Friday Night SmackDown

Résultats de WWE SmackDown du 25 février

resultats wwe smackdown 25 fevrier 2022

Résultats complets de l’épisode de WWE SmackDown du 25 février 2022.

WWE

Au programme de WWE Smackdown ce vendredi 25 février, Sami Zayn célèbre sa victoire en tant que champion Intercontinental et retrouve un pas si vieil ennemi, Xia Li fait ses débuts sur le ring et Roman Reigns et Brock Lesnar signent le contrat de leur match de WrestleMania 38.

Juste avant que l’on se lance dans cet épisode on voit un récap de la rivalité entre Roman Reigns et Brock Lesnar jusqu’à Elimination Chamber, avant d’apprendre par la voix de Pat McAfee que le match entre les deux catcheurs à WrestleMania sera pour l’unification des titres Universal et WWE. On doit aussi l’appeler « Le plus grand match de WrestleMania de tous les temps ». Non seulement on en connaît plein d’autres qui méritent ce nom, et la dernière fois que la WWE s’est amusée à prendre les devants de la sorte, c’était Randy Orton contre Edge à Backlash 2020 et le résultat a été catastrophique.

Ronda Rousey en difficulté

On démarre donc la soirée avec Ronda Rousey interviewée par Michael Cole qui lui demande pourquoi elle est revenue à Royal Rumble. On pense que la réponse est assez claire depuis, mais allons-y quand même. Elle raconte s’être cassée la main à WrestleMania 35 et s’être blessée à l’autre ensuite, avant de donner naissance à son premier enfant. Elle raconte aussi que sa mère — la championne du monde 1984 de Judo -56kg AnnMaria Burns — faisait son retour sur les tatamis après l’avoir mise au monde, et voulait faire pareil pour sa fille.

Après être revenue sur le match par équipe de WWE Elimination Chamber et sur le fait que Ronda Rousey a bien eu du mal face à Charlotte Flair, l’intéressée fait son entrée et nous explique qu’elle n’aura aucun mal à faire abandonner Rousey le 2 avril prochain. « Bonne nouvelle, tu pourras te préparer à ton deuxième enfant. » lui dit-elle.

Publicité

Sonya Deville attaque soudainement Ronda Rousey par surprise sur le ring, et Charlotte Flair en profite pour attaquer et s’en prendre à la jambe de Rousey qui a réussi néanmoins à éjecter Deville du ring.

Au retour de la publicité Adam Pearce annonce à Sonya Deville que la semaine prochaine elle affrontera Ronda Rousey, en conséquence à ce qui vient de se passer. Peu de doute sur l’implication de Charlotte Flair dans ce match. On va visiblement nous présenter une Rousey en difficulté face à sa challengeuse et à l’aide qu’elle recevra de Sonya Deville et de ses pouvoir de GM ces prochaines semaines. La face qui galère, on connait. Un classique WWE.

Un projet pour les New Day ?

Big E et Kofi Kingston entrent pour le match suivant sur un quad. Parce que pourquoi pas. Ils affronte Los Lotharios.

Les New Day ont battu Los Lotharios par tombé avec le Midnight Hour sur Humberto Carrillo. C’est un bon match, mais quel est le projet ? Ce match a déjà eu lieu il y a deux semaines avec un résultat différent.

Au retour de la publicité Sheamus, avec Ridge Holland à ses côtés, défie les New Day à un match. Les intéressés ne répondent pas et partent avec le quad. Sérieusement, quel est le projet ?

Publicité

Les Usos, en interview, nous annoncent qu’ils seront avec Roman Reigns pour la signature du contrat du match contre Brock Lesnar, rappelant au passage que ce match sera le-plus-grand-match-de-l’histoire-de-WrestleMania. Vous avez compris ? Ils se moquent aussi des Viking Raiders dont le match de championnat n’a pas pu avoir lieu à Elimination Chamber, les Usos les ayant attaqués avant que la cloche ne sonne. Erik et Ivar débarquent avec fracas et réclament un match de championnat.

Xia Li a battu Natalya par tombé avec un spinning heel kick. C’était le premier match de Li à SmackDown et Shayna Baszler, Aliyah, Drew Gulak, et Mansoor (qui avait visiblement loupé l’avion samedi dernier donc) regardent attentivement en coulisse. Le public lui n’est pas super attentif et on le comprend un peu.

