardona d’un spear et offrir la victoire à son partenaire.

Les inspiré·es et ceux qui le sont moins

The IInspiration (Cassie Lee & Jessica McKay) ont battu Decay (Havok & Rosemary) (10:21) pour conserver les titres par équipes. Les Australiennes sont rapidement dominées par la force de leurs adversaires mais usent de la gruge pour s’en sortir.

Publicité

Les championnes piègent Havok dans son propre jeu en contrant ses attaques qui l’envoient valdinguer dans les quatre recoins du rings, Lee envoie le coup bas tandis que McKay posent les pieds sur les cordes pour la bonne triche.

Trey Miguel a battu Lareto Kid et Steve Maclin (8:53) pour conserver le titre X-Division. Ce fut un spotfest plutôt jusqu’à la séquence finale. Miguel souhaite absolument effectuer le tombé sur Maclin tout en s’usant de Kid, qui a lui aussi son mot à dire durant ce combat.

Dans un enchaînement de tentatives de tombés, Miguel assène une Meteora sur ses deux adversaires tout en tentant le tombé sur ces derniers. Maclin s’en dégage à l’instar de Kid, faisant ainsi tout retomber à plat. On le sait que Maclin aura son occasion au titre en mano a mano.

Publicité

Pétard mouillé mais sauvé par une annonce

Mickie James a battu Mercedes Martinez (9:28) pour conserver le championnat des Knockouts. Flinguer une telle affiche avec deux vétérans de ce calibre, c’est plutôt fort. Un combat bien trop court pour laisser les deux femmes s’exprimer.

La Latina Sensation fait primer sa force et sa stature pour dominer la championne mais celle-ci sait toujours comment se sortir de ce genre de situations. De solides échanges mais rien de bien fringants. Martinez essaie de soumettre James avec un Dragon Sleeper mais cette dernière parvient à placer son DDT pour la victoire.

Deonna Purrazzo débarque ensuite pour attaquer Mickie James et la défier pour le prochain pay-per-view, Hard To Kill 2022. Scott D’Amore officialise le match, et annonce par la même occasion le tout premier Ultimate-X féminin lors de ce même événement. La gagnante sera récompensée d’une chance au titre.

Guns & Gallows en pilotage automatique, JONAH est dans l’Impact Zone

The Good Brothers (Karl Anderson & Doc Gallows) ont battu BULLET CLUB (Chris Bey & Hikuleo) (7:42) pour conserver les championnats par équipes. Bey pour Anderson puis Hikuleo pour Gallows tandis que chacune des deux équipes grugent pour prendre l’avantage.

Toujours le même schéma, alors que Bey s’apprête à mettre Anderson à l’amende, Gallows est là pour le sauver tandis que son partenaire use d’un tombé rapide pour l’emporter. Est-ce de la flemme ou juste une tentative de heat facile ? Va savoir.

Publicité

Débarque ainsi Josh Alexander, absent de la carte après s’être fait évincer de la course au titre. Le Canadien exprimer toute sa colère et sa frustration et réclame sa chance au titre. Il est interrompu par les débuts de JONAH (aka. Jonah Rock, ex-Bronson Reed à la WWE), passant Alexander à tabac et faisant de même pour chaque membre de la sécurité tentant de s’interposer. On connaît le prochain programme de la Walking Weapon.

À lire aussi : Carte finale de WWE Survivor Series 2021

Pas de survivant dans le Full Metal Mayhem

Après une bagarre incluant une large panoplie d’armes, le match suivant, opposant Moose à Eddie Edwards pour le titre mondial, est un Full Metal Mayhem — un TLC pour les gens restés à Stamford.

Moose a battu Eddie Edwards (31:34) pour conserver le championnat mondial. Du grand n’importe quoi, dans un sens où les deux hommes se sont mangé des belles chutes et prient de nombreuses choses dans le museau pour divertir une foule bien chaude. Le genre de combat où on ignore s’il était bon au premier bord mais toujours est-il qu’il était difficile de ne pas y prêter un œil.

Toutes les portions de l’arène furent utilisées, tout autant que les chaises, les tables ou encore les échelles. Le ring fut aussi utilisé à des fins sadiques, à l’image de tout ce combat, comme la chaîne d’Edwards entourée autour d’une chaise pour flanquer sa BKP. Exposés à même le bois, les deux hommes se sont envoyé quelques prises sur les rebords du ring avant que Moose donne un coup dans l’entrejambe de son adversaire avant de le découper d’une Spear pour conserver son or.

IMPACT Turning Point 2021 fut un événement en demi-teinte. Seuls le combat d’ouverture et le principal sont intéressants, les autres peuvent être qualifiés de passables. Quelques affiches avaient pourtant du potentiel, mais la sauce n’a visiblement pas pris.

En haut