WWE NXT

Résultats de WWE NXT WarGames 2021

resultats wwe nxt wargames 2021

Résultats complets de WWE NXT WarGames 2021.

WWE

Ce dimanche soir WWE NXT faisait son WarGames 2021. Plus question d’un TakeOver, et cela se ressent après les trois heures de show.

C’est le premier vrai show type pay-per-view pour la nouvelle version de WWE NXT, après un Halloween Havoc en octobre. Fini les TakeOver donc, et s’il reste des talents de l’ancien NXT, ils sont surtout là pour élever la jeune garde qui n’attend qu’une chose : écraser les vétérans.

Pas de match dans le pre-show, une simple présentation de la carte de la soirée avec quelques segments et interviews en coulisse. On reste à cinq affrontements pour la soirée.

Un WarGames raté chez les femmes

La soirée démarre avec le WarGames Match féminin. Dakota Kai et Kay Lee Ray sont les deux premières catcheuses sur les rings pour lancer les hostilités. Kay Lee Ray est entrée avec sa batte de baseball, mais Dakota Kai aura quelques Kendo Sticks pour contrer durant les premières minutes. Les faces ayant l’avantage dans ce match, c’est Cora Jade qui entre pour rejoindre sa partenaire Kay Lee Ray.

Publicité

Gigi Dolin entre pour rétablir l’équilibre et prend quelques objets en passant, une poubelle et un sac plein d’outils pratique dans un WarGames, mais ce seront les faces qui pourront profiter de la poubelle face à leurs adversaires. Io Shirai fait ensuite son entrée et apporte quelques chaises et une autre poubelle, mais même en étant en nombre inférieur Gigi Dolin et Dakota Kai dominent encore le match, et ce n’est pas l’entrée de Jacy Jayne ensuite qui va arranger les affaires de l’équipe face.

Les faces reprennent finalement l’avantage grâce à Io Shira, Cora Jade se lance du haut de la cage sur Jacy Jayne installée sur la table qu’elle a elle-même apporté en entrant. Premier gros spot du match, on l’attendait. Jade semble s’être blessée à l’épaule, des médecins sont prêts à entrer dans la cage mais Io Shirai leur ferme la porte et… replace l’épaule de Jade elle-même. On ne sait pas trop ce à quoi on vient d’assister là. Au tour en tout cas de Raquel Gonzalez de faire son entrée dans le match, mais les heels l’en empêchent. Un coup d’extincteur plus tard et la porte s’ouvre. Quelques spots avec les poubelles dont un raté de Io Shirai qu’on nous remontre trois fois (quand même), et Mandy Rose fait ensuite son entrée.

Tout le monde est dans la cage, la dernière partie du match peut commencer. Cora Jade souffre toujours de son épaule et le vend bien — la blessure servira bien évidemment durant tout le reste du match, et même la fin. L’équipe des heel va vouloir profiter, Mandy Rose portant un coup de genou pendant que les autres tiennent la blessée, mais Jade se relève, un nearfall qui surprend la championne de NXT. Soudain, sorti de nulle part, Cora Jade porte un roll up sur Jacy Jayne et termine le match.

Cora Jade, Io Shirai, Raquel Gonzalez et Kay Lee Ray ont battu Toxic Attraction et Dakota Kai avec un roll up de Jade sur Jacy Jayne.

Il y a eu de la brutalité, quelques petits spots sympas mais pas de quoi sauter de sa chaise. Dans l’ensemble cela ne donne pas vraiment un bon WarGames, c’était assez mou dans la première partie et la fin sur un roll up c’est assez audacieux, pour rester poli. C’est surtout un bon match pour Cora Jade qui aura été le point central de cet affrontement entre sa blessure et le finish.

Publicité

Quelques clips vidéo sont diffusés, un avec Boa qui ne va définitivement pas bien et qui devrait consulter, un qui annonce l’arrivée prochaine Tiffany Stratton et un autre avec MSK et la découverte de qui est leur Shaman. Nous, on ne connait qu’un Shaman et il s’est récemment fait virer.

