Friday Night SmackDown

Résultats de WWE SmackDown du 17 décembre

resultats wwe smackdown 17 decembre 2021

Résultats complets de l’épisode de WWE SmackDown du 17 décembre 2021.

WWE

Au programme de WWE SmackDown ce 17 décembre 2021, Toni Storm et Sasha Banks font équipe face à Charlotte Flair et Shotzi, tandis que Roman Reigns sonne la fin de son alliance avec Paul Heyman.

Toni Storm s’impose face à la championne

On démarre cet épisode avec un match par équipe : Sasha Banks et Toni Storm font équipe pour affronter Charlotte Flair et Shotzi, qu’est toujours là oui. Toni Storm n’a pas le droit à son entrée télévisé, pas le temps sans doute. Un épisode qui s’annonce donc chargé, pour le meilleur ou (surtout) pour le pire.

Toni Storm et Sasha Banks ont battu Charlotte Flair et Shotzi par tombé avec un roll up de Storm sur Flair après avoir échappé à un premier moonsault de Flair depuis la troisième corde en s’échappant, puis en levant les genoux sur un standing moonsault avant de porter le roll up.

Un bon match, presque vingt minutes pour un opener qui a bien embarqué le public. Un roll up pour une fois bien utilisé aussi, et une Toni Storm qui fait le tombé sur Charlotte Flair. Vous connaissez la suite.

Publicité

Les New Day et les Usos s’affrontent à WWE Day 1, mais ce vendredi soir les New Day défient les Usos à un match… ce soir. Allez comprendre. Pendant ce temps Natalya est furieuse suite à l’attaque de Xia Li la semaine dernière. Pas de quoi faire peur à Xia Li, une attaque tonnerre et on n’en parle plus.

Les Viking Raiders ont battu Jinder Mahal et Shanky par tombé avec un diving splash d’Ivar sur Shanky. On est quasiment en mesure de vous confirmer que ce match n’a intéressé personne.

Paul Heyman est content : Roman Reigns revient ce soir après une semaine de congé. Une voiture approche, Heyman vient accueillir le passager… qui n’est pas Roman Reigns. C’est Brock Lesnar qui en sort acclamé par le public et qui salue Heyman au passage.

Le roi McIntyre récupère Excalibur Angela

Le prochain segment est un flop, autant le dire tout de suite. En même temps, avec Happy Corbin et Madcap Moss il y avait des chances pour que cela arrive. Le bureau dans lequel McIntyre a planté son épée est au milieu du ring, Corbin et Moss tentent quelques vannes et font un bide énorme, à tel point que le public se met à chanter le nom de « CM Punk » — on n’est bien à Chicago, pas de doute.

Baron Corbin veut offrir l’épée de McIntyre à Madcap Moss, mais pour cela c’est à lui de retirer l’épée du bureau. Évidemment il n’y arrive pas, vous avez déjà capté la référence.

Publicité

Drew McIntyre fait finalement son entrée, se moque des « performances » de Moss et Corbin et retire lui-même l’épée avant de les menacer avec. Maintenant si McIntyre est le roi désigné par les dieux, il va falloir faire quelque chose contre celui désigné par un tournoi. Allez, on retourne au catch.

Sami Zayn va soudainement mieux que la semaine dernière, plus de chaise roulante ou de minerve, ce qui interpelle Adam Pearce et Sonya Deville. Il vient surtout se plaindre, un peu out of nowhere, du fait qu’il n’a jamais eu de match revanche pour le titre Intercontinental qu’il a perdu l’an dernier.

Les deux GM lui donnent raison, et annoncent… un Gauntlet de 12 Superstars la semaine prochaine pour désigner le challenger — l’épisode de vendredi prochain (24 décembre) sera enregistré, ceci explique cela. En attendant pourquoi pas, parce que le titre Intercontinental n’a pas été défendu depuis septembre, quand même.

Publicité

Ridge Holland a battu Cesaro par tombé avec un powerslam, profitant d’une distraction de Cesaro par Sheamus. C’est bien, mais c’est comme le précédent match, pas certain que ça a intéressé grand monde.

