WWE

Le Fonds Publique d’Investissement saoudien possible candidat au rachat de la WWE

wwe rachat arabie saoudite fonds investissement public

Le Fond d’Investissement Public saoudien serait parmi les candidats au rachat de la WWE.

WWE

Voilà maintenant que l’Arabie saoudite se place en possible acquéreur de la WWE.

Le site Front Office Sport fait une révélation étonnante ce vendredi soir dans le cadre de la potentielle vente de la WWE. Citant quelques possibles acheteurs comme Amazon, Comcast, Endeavor, Liberty Media ou encore CAA, l’un d’entre eux pourrait être nul autre que le Fonds Publique d’Investissement saoudien.

Le Fonds Publique d’Investissement contrôle actuellement 620 milliards de dollars d’actifs et son président n’est autre que le prince héritier saoudien Mohammed ben Salman. La WWE est déjà étroitement liée avec le royaume saoudien depuis son partenariat noué en 2018 avec l’Autorité Générale des Sports saoudienne, dans lequel la WWE s’engage à organiser au moins deux grands événements par an en Arabie saoudite.

« De la même manière qu’ils ont créé LIV Golf [un circuit de golf professionnel, ndlr], il y a un robinet illimité de dollars là-dedans. » explique Brandon Ross, analyste chez LightShed Partners. « Les Saoudiens représentent déjà une part importante de la rentabilité de l’entreprise rien que sur ces deux événements annuels [de la WWE en Arabie saoudite]. Ils essaient de faire croître leur présence dans le monde du divertissement. »

Publicité

À lire aussi : Qui seraient les potentiels acheteurs de la WWE ?

Le Fonds Publique d’Investissement saoudien cherche en effet à se lancer de manière très présente dans le monde du sport, en créant notamment LIV Golf, mais aussi en devenant actionnaire majoritaire du club de football de Premier League anglaise Newcastle United, qu’il a acquis en octobre 2021.

Front Office Sport précise bien évidemment que le FPI saoudien ne serait pas le seul acquéreur en lice, mais étant donné les liens déjà fort entre le royaume et la WWE noués par Vince McMahon lui-même, cela le place en candidat plutôt sérieux.

Voir aussi

En haut