Monday Night RAW

Résultats de WWE Raw du 30 mai

resultats wwe raw 30 mai 2022

Résultats complets de l’épisode de WWE RAW du 30 mai 2022, dernier avnt Hell In A Cell.

WWE
Publicité

Au programme de cet épisode de WWE RAW du 30 mai, dernier avant WWE Hell In A Cell 2022, Cody Rhodes et Seth Rollins discutent une dernière fois, Bianca Belair affronte Asuka et Omos, MVP et Bobby Lashley signent le contrat de leur match de dimanche.

Becky Lynch la magicienne

C’est Becky Lynch qui ouvre l’épisode de Monday Night RAW de cette semaine. Elle est en pleine forme nous dit-elle, malgré le fait que les fans veulent sa chute (c’est faux, personne ne veut ça). Mais peu importe, elle dit collectionner les ennemis. Pas grave, elle est certaine de reprendre le titre de championne de RAW à Hell In A Cell 2022 dimanche.

Elle sait et elle a toujours su depuis Money In The Bank 2020 qu’elle peut battre Asuka, c’était même pour ça qu’elle lui avait laissé le titre à l’époque avant de partir pour sa grossesse. Asuka qui fait son entrée ensuite, et l’accuse de se comporter comme un bébé. Becky Lynch l’interrompt mais Asuka hurle en japonais. « Personne n’est prêt pour Asuka » dit-elle, comme d’habitude.

Bianca Belair entre à son tour, elle dit ne pas vouloir se plaindre de devoir défendre son titre dans un triple menace et compte se venger du coup de pied au visage d’Asuka de la semaine dernière ce soir, un match entre la championne et Asuka est prévu tout de suite après.

Publicité

Becky Lynch s’installe aux commentaires, répète à tue-tête qu’elle est magicienne et traite les commentateurs d’idiots. Il ne manquerait plus qu’elle lance des boules de feu après ça.

Bianca Belair a battu Asuka par tombé avec un roll up.

Becky Lynch a attaqué les deux catcheurs aussitôt le match terminé pour les laisser KO sur le ring.

Ezekiel, Rey Mysterio et Dominik Mysterio ont battu Kevin Owens, Chad Gable et Otis par tombé avec un double 619 des Mysterio sur Gable suivi d’un combo souplesse et brainbuster d’Ezekiel.

Cody Rhodes déjà prêt pour la bagarre

Cody Rhodes ouvre la deuxième heure de WWE Raw ce lundi soir. Il explique qu’il a toujours été fan de Seth Rollins, tout comme son père l’était du temps de NXT. Dusty Rhodes avait raconté à Cody que Seth Rollins avait tout ce qu’il fallait pour être la Superstar d’une génération.

Publicité

Il en vient ensuite à son retour à WrestleMania, sa deuxième chance. Il était nerveux et ne pouvait pas se permettre de revenir sur une défaite. Il a alors tout fait pour battre Rollins, ce qu’il a réussi à faire. Mais cette défaite a rendu Rollins fou dit-il. Il le qualifie d’égocentrique désespéré, et pense qu’il est dangereux.

Cody Rhodes considère Hell In A Cell comme le plus gros challenge de sa carrière (on a des doutes, quand même après ces six ans), et veut faire comprendre à Seth Rollins que tout le respect et le self-control engrangé ces derniers mois seront enfermés en dehors de la cage. « Rollins sera enfermé avec quelqu’un qui veut lui faire du mal ».

Seth Rollins l’interrompt depuis les tribunes. Il n’aime pas Rhodes dit-il, il a essayé d’accepter cette nouvelle version de Cody Rhodes mais ne supporte pas tout le soutien que lui offre le public, les chants du public « Cody » le rendent malade, il les entend même dans son sommeil. Pour Rollins Rhodes a quitté la WWE parce qu’il n’était pas assez bon, puis lui et ses petits copains (de l’AEW, ndlr) ont tenté de détruire ce qu’il avait construit, mais comme ça n’a pas fonctionné il est de retour.

Publicité

« Tu ne peux pas détruire le trône avec une masse et essayer de me le prendre. » lâche Seth Rollins, qui termine en disant qu’il va mettre fin à la carrière de Rhodes dimanche et pouvoir enfin se réveiller de son « cauchemar américain ». Cody Rhodes le défie de venir sur le ring pour se battre, mais Rollins refuse. Rhodes va alors le chercher lui-même.

Une grosse bagarre éclate, les deux catcheurs s’envoient dans les barrières du public et continuent de se battre autour du ring jusqu’à ce que des officiels (dont Curtis Axel qui réapparaît soudainement) viennent essayer de les séparer. Il leur faudra plusieurs tentatives pour calmer les esprits… en attendant Hell In A Cell.

