Friday Night SmackDown

Résultats de WWE SmackDown du 11 février

resultats wwe smackdown 11 fevrier 2022

Résultats complets de l’épisode de WWE SmackDown du 11 février 2022.

WWE

Au programme de WWE SmackDown cette semaine une interview de Roman Reigns et de Goldberg et le titre de SmackDown de Charlotte Flair en jeu contre Naomi dans le main-event.

On ne sanctionne pas Ronda Rousey

C’est Sonya Deville qui ouvre cet épisode en tant que general manager. Celle-ci revient sur l’agression dont elle a été victime de la part de Ronda Rousey la semaine dernière en conclusion du segment dans lequel la gagnante du Rumble a choisi Charlotte Flair comme championne à affronter à WrestleMania 38. Deville annonce qu’elle suspend indéfiniment Ronda Rousey et lui inflige une amende de 100 000 dollars.

Malheureusement pour elle il n’y aura pas de justice, Adam Pearce l’interrompt et a reçu un e-mail de Vince McMahon. Le Chairman de la WWE y explique qu’il déteste quand une personne de pouvoir abuse de sa position (on le croit) et refuse de sanctionner Ronda Rousey. Il ajoute que si Sonya Deville s’en prend encore à Naomi, elle perdra son job.

Vient ensuite Naomi qui entend bien profiter de la situation. Si elle a bien entendu que Deville ne pouvait pas lever la main sur elle, elle n’a rien entendu sur le fait qu’elle ne pouvait pas lever la main sur Deville. Et paf, la droite est partie toute seule.

Publicité

Los Lotharios affronte encore les New Day ce soir. Ils sont interviewés avant le match par Kayla Braxton qui a perdu toute objectivité devant le physique des deux catcheurs. Ils sont sûrs de gagner parce que ce sont des « lethal lovers », peu importe ce que cela veut dire. En tout cas ils sont présentés ainsi même sur le chemin du ring et ont désormais une Kiss Cam — Omicron traîne toujours, faites gaffe quand même.

Los Lotharios ont battu Big E et Kofi Kingston par tombé avec un roll up. Bon match, bien qu’on ait eu le même la semaine dernière avec une victoire des New Day. Booking 50/50. Vous vous souvenez quand Big E était champion ? La chute vers le fond de la midcard est terrible.

Pendant ce temps Les Usos ont attaqué les Viking Raiders durant une interview en coulisse et les ont passés à tabac.

Roman Reigns va « Goldberguer » Goldberg

Roman Reigns est interviewé par Michael Cole dans sa loge. Cole est évidemment là pour parler de Goldberg et du match de championnat Universal de samedi prochain. Il fait le tour des accomplissements de Goldberg, de sa streak d’invincibilité de 173 matchs à la WCW, ce qui fait réagir Reigns : « Si j’étais à la WCW tout le monde gagnerait parce qu’ils seraient encore dans le business ».

Cole rappelle aussi à Roman Reigns ce qui s’est passé à Survivor Series en 2016, quand Goldberg a battu Brock Lesnar en une poignée de secondes. On a envie de lui rappeler l’histoire de Goldberg qui se met une misère tout seul en Arabie saoudite en 2019 en donnant un coup de tête à une porte.

Publicité

Roman Reigns sait que ce match aurait dû avoir lieu il y a deux ans mais cette fois, il va détruire Goldberg. Mieux : il va « Goldberguer » Goldberg. L’expression est pas mal.

Natalya doit affronter une nouvelle fois Aliyah dans ce qu’elle a elle-même annoncé comme un « Dungeon Style Match ». On ne sait pas ce que c’est, et on n’en saura pas plus même en voyant le match. On comprend juste la référence au Hart, mais rien d’autre. En attendant, Natalya entre en brandissant le livre des records 2022 et c’est ridicule.

Natalya a battu Aliyah par soumission avec le Sharpshooter.

Publicité

La canadienne continue de s’en prendre à Aliyah après le match jusqu’à ce que Xia Li vienne à son secours. C’est tout.