En coulisse la team des vétérans de NXT dans le WarGames masculin est dans les vestiaires. Tommaso Ciampa fait comprendre à tout le monde que ce soir c’est leur moment, mais que ce sera aussi le moment de Johnny Gargano. On prépare les mouchoirs.

Fabian Aichner est fou, mais on l’aime

On enchaîne avec le championnat par équipe de NXT. Imperium, représentés par Fabian Aichner et Marcel Bartel, défendent leurs ceintures face à Kyle O’Reilly et Von Wagner.

Publicité

Imperium ont battu Kyle O’Reilly et Von Wagner par tombé avec l’Imperial Bomb pour conserver les titres de champions par équipe de NXT. Excellent match. Fabian Aichner est un fou, O’Reilly s’est surmené et Von Wagner en tant que rookie du match a été à la hauteur. Une bonne bagarre de brutasses.

Après le match Von Wagner a tenté d’attaquer son partenaire O’Reilly mais ce dernier l’a vu venir et l’a terminé avec un forearm smash, avant de lâcher le signe de l’Undisputed Era. Ça n’a pas fait un pli. On se retrouve de l’autre côté de la porte, Kyle ?

Des cheveux sont en jeu dans le match suivant. Cameron Grimes et Duke Hudson s’affrontent dans un Hair vs Hair Match suite à une partie de poker qui a mal tourné.

Cameron Grimes a battu Duke Hudson par tombé avec un hurricanrana et un roll up la main tenant le slip d’Hudson. L’arbitre n’a évidemment rien vu. Un match sympa mais sans plus, du niveau de ce qu’on verrait dans un weekly de NXT, avec du temps en plus.

Après le match Hudson essaye évidemment d’échapper à son sort, essaye même de raser les cheveux de Grimes mais ce dernier le renvoi dans la chaise avec son Cave In et lui fait une belle coupe bien courte.

Publicité

Le titre Cruisereight est sauvé… pour l’instant

On poursuit cette soirée avec le dernier match en un contre un de ce show : le match de championnat Cruiserweight entre le champion Roderick Strong et son challenger pas vraiment poids moyen Joe Gacy.

Roderick Strong a battu Joe Gacy par tombé avec un Lumbar Check pour conserver son titre de champion Cruiserweight. Bon match mais sans plus, on est surtout rassuré : le titre Cruiserweight est pour le moment sauvé. Pour combien de temps encore ?

Ikemen Jiro nous parle de son gros appétit dans un clip vidéo qui se termine sur… une diarrhée. Littéralement, hein. On le voit manger comme quatre et il finit sur le trône, et pas celui de Xavier Woods. C’est donc ça le NXT plus edgy que veut proposer McMahon ?

Kyle O’Reilly est en interview et n’a pas eu sa dose de cage ce soir contrairement aux précédentes éditions. Il veut donc un match en cage, et contre Von Wagner mardi à NXT.

La team NXT 2.0 efface le jaune et le noir

On retourne dans la grande cage pour le main-event de cette soirée. Cette fois on la joue jeunes talents contre vétérans, NXT 2.0 contre NXT Originals. L’équipe de Bron Breakker, Carmelo Hayes, Grayson Waller et Tony D’Angelo contre celle de Tommaso Ciampa, Johnny Gargano, Pete Dunne et LA Knight. Johnny Gargano (entré sur Rebel Heart, ça faisait longtemps) commence le match face à Carmelo Hayes et le moins que l’on puisse dire c’est que tout le monde est au courant pour la fin du contrat. Énorme ovation.

