Édito

Le « Quoi qu’il en coûte » de Vince McMahon

wwe vince mcmahon affaire fans

Vince McMahon est prêt à tout pour montrer qu’il reste le patron à la WWE.

WWE

Si vous pensiez que Vince McMahon allait rester les bras croisés loin de la WWE à attendre les résultats de l’enquête qui le vise depuis mercredi dernier, c’est que vous ne le connaissiez pas. Le président suspendu de la compagnie de Stamford compte bien montrer les muscles jusqu’au bout, quoi qu’il en coûte.

Vince McMahon est visé par une enquête du conseil d’administration de la WWE après avoir été soupçonné d’avoir utilisé les fonds de la compagnie de Stamford pour couvrir une relation avec une ex-employée, et que d’autres arrangements de la sorte ont été découverts. Retiré de ses fonctions temporairement (pour l’instant), le Chairman qui reste ce qu’il est, s’est offert une petite apparition auprès du public de la WWE et des téléspectateurs à Friday Night SmackDown puis à RAW ce lundi. C’est déjà assez osé.

S’il n’a pas évoqué durant ces apparitions l’affaire qui le vise depuis mercredi dernier, il est clair que Vince McMahon cherche à profiter de ces apparitions pour faire passer un message, voire plusieurs. Un message dans lequel il montre à quel point malgré la tempête, les fans de catch le soutiennent et l’acclament à chacune de ses entrées. Vince McMahon a beau avoir un avocat aux reins solides en la personne de Jerry McDevitt, il s’est aussi avec les années formé une équipe de millions d’autres avocats prêts à le défendre coûte que coûte, les fans du WWE Universe.

Ses deux dernières apparitions n’ont pas fait exception à la règle, les deux entrées ont été accompagnées d’acclamations du public. Le coup est réussi, et on n’est pas à l’abri de le voir recommencer chaque semaine.

Publicité

L’autre message envoyé par Vince McMahon, c’est aussi sa manière de montrer qu’il est encore là, encore aux commandes et que malgré la nomination de Stephanie McMahon au poste de CEO par intérim, c’est toujours le patriarche qui décide et qui dirige le navire. Peut-être aussi une manière de rassurer les derniers investisseurs qui croient en lui.

Vince McMahon en mode survie

Vince McMahon est toujours aux commandes et cela se voit aussi en coulisse. On apprenait ce lundi que John Lauraitis, lui aussi visé dans l’affaire, était remplacé par Bruce Prichard à la tête du département des relations entre les talents et la WWE. Bruce Prichard qui occupait et occupe toujours officiellement le poste de directeur exécutif de Monday Night RAW et Friday Night SmackDown — chapeautant les équipes créatives en faisant le lien avec McMahon, s’occupe aussi désormais de faire le lien entre la WWE et ses talents. Les congés, c’est à lui qu’il faut les demander. Les renvois c’est lui qui les annonce.

À lire aussi : Affaire Vince McMahon : John Laurinaitis remplacé par Bruce Prichard aux relations talents

Une nomination qui ne passe pas très bien en coulisse comme le révélait Fightful ce mardi. Si le départ de Laurinaitis semble rassurer, la nomination de Bruce Prichard laisse aussi percevoir une manière pour Vince McMahon de ne s’entourer que des personnes qu’il côtoie depuis longtemps et qui ne feront pas de vagues. Le choix de la sécurité.

Mais l’affaire est très grave et nous ne sommes pas encore assurés de l’issue, seule la partie émergée de l’iceberg a été découverte et les résultats de l’enquête sont attendus impatiemment. La confiance envers Vince McMahon, que ce soit du côté des employés et talents ou des investisseurs — qui peuvent depuis cette semaine prendre part à des recours collectifs lancés par des cabinets d’avocats qui entendent bien profiter de la situation — est déjà bien entachée. Il n’est pas certain qu’aller fanfaronner devant les caméras pour se faire applaudir joue en sa faveur.

Publicité
En haut