Le Complot Knoxville

L’histoire entre Sami Zayn et Johnny Knoxville n’est pas terminée. On voit un clip vidéo dans lequel l’acteur américain est entré dans une boutique WWE, griffonne « Loser » sur une photo de Zayn, puis remarquant qu’un t-shirt « Sami Zayn Forever » était une copie du « Jackass Forever ». Il en prend un et va le jeter dans une broyeuse à l’extérieur. Les vendeurs de la boutique sont restés étonnamment calmes pour la situation.

Sami Zayn lui est sur le ring pour un nouveau InZayn avec comme invité le champion Intercontinental Shinsuke Nakamura, Rick Boogs est aussi de la partie. Zayn pense que Nakamura est de mèche avec Knoxville qu’il paye pour le distraire durant leur rivalité. Le complot continue.

Shinsuke Nakamura se moque de lui, lui demande s’il a vu le film et lui explique que le prochain s’appellera « Jackass : battu », ce qui énerve Zayn qui rappelle qu’il a toujours soutenu Nakamura, mais que désormais il a Rick Boogs.

Zayn se moque de Boogs, mais lorsque ce dernier prend le micro, il est électrocuté (enfin, électrocuté façon WWE, effets spéciaux low-cost, tout ça). Nakamura va s’assurer que Boogs va bien, mais Zayn en profite pour porter son Helluvah Kick pour terminer le segment.

Publicité

Tout ce qui nous rassure dans cette histoire c’est qu’on va avoir le droit à un nouveau match entre Sami Zayn et Shinsuke Nakamura et qu’on l’aimerait au moins aussi bon que celui de NXT TakeOver : Dallas en 2016. Oui, on met bien trop d’espoir là-dedans.

On voit des images de panneaux d’affichages en Arabie saoudite faisant la promotion du match entre Becky Lynch et Lita. Et Corey Graves d’ajouter : « La WWE continue d’influencer le monde ». Le culot est total.

Happy Corbin a battu Cesaro avec son End of Days. Doit-on continuer de plaindre Cesaro ? À ce niveau-là on va juste attendre un miracle.

Madcap Moss est examiné en coulisse et semble tout faire pour que le docteur annule son match contre Drew McIntyre à WWE Elimination Chamber 2022. McIntyre est ensuite entré pour le faire changer d’avis et lui annoncer que le match est maintenant un Falls Count Anywhere.

C’est au tour de Goldberg d’être interviewé par Michael Cole. Il refuse que l’on dise qu’il fait le retour de trop, il est toujours le même Goldberg et promet de battre Roman Reigns et compte bien aller affronter Brock Lesnar à WrestleMania. Rien d’incroyable à retenir.

À lire aussi : Carte de WWE Elimination Chamber 2022

Naomi rate le titre, mais gagne une partenaire

Le show se termine avec le match entre Charlotte Flair et Naomi, le titre de championne de Smackdown est en jeu et Sonya Deville n’a pas intérêt à intervenir si elle veut conserver son boulot de general manager.

Charlotte Flair a battu Naomi par tombé avec son Natural Selection. Beau match. 20 minutes (tout de même) durant lesquelles les deux catcheuses ont pu s’exprimer librement, surtout Naomi ce qui n’est pas souvent vu sa place dans la carte ces derniers mois.

Après le match Sonya Deville est venue faire face à Naomi qui n’a pas tardé à la frapper. Mais Charlotte Flair est venue au secours de Deville pour que les deux heels passent Naomi à tabac.

Entre alors Ronda Rousey en courant (et manquant de se viander, la caméra a même été coupée au cas où) pour venir au secours de Naomi. Elle bouscule Deville et attaque Charlotte Flair qui fuit le ring. Elle se tourne alors vers Deville et manque de lui porter une armbar au bras qui n’est pas blessé, mais Flair la sauve à temps.

On apprendra un peu plus tard que Naomi et Ronda Rousey feront équipe face à Charlotte Flair et Sonya Deville à WWE Elimination Chamber 2022. Il y aura trois matchs féminins, impressionnant quand même — de quoi permettre à la WWE de se vanter « d’influencer le monde » à nouveau.

Un épisode moyen. Seulement quatre matchs, trop d’interviews et de segment micro, des storylines qui avance à trop petit pas ou qui n’ont aucune perspective. On s’attendait à rattraper le naufrage de l’épisode de la semaine dernière, mais on a encore la tête sous l’eau.

Voir aussi

En haut