Alexa Bliss a battu Doudrop par tombé avec son Twisted Bliss.

Street TV

Les Street Profits sont les invités du Miz TV cette semaine, ou plutôt s’invitent eux-mêmes dans le Miz TV. Ils lui font comprendre qu’il devrait plutôt parler de Hell In A Cell, de Cody Rhodes (contre qui il a perdu, rappellent-ils) ou de Bianca Belair. Ils font ensuite semblant de s’intéresser à lui, lui demande son avis sur le show avant de reprendre la catchphrase du Rock « Peu importe ce que tu penses! » Le Miz lève la main pour les faire taire, mais a le droit à un high five à la place.

Cet échange est finalement interrompu par la band du titre 24/7 qui coure après Dana Brooke, Tamina la bat pour prendre le titre, puis Tozawa puis on s’en fout toujours autant.

Publicité

Austin Theory est aux commentaires pour le match suivant entre Tommaso Ciampa et Mustafa Ali. Ciampa n’a pas eu son entrée.

Mustafa Ali a battu Ciampa par disqualification suite à l’intervention de Theory qui le fait tomber du poteau avant de l’envoyer contre les marches du ring. Theory prend ensuite le micro pour annoncer à Mustafa Ali qu’il va l’affronter ce soir pour défendre le titre de champion des États-Unis.

Theory a battu Mustafa Ali par tombé avec son ATL pour conserver le titre de champion des États-Unis.

Adam Pearce vient annoncer après le match à Theory qu’un autre match aura lieu à WWE Hell In A Cell 2022. Il devra défendre à nouveau le titre de champion des États-Unis contre Mustafa Ali, à la demande de Vince McMahon.

Riddle et Nakamura challenger des Usos

Riddle est à RAW et il n’est pas venu seul : Il a rapporté Shinsuke Nakamura avec lui. Les deux partagent une envie : Saigner la Bloodline à blanc. Ils affrontent les Usos dans le match suivant.

Riddle et Shinsuke Nakamura ont battu les Usos par disqualification lorsque Jimmy Uso a frappé Riddle avec sa trottinette.

Le match devait permettre à Riddle et Nakamura d’obtenir un match de championnat par équipe de RAW et SmackDown en cas de victoire, et même la disqualification leur permet d’obtenir le match de championnat. Facile.

En interview, Mustafa Ali admet que les chances ne sont pas de son côté en ce moment, mais il compte bien devenir champion des États-Unis dimanche à Chicago, devant son public. Theory débarque et l’attaque à nouveau.

Un autre match pour Hell In A Cell a été annoncé : Liv Morgan, AJ Styles et Finn Bálor affronteront Rhea Ripley, Edge et Damian Priest. En attendant, Liv Morgan affronte Rhea Ripley dans le match suivant. Liv Morgan a par ailleurs attendu sur le ring près de 20 minutes avant que son match ne commence, le temps de plusieurs pages de pubs et clips vidéo. Le timing de RAW c’est toujours incroyable.

Liv Morgan a battu Rhea Ripley par tombé avec un roll up contrant le Riptide.

Après le match Damian Priest attaque AJ Styles et menace de s’en prendre à Liv Morgan, jusqu’à ce que Finn Bálor arrive. Priest subit ensuite le Phenomenal Forearm de Styles puis le Coup de Grâce de Bálor. Pendant ce temps Liv Morgan se charge de Rhea Ripley avec un missile dropkick. Ripley et Priest gisent sur le ring.

Drôle de choix en main-event

Cet épisode de WWE Raw se termine avec… la signature du contrat du match handicap entre Omos/MVP et Bobby Lashley. On a le sens des priorités à RAW.

Après quelques échanges de politesses les deux parties signent le contrat. MVP dit ne pas avoir envie d’attendre dimanche pour la bagarre (que dit le contrat dans ces cas-là ?). Bobby Lashley n’y voit en tout cas pas d’inconvénient et renverse donc la table pour la bagarre.

Omos et Lashley débarrassent le ring des agents de sécurité qui voudrait empêcher la bagarre de se tenir, jusqu’à ce que Cedric Alexander n’apparaissent pour attaquer Lashley par surprise.

Omos termine en installant une table dans le coin du ring, mais Bobby Lashley a eu le temps de reprendre ses esprits et lui porte un spear à travers cette même table pour terminer cette soirée.

Un épisode de WWE Raw go-home un peu trop pris à la légère mais avec de bons arguments. Mais terminer sur Omos contre Lashley est un choix assez étrange alors que l’histoire la plus importante de RAW est bien évidemment Seth Rollins contre Cody Rhodes, qui ont offert un brawl qui aurait clairement eu sa place en clôture de RAW.

Voir aussi

En haut