WWE

La MLW poursuit la WWE en justice, l’accusant de « monopoliser le marché du catch »

wwe mlw proces catch concurrence pratique deloyales

La MLW a décidé de poursuivre la WWE, qu’elle accuse de « pratiques déloyales et anticoncurrentielles » afin de conserver un monopole sur l’industrie du catch.

SI/WWE

La Major League Wrestling a décidé de poursuivre la WWE en justice, l’accusant de « monopoliser le marché du catch » sur fond de pratiques « déloyales et anticoncurrentielles ».

Il fut un temps où la WWE et la MLW étaient prêtes à travailler main dans la main, une époque déjà révolue. L’information a d’abord été dévoilée par l’agence de presse Reteurs et le site médias The Wrap, avant d’être confirmée dans un communiqué officiel. La promotion indépendante Major League Wrestling poursuit la WWE en raison de pratiques déloyales et anticoncurrentielles.

La WWE et son président, Vince McMahon, sont accusés d’avoir fait pression sur des potentiels partenaires diffuseurs de la Major League Wrestling, afin de protéger son monopole sur l’industrie du catch et à la télévision dans ce domaine, causant des pertes financières pour la promotion indépendante.

Des pressions sur VICE

La WWE aurait ainsi interféré dans les négociations entre la MLW et le groupe Vice Media en mai 2021. Susan Levinson, alors vice-présidente de la WWE au moment des faits, aurait contacté le groupe Vice pour faire savoir que le président de la WWE Vince McMahon était « furieux » et qu’il souhaitait que Vice cesse toute négociation avec la MLW. Les deux partis étaient à l’époque en discussions pour la diffusion d’archive de la promotion indépendante et notamment d’anciens épisodes de MLW Underground.

Publicité

Vice aurait dans un premier temps tenté de faire comprendre à la WWE que cette intervention dans ces négociations était illégale et violait les lois « antitrust » — lois aux États-Unis qui luttent contre toute personne ou entreprise tentant de s’approprier le monopole d’un marché entre les États. La WWE ayant une influence importante sur Vice, les deux visant un public similaire et Vice souhaitant ne pas perdre cette tranche d’audience, notamment pour son programme Dark Side of The Ring, aurait décidé de faire marche arrière et d’écouter la WWE.

Le procès évoque aussi des négociations avec Tubi.TV, le service de streaming créé par la FOX avec lequel la MLW était aussi en négociation en 2020. Dans la plainte, on apprend que la promotion avait signé un « contrat lucratif avec Tubi.TV », contrat que la WWE a réussi à faire annuler, et privant la promotion d’une exposition importante. La WWE et la FOX ont pour rappel signé une entente de plus d’un milliard de dollars pour la diffusion de SmackDown en 2019 pour cinq ans.

La WWE aurait ainsi menacé en apprenant l’existence de ce contrat de cesser de faire affaire avec la FOX et de retirer des programmes importants des plateformes de la FOX, qui n’a visiblement pas eu le choix de céder à l’entreprise de Vince McMahon, mettant fin à un contrat tout juste signé, « entraînant des pertes substantielles pour la MLW et un préjudice pour les consommateurs. » La MLW affirme avoir perdu 40% de ventes de billets suite au désistement de la FOX.

Un monopole qui pose toujours problème

Dans cette plainte que s’est procuré le site PWInsider, la MLW avance que « Depuis le rachat de la WCW en mars 2001, la WWE a conservé le contrôle de 85 % du monde du catch », affirmant que la WWE « maintient sa domination par des pratiques commerciales déloyales et anticoncurrentielles, notamment en débauchant des talents, en détournant des informations confidentielles, en interférant dans les contrats des concurrents et en coupant l’accès des concurrents à leur public. » La WWE est aussi accusée d’avoir utilisé des images de la MLW sans autorisation et d’avoir forcé certains talents à rompre leurs contrats exclusifs avec la promotion afin de les signer.

La MLW accuse ainsi la WWE d’avoir un « comportement prédateur illégal » et se permet une petite pique en blâmant une « perte de popularité ces cinq dernières années due notamment à un contenu de qualité inférieur » afin de justifier son comportement.

Publicité

« Le comportement prédateur et excluant de la WWE a entravé la concurrence sur le marché américain du catch en privant MLW et d’autres concurrents de canaux de distribution, et sa conduite a porté préjudice aux consommateurs en les privant de contenu et en maintenant des prix élevés. » peut-on lire dans la plainte. « En raison du comportement de la WWE, la MLW a subi et subira des dommages d’ordres financiers et un préjudice irréparable, résultant, entre autres, d’une perte permanente de la reconnaissance de la marque et de talents précieux, posant un risque sérieux quant à la pérennité de son activité. »

À lire aussi : WWE Royal Rumble 2022 : Plusieurs « gros » et « intéressants » noms hors-WWE pourraient participer

Par ce procès et en demandant réparation, la MLW réclame des dommages et intérêt afin de couvrir les pertes occasionnées par le comportement de la WWE, mais aussi plusieurs injonctions pour cette dernière afin de l’empêcher d’agir de nouveau de la sorte en lui interdisant définitivement toute pratique déloyales et anticoncurrentielles.

Publicité

« Ce comportement anticoncurrentiel doit cesser »

La MLW a publié un communiqué, écrit par le président de la promotion Court Bauer, dans la soirée de mardi pour expliquer les raisons de cette poursuite judiciaire :

« La WWE prive injustement ses concurrents d’opportunités cruciales depuis de nombreuses années, mais sa dernière conduite est encore plus inadmissible », a déclaré Court Bauer, président de la MLW. « Je pense que nous parlons au nom du reste du monde du catch lorsque nous disons que ce comportement anticoncurrentiel doit cesser. »

La mauvaise conduite de la WWE a nui aux fans de catch et à la concurrence dans l’industrie du catch. Par ce procès, la MLW souhaite récupérer ses pertes dues à l’intervention de la WWE et à interdire à la WWE toute intervention future.

En réponse à ces accusations, la WWE a de son côté envoyé elle aussi un communiqué à plusieurs médias, indiquant que ces allégations étaient fausses et qu’elle comptait s’en défendre.

La WWE pense que ces accusations n’ont aucun fondement et envisage de se défendre contre celle-ci avec sévérité.

L’affaire ne fait que commencer.

En haut