Indies

PWG BOLA 2022 : Présentation des 16 participants

pwg bola 2022 participants

On connait les 16 participants du tournoi Battle of Los Angeles 2022 de la PWG.

NJPW
Publicité

La Pro Wrestling Guerilla tiendra les 29 et 30 janvier le Battle of Los Angeles (BOLA) 2022 après l’annulation des éditions 2020 et 2021 en raison du COVID-19. Tout au long du mois de décembre, la promotion californienne a dévoilé un à un les seize participants de la compétition et a annoncé un participant mystère.

Petit tour des 16 participants du tournoi BOLA 2022 :

JONAH

Renvoyé cet été par la WWE, l’ex-Bronson Reed s’est d’ores et déjà relancé sur les rings de IMPACT Wrestling ainsi que de la NJPW au sein de sa branche américaine. JONAH n’est pas inconnu à celui de la PWG avec deux participations en 2017 et 2018, éliminé au premier tour par Zack Sabre Jr. puis au second par WALTER.

Alex Shelley

Kinésithérapeute de profession en dehors du catch, Shelley avait annoncé se retirer des rings, notamment ceux d’IMPACT Wrestling, le temps que la situation sanitaire s’améliore. Le voilà de retour sur le circuit indépendant, sans pour autant réunir les Motor Machine City Guns avec Chris Sabin, son coéquipier de toujours. Shelley a notamment remporté le titre IWTV Independant Wrestling World des mains de Wheeler YUTA en octobre.

Publicité

Kevin Blackwood

Partenaire de Daniel Garcia en indie, Kevin Blackwood arpente lui aussi le circuit américain avec des apparitions remarquées à la Limitless Wrestling ou encore la No Peace Underground tout en réalisant quelques piges dans les programmes subsidiaires de l’AEW. À l’image de son coéquipier, Blackwood démontre lui aussi certaines capacités techniques.

Lio Rush

Un temps soit peu incertain de remonter sur les rings en raison d’une blessure sévère à l’épaule, The Man of the Hour a finalement signé pour l’AEW après s’être relancé sur le ring américain de la NJPW. Rush a fait son retour à la PWG face à Davey Richards au mois de novembre.

Black Taurus

Signé à IMPACT Wrestling, Taurus réalise néanmoins des allers-retours entre ses terres mexicaines et celles étasuniennes en étant notamment l’adversaire de Bandido pour le titre mondial lors de Mystery Vortex 7. Le luchador compte une participation au BOLA, en 2019, éliminé au premier tour par Darby Allin.

Daniel Garcia

Éclaboussant de son talent l’AEW pour laquelle il a signé, Garcia reste néanmoins actif sur les rings plus indépendants en devenant notamment entre mars et septembre dernier le champion majeur de la Limitless Wrestling. Le natif de Buffalo a été aussi aperçu à la NJPW, GCW, AAW ou encore la PWG en faisant face à Jonathan Gresham en novembre.

Jack Cartwheel

Un catcheur qui détient son patronyme grâce à ses capacités athlétiques. Jack Carthweel s’est notamment fait remarquer sur les rings de la GCW depuis sa participation au show Draft Day en mai dernier. Entre l’université et les rings de catch, celui-ci a fait ses débuts à la PWG en août et a participé à chaque show depuis le retour aux affaires de la promotion.

Publicité

Bandido

Vainqueur du BOLA 2019 puis de Jeff Cobb pour le titre mondial, Bandido s’est ensuite imposé sur les rings de la Ring of Honor où il était jusqu’à Final Battle 2021 le champion majeur, titre qu’il a laissé vacant suite à un test positif au COVID-19. Le luchador reste toujours le champion après s’être farci Black Taurus, Davey Richards ainsi qu’Alex Shelley, tout en étant sous la menace de Super Dragon.

Lee Moriarty

Lui aussi devenu jeune coqueluche de l’AEW, Moriarty s’est dans le même temps imposé sur les rings de la GCW, de la Enjoy Wrestling ou encore celui de la MLW pour qui il a participé à la dernière Opera Cup. Le catcheur s’est aussi fait remarquer dans un match de 52 minutes face à Wheeler YUTA pour son titre IWTV Independant Wrestling World à la Beyond Wrestling.

Davey Richards

Après quatre années et demie de retraite pour exercer le métier de médecin, Richards a finalement fait son retour sur les rings au mois de juin. Depuis, il ne s’arrête plus. The American Wolf se produit partout où il peut tout en se mesurant à de vieilles connaissances comme à jeunes pousses. Signé à la MLW pour s’assurer un revenu mensuel, Richards a notamment remporté l’Opera Cup 2021 dans une finale saluée face à TJP.

Publicité

Aramis

Âgé de 23 ans avec 11 ans d’expérience — oui, il a commencé très tôt —, Aramis a été vu cette année à la AAA ainsi qu’à la MLW, pour qui le luchador a choisi de signer. Celui-ci compte par ailleurs une participation au BOLA, éliminé par son compatriote Rey Fenix au premier tour en 2019.

Jonathan Gresham

Désormais champion mondial de la ROH depuis Final Battle 2021, The Octopus se promène sur dans le circuit indé américain, prêt à mettre son or en jeu face à quiconque ayant les foies de l’affronter. Gresham s’est notamment frotté à Minoru Suzuki à la GCW en septembre tout en affrontant des jeunes disciples comme Lee Moriarty et Daniel Garcia au sein du Globe Theatre.

À lire aussi : ROH : Adam Scherr, FTR, Deonna Purrazzo… qu’annoncent ces nouvelles arrivées ?

JD Drake

Relégué au second plan à l’AEW, Drake reste néanmoins actif sur le circuit indie avec lui aussi une participation à chacun des shows de la PWG depuis sa reprise, durant lesquels il a pu notamment réunir l’équipe des WorkHorsemen avec Anthony Henry, entre-temps devenu Asher Hale à la WWE. Reconnu comme un bon bagarreur, Drake aura davantage à prouver ici qu’à Jacksonville.

Rey Horus

Comptant parmi les luchadors de la Ring of Honor avant l’arrêt de ses activités, Horus gravite autour de promotions comme la NJPW ou la MLW avec un succès relatif. Le BOLA ne lui est pas inconnu avec trois participations consécutives entre 2017 et 2018, éliminé au premier tour par Rey Fenix, au second tour par Jeff Cobb puis de nouveau au premier par Dragon Lee.

Publicité

Phillip Five Skulls

Avant de s’y méprendre, aucun talent ne se nomme ainsi. Il s’agit d’une référence à un tweet de fan pointant du doigt la volonté presque obsessionnelle de certains à voir leur talent local à la PWG. En conséquence, la promotion californienne nous réserve un participant mystère.

Buddy Matthews

Licencié par la WWE au mois de juin, l’ex-Buddy Murphy reprend tranquillement son activité en dehors des rings de Stamford en affrontant notamment Kazuchika Okada à NJPW Battle in the Vaalley ou encore Malaikai Black lors de WrestleCade 2021. Il s’agira par ailleurs des débuts de l’Australien à la Pro Wrestling Guerrilla.

Les participants annoncés, la PWG n’a néanmoins pas révélé le tableau final du Battle of Los Angeles 2022, passé par ailleurs de vingt-quatre à seize participants contrairement aux précédentes années où le tournoi s’était tenus sur trois soirées et la finale était un match triple-menace.

En haut