Pas grand-chose durant le face-à-face entre les deux premiers catcheurs. Grayson Waller entre pour faire face à Gargano qui vient de mettre Hayes KO. Trick Williams tente de distraire Gargano en dehors du ring et fait renter une chaise dans la cage. Les heels dominent évidemment l’action, mais Pete Dunne fait son entrée et calme tout le monde et tente de plier quelques doigts dans le grillage de la cage. L’action est un peu calme lorsque Tony D’Angelo entre dans le match, il fait entrer avec l’aide de Williams une table, des poubelles, des béquilles etc… Williams qui fait l’intendant du match part chercher quelque chose sous le ring et sort, à sa surprise… un Dexter Lumis — qui fera juste un pouce en l’air à Gargano. Sur le ring c’est le bordel, ça se frappe avec tous les objets disponibles, les heels ont le dessus.

LA Knight entre alors, mais la porte a été condamnée avec une chaîne. Il réfléchit bien trop longtemps avant de comprendre qu’il peut entrer en escaladant le grillage et faire le ménage sur le ring. Les faces reprennent l’avantage, Dunne écrase encore les doigts de Waller sous une poubelle et les frappe avec un kendo stick avant de lui écraser le visage avec. C’est au tour de Bron Breakker de faire son entrée. Un arbitre tente de couper la chaîne de la porte avec une pince-monseigneur, Breakker veut le faire à sa place mais ne va pas plus vite. La scène est assez drôle. Breakker attaque tous les faces et redonne l’avantage à son équipe. Tommaso Ciampa entre dans le match, cette fois c’est bon, l’action peut vraiment commencer. On aura le droit à un petit moment avec Gargano et Ciampa que le public n’aura évidemment pas raté, les chants DIY pour témoins.

Les faces qui se sont tous fait mettre à terre au centre des deux rings se regardent tous dans les yeux, et repartent à l’attaque comme s’il venait de débarquer sur une plage en juin 44 et foncent sur leurs adversaires pour les passer à tabac. Ciampa se retrouve sur une table, manque de se faire écraser par Grayson Waller mais LA Knight lui bondit dessus, Ciampa se retire de la table et Knight y lance Waller pour le faire passer à travers. Belle Tower Doom ensuite, au passage. Grayson Waller retentera le spot de la table sur LA Knight, cette fois en se jetant du haut de la cage et réussira son coup. Mais le tombé sera interrompu par Pete Dunne qui part ensuite passer Carmelo Hayes à tabac avec un kendo stick et une poubelle pour lui écraser le bras. Tony D’Angelo qui a fait entrer un pied de biche dans le match l’attaque.

Johnny Gargano et Tommaso Ciampa manqueront de remporter le match ensemble en portant un DIY Kick à Bron Breaker, mais le tombé est interrompu par Carmelo Hayes qui aveugle Ciampa et porte un low blow à Gargano. Ciampa tente de revenir avec son Fairy Tale Ending, mais Bron Breakker l’envoie à travers une table installée dans le coin du ring avec un spear. Bron Breakker termine ainsi le match, après le spear il enchaîne avec un powerslam sur Ciampa pour conclure le WarGames Match.

Bron Breakker, Carmelo Hayes, Grason Waller et Tony D’Angelo ont battu Tommaso Ciampa, Johnny Gargano, Pete Dunne et LA Knight avec le powerslam de Breaker sur Gargano.

Un bon WarGames Match, même si l’on n’a pas vraiment ressenti l’ambiance habituelle d’un WarGames. Le spectacle était au rendez-vous, pas mal de bons spots. Ce doit être quand même bien d’être Bron Breakker en ce moment. Pas pour le style, certainement pas pour le style, mais pour avoir autant la confiance de Vince McMahon qui semble avec ce personnage rêver de relancer les années 2000. Parait que la nostalgie ça marche, mais ça prend pas toujours.

NXT WarGames 2021 n’est pas un show parfait. C’est une nouvelle étape dans la transition vers le nouvel NXT et si vous étiez fan du jaune et du noir c’est une soirée difficile parce qu’on y voit clairement cette ancienne génération s’effacer, en plus de savoir que certains talents comme Johnny Gargano et Kyle O’Reilly sont sur le point de passer la fameuse porte.

Voir aussi

En haut