WWE

Qui seraient les potentiels acheteurs de la WWE ?

wwe qg logo

Quelques noms circulent déjà pour un possible rachat de la WWE.

WWE

On n’a jamais été aussi proche d’une potentielle vente de la WWE. Qui seraient les possibles acheteurs ?

Vince McMahon a fait son retour au conseil d’administration de la WWE, espérant retrouver son poste de président exécutif, et afin d’accompagner et maximiser une possible vente de l’entreprise dans un avenir proche, si l’on en croit en tout cas le communiqué publié ce jeudi par McMahon.

Si pour le moment rien n’est acté, on sait que quelques sociétés américaines seraient très intéressées par le rachat de la WWE à Vince McMahon.

Comcast se place parmi les favoris, et ce depuis les premières rumeurs de vente de la WWE qui circulaient déjà il y a quelques années. Comcast est un groupe de média américain, premier câblo-opérateur des États-Unis, propriétaire des studios DreamWorks mais aussi et surtout de NBC Universal, qui détient la chaîne USA Network, diffuseur de Monday Night RAW.

Publicité

On trouve aussi parmi les potentiels acheteurs Endeavour, que les fans de MMA connaissent déjà très bien puisque l’entreprise est depuis 2016 propriétaire de Ultimate Fighting Championship (UFC), fondée par Dana White dans les années 90 et achetée pour 4 milliards de dollars.

À lire aussi : Le communiqué de la WWE sur le retour de Vince McMahon

Enfin parmi les acheteurs possibles on peut aussi compter Amazon, que l’on n’a pas vraiment besoin de présenter et que l’on plaçait déjà parmi les futurs acquéreurs d’une partie des droits de diffusion de la WWE pour 2024.

Le site Front Office Sport avance aussi la possibilité que Liberty Media, notamment propriétaire du championnat de Formule 1 se porte acquéreur, ou encore l’agence de talents américaine CAA.

Plus surprenant, le Fonds Public d’Investissement saoudien, notamment propriétaire de l’équipe de Newcastle United (Premiere League anglaise) et de LIV Golf pourrait aussi se porter acquéreur.

Publicité

Il reste à savoir si ces entreprises seront prêtes à faire affaire avec Vince McMahon, toujours visé par des scandales et accusations d’agressions sexuelles notamment. Lors de la dernière conférence avec les investisseurs, Stéphanie McMahon avait admis que ces affaires révélées dans la presse avaient mis un frein chez les annonceurs qui souhaitaient acheter de la publicité à la WWE.

En attendant, au lendemain du communiqué publié par Vince McMahon et suite à l’évocation d’une possible vente de la WWE, l’action en bourse de l’entreprise a bondi de 21%.

Voir aussi

En haut