Plus de respect pour Baszler

Naomi a mis un match contre Sonya Deville sur sa liste au Père Noël nous explique-t-elle, mais ce n’est pas encore Noël alors ce soir elle aura un match contre Shayna Baszler, comme le veut Deville.

Naomi a battu Shayna Baszler par tombé avec un roll up en trente secondes. Là on a perdu le respect par contre.

En coulisse Baron Corbin annonce que Madcap Moss affrontera Drew McIntyre à WWE Day 1. Moss n’a pas l’air super enjoué par l’idée, nous non plus mais pas pour les mêmes raisons pour être honnête. Il n’est pas impossible que le plan de base était un match par équipe avec Jeff Hardy dans le lot.

Roman Reigns et Paul Heyman auront une discussion en fin d’épisode, mais avant ça c’est l’heure du match entre les Usos et les New Day, qui s’affronteront à WWE Day 1 pour les titres de champions par équipe des premiers, mais ce soir les titres ne sont pas en jeu. C’est rien, c’est SmackDown.

Publicité

Les New Day ont battu les Usos par tombé avec le Trouble In Paradise de Kofi Kingston sur Jimmy Uso. Jey Uso avait fait le tag et s’était lancé pour un splash mais l’arbitre ne l’a pas vu.

À lire aussi : Carte de WWE Day 1

Roman Reigns, Paul Heyman, la rupture

Roman Reigns arrive enfin, Heyman l’attendait toujours… mais du mauvais côté de la voiture. Le champion file directement sur le ring, il y a des choses dont il veut parler. Ça ne sent pas bon pour Paul Heyman. Chicago par contre adore Roman Reigns, qui profite pendant de longues secondes des acclamations. « Aknowledge me! » lâche-t-il à un public (majoritairement féminin, dirait-on à l’oreille) qui hurle sa joie.

Le leader de la Bloodline poursuit en disant qu’il n’aime pas quand les Usos perdent, mais c’est la famille alors c’est OK. Paul Heyman lui, n’est pas de la famille poursuit Reigns. Il se demande à quel point il peut avoir confiance en lui. Il se pose pas mal de questions auxquelles il pense déjà avoir les réponses, mais il veut confirmation. Il demande d’abord si Heyman savait que Brock Lesnar serait à SummerSlam. Heyman ne répond pas mais le public le fait à sa place, « Tu as merdé » reprend-il en chœur.

Et c’est là que vient la phrase de trop. Roman Reigns se demande si Heyman est un « avocat » (pour Lesnar) ou un « conseiller spécial » (pour lui). Il se demande aussi et surtout, pourquoi cherche-t-il à protéger Brock Lesnar. Paul Heyman décide enfin de parler : « Je ne cherche pas à protéger Brock Lesnar de toi… Je cherche à te protéger de Brock Lesnar. »

Cette fois c’est la fin. Roman Reigns remercie Paul Heyman pour les 40 ans de services rendus à sa famille, puis lui annonce qu’il est viré. Mais il ne va pas se contenter de le virer, il lui porte aussi un Superman Punch. Il prépare Heyman pour lui porter un Con-chair-to, mais il n’aura pas le temps d’aller jusqu’au bout.

Brock Lesnar fait son entrée, attaque les Usos en portant un F-5 à Jey, mais Jimmy réplique avec un superkick. Pas de quoi mettre Lesnar à terre qui porte un F5 à Jimmy Uso. Le public apprécie beaucoup. Roman Reigns arrive alors armé d’une chaise, frappe Lesnar avec mais sans succès, il porte un F-5 au champion Universal pour finir l’épisode en célébrant avec la foule de Chicago qui a adoré ce segment, et c’est peu de le dire.

Mis à part la fin de l’épisode, et peut-être son opener, on n’a pas grand-chose à retenir du reste. C’est comme d’habitude avec les weeklies de la WWE : C’est bien foutu au début, c’est bien foutu à la fin, mais entre les deux c’est d’une mollesse pas possible.

Voir aussi

En haut