Review

Money In The Bank 2011 : One night in Chicago

Il semblerait que dimanche fut la soirée de l’IWC. Parce qu’à la vue des résultats et de la qualité des match, je ne vois pas ce que cela pouvait être d’autre. Vous l’avez compris, ce PPV était énorme et les résultats très intéressants. Un des plus beau depuis que je suis fan de catch. J’en suis encore tout impressionné.

CM Punk

Le show s’est ouvert sur le Money In The Bank Ladder Match de SmackDown. Ces matchs sont toujours géniaux. Parfait terrain d’exhibition pour les high flyers, ces match nous gratifie d’action spectaculaires. Considérant tout le talent réunis sur le ring pour cette rencontre, on ne pouvais se faire du soucis sur la qualité du match, et quel match ! Sheamus, Bryan, Barrett et Rhodes était de ceux qui se sont énormément impliqué dans le match. Il était évident que le gagnant se trouvait dans ce quatuor. Pour Sin Cara l’exposition fut énorme aussi, mais courte, littéralement brisé en deux envoyé dans une échelle posé entre le ring et la spanish announce table. il est d’ailleurs amusant de voir qu’une échelle se trouve souvent là pendant les MITB.

Pour en revenir à Sin Cara, qui a dû être evacué aprés avoir été envoyé à travers l’échelle. Gabriel et Slater n’ont pas non plus déçu, ils fûrent tous deux à la hauteur de leur talent, mais on se doutait bien qu’aucun des deux ancien membres du Corre ne remporterait la précieuse mallette. La victoire est donc revenu à… Daniel Bryan ! Wow, personne n’en revenait et moi même j’en croyais pas mes yeux. Daniel Bryan avec la mallette de Mister Money In The Bank. Cela veut dire que Daniel Bryan sera sûrement champion du monde poids lourd dans les mois à venir. Pour le moment j’arrive pas à voir Bryan avec le titre, j’espère qu’ils comptent lui faire garder cette mallette le plus longtemps possible parce que même s’il n’a plus rien à prouver sur les rings, il va lui en falloir beaucoup pour prouver qu’il peut-être un main-eventer crédible.

Histoire de nous remettre de nos émotions, on passe au match pour le titre des Divas : Kelly Kelly vs Brie Bella. Là j’ai pas grand chose a dire, c’était un match de divas banal à la WWE. Kelly Kelly, banale, gagne et c’est tout Ah oui, l’inutile Eve était en ringside aussi. Ah bah oui, pour le bon match des divas faudra repasser, on en a déjà eu pas mal lors de la feud Layla vs McCool quelques mois auparavant, le stock est épuisé. Et  pendant ce temps là, Natalya et Beth Phoenix regardait le PPV devant leurs télévision assises dans le canapé.

 

 

Bon le match qui suit n’est pas vraiment mieux. Comme j’ai dis dans mes pronos, j’aime pas ce genre de match. Le genre de match où on les mets l’un contre l’autre parce que ce sont deux belle montagne de catcheurs. En plus de ça je n’aime ni le Big Show ni Mark Henry, mais bon restons objectif. Ce match, tout comme cette rivalité n’a pour seul but que de confirmer le statut de heel de Mark Henry, il devait donc gagner cela va de soit. La partie la plus intéressante du match, c’était aprés le match. En effet Henry, une envie lui passant par la tête à décidé de briser la cheville du Big Show. Une chaise bien posée comme il faut, un saut depuis la seconde corde et hop, le Big Show part en vacance tourner KnuckleHead 2 s’il veut.

Deuxième Money In The Bank Ladder Match de la soirée et cette fois c’est au tour de RAW de briller. Ici aussi une belle brochette de gars bien talentueux comme on aime. Seul Morrison ou encore McIntyre manquait à ce match, il méritait tout deux une place dedans. Mis à part Del Rio et The Miz tout le monde à bien participé au match, chacun à eu son moment à lui. Miz aurait certainement pu apparaitre un peu plus s’il ne s’était pas blessé mais ça c’est le hasard des choses, on y peu pas grand chose. Del Rio lui est souvent resté en dehors du ring, et le peu d’apparion qu’il a fait ne fûrent pas pas trés glorieuse, arrivant même à se jeter dans le vide sous une échelle pour atterir en dehors du ring, on ne sait toujours pas ce qui lui est passé par la tête à ce moment là. Quelques autres bon moment aussi dans ce match, comme le Air Bourne du haut de l’échelle sur les autres participant ou encore le regroupement des participant en haut de plusieurs échelle autour de la mallette. Le Miz, absent pendant une bonne partie du match revient en boitant, tellement malentendu qu’on aurait pu croire que le gagnant prévu, c’était lui.  Mais non, Mysterio le rattrape et l’en empêche. Rey donc, tente sa chance et c’est là  que Del Rio réapparait, il monte sur l’échelle, tente de se débarrasser de Mysterio en vain quand soudain, la bonne idée du soir, il démasque Rey qui ne peu plus rien faire ne voulant pas se montrer visage découvert. Quelques petites manœuvres et Del Rio finit par décrocher la mallette. Joli match donc mais cette fois résultats peu surprenant.

