Décryptage

Kane : La Schizophrénie selon la WWE

Kane pourrait bien être considéré comme le premier cas de personnage schizophrène de la WWE. Il turne, turne et turne encore sans aucune réelle finalité.

Kane, le Big Red Monster. Ou le Big Red Machin pour les uns ou le Big Red Jobber pour les autres. Pourquoi tant de dérivées au surnom du plus mobiles des big mens de la WWE  ? Analysons un peu les deux dernières années du frère de l’Undertaker.

2009

Kane est alors un méchant pas beau qui veut se rapprocher d’un titre mondial, il reste cependant muet même si la période du Royal Rumble est plutôt propice à l’exposition de sa puissance, en effet les big mens sont toujours pris pour cible par plusieurs lutteurs en même temps, ils faut donc qu’ils soient montré comme puissant auparavant au public. Mais en dehors de ces périodes où la WWE le met un peu en avant, Kane redevient le Big Red Jobber, le gars qui malgré les défaites reste une sorte de brevet d’aptitude pour les midcarders.

C’est d’ailleurs assez étrange de voir comment un mec aussi mal booké pouvait donner une once de fierté à celui qui réussissait à le battre. Pendant cette période, Kane est un hermaphrodite, alternant le face et le heel selon l’adversaire à mettre en valeur. Ce n’est pas pour autant que Kane se plaint, lui qui a toujours fait le boulot proprement pour la WWE.

Après une période de repos la WWE lui offre sa première vraie feud, malheureusement face au Great Khali, il est alors heel mais cette feud est une vraie purge, segments micros inexistants, matchs atroces, on en vient à regretter la période de jobber de Kane avec ce Singapour Cane Match de Breaking Point, absolument dispensable.

Puis de nouveau un face-turn pour un retour des Brothers of Destruction en weekly lors de la feud WHC. Il est là pour faire le compte mais ce nouveau changement d’alignement dans la carte, le quatrième pour être gentil avec sa période Big Red Jobber, donne quand même déjà un aperçu de la totale perdition dans la carte de la Big Red Machine.

2010

Après une période face où comme à son habitude, il jouera les jobber pour supporter les autres. Il s’occupera de donner de la crédibilité à Drew McIntyre, dans une feud rapide qui amènera à un match à Elimination Chamber 2010. Mais après le 1er quart de l’année à la WWE, Kane va avoir la chance de redevenir celui qu’il a toujours été, le Big Red Monster! L’Undertaker, alors blessé et déclaré dans un état végétatif (même si ça faisait 2-3 ans que c’est le cas entre Wrestlemania et Summerslam, et on en faisait pas tout un plat!) et Kane veut justice, « There will be vengeance ».

Malgré une enquête bien foireuse où si tu disais « Non, non, c’est pas moi qui est mis ton frère dans cet état, j’avais piscine », Kane te déclarait innocent, il ne fit pas que foiré son enquête, il nous servit aussi une excellente promo qui mit une petite piqûre de rappel à tous ceux qui avait oublié que Kane avait une langue.

Money in the Bank arrive et, surprise ou non, ce fut le gros machin rouge qui décrocha la mallette bleue dans un PPV au décor vert, avant de s’attaquer au Mexicain noir. De quoi régler vos moniteurs. Son coupable est tout trouvé, c’est Rey Mysterio! (Et c’est là que la WWE aime jouer de temps en temps avec le kayfabe, parce que c’était le mexicain qui avait cassé le nez du Taker) Deuxième titre mondial pour Kane, qui sonnait un peu comme une première vu que le premier titre  mondial de Kane ne dura qu’un jour après un incident lors du First Blood Match face à Stone Cold Steve Austin. Bref, passé cet interlude historique. Revenons à nos moutons et à Summerslam, Taker fait son grand retour mais à l’air fragile face à son frère plus fort que jamais.

Trois mois de feud plus tard et Kane ressort alors en vainqueur invincible, terrible domination de la part du Big Red Monster. Mais bon, l’année ne pouvait pas être parfaite et vint alors une feud avec Edge, où ce dernier fit passer Kane pour le dernier des imbéciles, courant après son père (Paul Bearer, revenu pour la feud Kane/Taker) en ne sachant pas le récupérer des mains d’Edge avant de le tuer Bearer pour la 63ème fois depuis sa première apparition à la WWE et vraiment passer pour un idiot. Kane perd son titre dans cette feud dont Benny Hill n’aurait pas nier la paternité.

L’année finit donc sur une note assez moyenne et on sent que Kane va repartir de là où il venait, la midcard alors qu’il a dominé plus de six mois tout Smackdown. Malgré tout, une certaine stabilité concernant son orientation heel est appréciable.

2011

Après deux mois en restant dans le Main Event, vint alors à nouveau un faceturn, et quel faceturn! Trompette avec Santino, cri à l’aide lorsque le Big Show se fait blesser par Del Rio. Kane passe de monster heel à face moyen même si toujours puissant grâce à son alliance avec le Gros Spectacle. Mais les Balds of Destruction perdent leur titre face à David Otunga et Michael McGuillicuty, une sacré honte même si l’intervention de CM Punk aide à faire passer la pilule.

Un problème de taille aussi pour Kane, c’est que seul le Big Show semble engagé dans la feud avec Del Rio. Ça sent donc le retour du Big Red Jobber en tant que faire valoir des jeunes stars. Même si la feud Taker/Kane XX semblait être une sorte de remerciement pour service rendu, on a bien vu que Kane était apte pour le haut de la carte, et pourquoi pas le relancer pour une feud face à Randy Orton? Le retour de Kane en monster heel pourrait être bénéfique et assez original, vu que je n’ai aucun souvenir d’une rivalité Orton/Kane. Mais bon, ça ne risque pas d’être ma proposition que choisira la WWE.

Conclusion

Pourquoi j’ai parlé de schizophrénie? Eh bien vous le voyez bien que Kane, avec son gimmick de fou allié qui date de l’Attitude Era (certains segments sur Youtube avec Kane masqué montrent quand même que cela devait être encore pire à l’époque) est vraiment utilisé dans tout les sens, et même si il souffre de ces changements, il reste pour une raison qui me reste inconnu crédible pour peu qu’on le mette en avant (à l’inverse de, par exemple, de R-Truth, qui n’arrive pas à convaincre en heel).

À mon avis, Kane a encore deux ans maximum à tirer et risque d’avoir peut être une dernière feud avec son frère si Triple H ne peut pas aller à Wrestlemania 27. En dehors de ça, il risque de végéter en midcard et avoir peu de feud.  Dommage, vu ce qu’il a montré en 2010, il y a de quoi faire dans le peu de temps qu’il reste dans la carrière de Kane.

C’est ici qu’on se quitte j’espère que cela vous a plu, n’hésitez pas à donner votre avis sur le gros machin rouge en commentaire. Je vous dis à la prochaine pour le Cutting Orbaz #9!

Kane : La Schizophrénie selon la WWE
1 commentaire
En haut