Alors que revoilà Johnny Knoxville

Sami Zayn est sur le ring pour célébrer sa victoire en tant que champion Intercontinental. Il est heureux parce que malgré la conspiration contre lui, il a gagné, et demande du respect de la part des fans. Il promet ausi de donner un match revanche à Shinsuke Nakamura — dont la seule apparition ce soir est une publicité pour une voiture avec Rick Boogs.

Publicité

En attendant, Sami Zayn nous explique qu’il va la jouer fighting champion et qu’il est prêt à accueillir n’importe quel challenger. Johnny Knoxville fait donc son entrée. Toujours n’importe lequel ? Sami Zayn lui fait comprendre qu’il n’a pas sa place sur le ring, mais lui sait ce qu’il veut : Une chance au titre Intercontinental. Sami Zayn refuse ce challenge, alors Knoxville sort l’artillerie lourde : Il lui dit qu’il n’a pas de couille. Ne jamais dire ça à un mâle alpha du Canada.

Sami Zayn attaque Johnny Knoxville, le roue de coups de poings et lui porte deux Helluvah Kick dans le coin du ring avant que deux arbitres ne viennent l’arrêter.

On va vraiment avoir un challenger au titre Intercontinental comme Johnny Knoxville à WrestleMania 38 ? Déconne pas Vince.

Un peu plus tard en coulisse Sami Zayn s’excuse auprès d’Adam Pearce pour ce qui vient de se passer en disant que ce n’est pas de sa faute, avant que Ricochet ne vienne défier Zayn à un match de championnat Intercontinental. Zayn refuse, mais Pearce aime bien l’idée et annonce que le match aura bien lieu la semaine prochaine.

Sasha Banks jetée chez les tag-teams

Sasha Banks a battu Shotzi par soumission avec son Banks Statement. Noami qui était à la table des commentateurs prend le micro et annonce que l’on a devant nous les futures championnes par équipe de la WWE. Ils ne savaient vraiment pas quoi faire de Sasha Banks pour WrestleMania. Naomi non plus, mais ça, on a l’habitude.

Publicité

Madcap Moss doit à nouveau affronter Drew McIntyre dans le match suivant mais Baron Corbin, rappelant comment Moss s’est planté tête première sur le ring, propose de le remplacer. Une fois sur le ring McIntyre demande à Corbin s’il a vraiment envie de perdre dans cette ville, à Hersey en Pennsylvannie. Corbin décide finalement de ne pas faire le match.

Drew McIntyre a battu Madcap Moss par tombé avec son Claymore. C’est qu’ils ont fait durer le match en plus. Moss aura le droit de dominer l’affrontement plusieurs fois mais sans réussir à capitaliser, de quoi l’énerver et permettre à l’écossais de reprendre le contrôle une dernière fois.

À lire aussi : WWE RAW : Brock Lesnar défendra son titre avant WrestleMania 38

Roman Reigns chez lui, Brock Lesnar sans crainte

On termine cet épisode avec la signature du contrat du match entre Brock Lesnar et Roman Reigns. Les Usos sont là, mais des agents de sécurité entourent aussi la table. Pas de quoi impressionner Lesnar qui explique bien que ce n’est pas eux qui vont l’empêcher de lui botter le cul. Il signe le contrat du match et je jette au visage de Reigns.

Paul Heyman prend le micro pour lui rappeler que le match pourrait bien ne pas être un match d’unification parce qu’il se pourrait bien que Lesnar n’arrive pas à WrestleMania avec le titre, vu qu’il doit le défendre au Madison Square Garden la semaine prochaine. Expliquez-nous donc pourquoi ils signent le contrat du match ce soir ? C’est lunaire.

Roman Reigns prend à son tour le micro, il rappelle à Lesnar que SmackDown est son show, tout lui appartient. Même le caméraman dit-il. Même la sécurité. Celle-ci entoure donc le champion de la WWE et menace de le passer à tabac, mais c’est Brock Lesnar, c’est pas une poigné de talents embauché le soir-même qui vont le stopper.

Brock Lesnar s’occupe des « agents de sécurité » un à un, Roman Reigns s’enfuit par la rampe. L’un des agents de sécurité prend la table sur le coin de la figure, un autre un F5. Le show se termine sur Lesnar et Reigns qui se regardent de travers.

Un épisode de SmackDown assez dispensable. Il ne s’y passe pas grand chose : Charlotte Flair et Ronda Rousey n’avait rien de nouveau à se raconter, Sami Zayn retrouve Johnny Knoxville alors qu’on voudrait le voir face à un vrai challenger à WrestleMania et Roman Reigns et Brock Lesnar s’occupent avec une signature.

En haut