Les MITB étant passé, on peut passer aux choses serieuses, les matchs pour les titres majeurs. Et c’est avec le Word Heavyweight Championship que l’on commence, Randy Orton vs Christian. Christian profite de la stipulation – qui voulait que si Orton était disqualifié, Christian remportait quand même le titre – en donnant une chaise à Orton et en lui tendant son dos, non vous ne regardez pas une vidéo sado-masochiste, juste du catch. Orton n’en fera rien et se débarrasse de la chaise. Le match était pas mal, Orton était assez bon même si un peu trop banal sur la fin, nous gratifiant de ses prises habituelles marquand normalement la fin du match. Christian était lui aussi trés bon dans ce match. Ce match à beau être le 3e du nom on ne s’en lasse pas. La grosse surprise, c’est que c’est Christian qui gagne. Et tout le monde aurait pu croire qu’il allait perdre le titre sur un cash-in le soir même puisque, tout de suite après, le personnage de Psych’Orton refait surface et démoli par deux fois Christian d’un RKO sur la spannish announce table. Mais il n’en sera rien, Bryan restera bien sagement en backstage et c’est tant mieux, autant pour Christian qui mérite un vrai règne et Bryan qui a besoin de cette mallette pour pouvoir s’affirmer.

C’est l’heure du main-event le plus attendu de ces dernière année. John Cena contre CM Punk pour le titre de Champion de la WWE. Bon c’est pas le match en lui même qui est trés attendu, c’est surtout sa fin. Mais il faut donner quand même à cette feud un superbe match afin de ne pas gâcher les quelques semaines de promos. D’ailleurs, cette feud a beau avoir été courte, elle n’en fut pas moins mauvaise. CM Punk, à domicile ce soir est le premier à entrer, et de mémoire de passionné, jamais je n’ai entendu une telle ovation à l’arrivé d’un catcheur, et encore moins pour un heel. Mais que voulez vous, on est à Chicago et Punk est une topstar et à créé le plus gros buzz de ces dernières années à la WWE.

Vint le tour de Cena d’entrer dans l’arène, des huée énormes. Cena se fera discret, allant directement sur le ring sans trop se faire voir. Le match commence sur de belle petites action, mais Cena est un peu lent. Les habituels « Let’s go Cena/Cena Sucks » retentissent et le match dure, mais ne nous ennuis pas. Nearfalls après nearfalls, on reste accroché devant son écran en attendant le dénouement. déjà 30 minutes de match, on ne s’en rend même pas compte, et Vince McMahon accompagné de John Laurinaitis arrive. McMahon ordonne à Laurinaitis d’aller faire sonner la fin du match mais Cena l’en empêchera. « Pas comme ça », dit Cena à MacMahon. Mais trop de distraction, Punk en profite pour attraper Cena et lui place son GTS. L’arbitre compte 3 et Punk remporte le match. Vince furieux se dirige vers la table des commentateur et ordonne que l’on fasse entrer Alberto Del Rio avec sa mallette pour qu’il l’encaisse. Del Rio tout content accourt vers le ring mais a peine a-t-il le temps de monter que Punk lui assène un coup de pied le rendant complètement KO au milieu du ring. Il a réussi. Punk remporte le titre, et s’en va avec à travers le public. Il a réussi. 6 ans après sa première tentative à la ROH, Punk réussi le coup de quitter la fédération avec un des titres majeurs.

On tient là le PPV de l’année, incontestablement. Rempli de surprise, avec Daniel Bryan qui remporte le Money In The Bank de SmackDown et Christian qui remporte enfin le titre de champion du monde poids lourd. Et bien sur, Punk qui remporte le titre et part avec, peu de gens aurait imaginé cet fin pourtant assez simple. On pouvait imaginer au pire un cash-in du vainqueur du MITB de RAW mais même pas! La WWE l’a fait, elle a laissé partir un de ses titres majeurs. Del Rio tiens, parlons-en. Je suis loin d’être déçu de l’avoir vu gagner la mallette, mais je continu de penser qu’il n’en avait pas besoin. Del Rio ayant déjà fait sa place dans le main-event, pour entrer en rivalité pour un titre majeurs n’avait pas vraiment besoin de ça, mais soit. Attendons de voir la suite, en espérant qu’il ait plus de chance qu’après avoir remporté le Royal Rumble. On notera aussi, chose rare un public en feu! A fond dans chaque match et rend le PPV encore plus génial. Coté points négatifs on citera le match des Divas, trop banal pour un match de PPV, et le match Henry vs Show.

Nul doute donc que ce PPV restera dans l’histoire du catch et que son main-event figurera dans les meilleurs match de l’année. On est maintenant à moins d’un mois de SummerSlam et ce qui s’annonce pour les prochaine semaines a l’air alléchant. Il est évident que Punk reviendra, on ne sait pas quand, mais la feud qui est devenu CM Punk vs WWE continue hors des caméras et envahi même des évenement qui n’ont rien à voir avec le catch comme la Comic Con. On a hâte de voir la suite!

6 commentaires

Les plus lus

En haut
//ad6media