Actualité

Petit malaise du catch américain

On se plaint beaucoup et à juste titre de l’état pitoyable du catch français et surtout des petites structures qui offrent des shows de mauvaise qualité, tout en vantant le catch indépendant américain. Hé bien parfois, on peut trouver pire que chez nous, et aux Etats-Unis, oui.

nikolai-volkoff

Joli malaise aujourd’hui en parcourant l’actu du catch américain. On pointe souvent du doigt les petites structures françaises qui travaillent parfois dans des conditions de sécurité minimes ou des promotions de catch backyard, mais on peut trouver encore pire. Comme en France, tout le monde aux Etats-Unis peut se permettre de devenir — ou du moins se prétendre — promoteur, qualifications ou pas. Cela donne parfois des résultats consternants.

Cette info a été rapportée par Gregory Iron, catcheur indépendant américain. La semaine dernière dans une interview donnée à WrestleZone.com, il raconte avoir été approché par un soi-disant promoteur pour participer à un show hommage à Randy Savage organisé à Marion, dans l’Ohio. Ce promoteur lui proposait comme seul salaire… 20 pauvres dollars. Se sentant légèrement insulté par la proposition, Iron a bien sûr refusé. Tout aurait pu s’arrêter là mais ce matin d’autres infos sur ce show sont apparues sur le net, et de mémoire, on n’a jamais vu aussi horrible.

Nos têtes quand on a découvert l’histoire

La photo que vous voyez ci-dessus en une de l’article est bien une photo du show, oui. Plus précisément du main-event de cette soirée. Il n’y a donc aucun ring, l’hallu est déjà totale. Le type de dos, ce n’est ni plus ni moins que Nikolai Volkoff, ancienne superstar de la WWF/E, aujourd’hui âgé de 66 ans.

Tout est gênant là dedans. Rien que le fait de voir Nikolai Volkoff accepter une chose pareille et être payé si peu. Pas de ring — il était prévu mais un léger problème de logistique a fait qu’il n’est jamais arrivé à bon port selon Joshua Lee Blanchard, un autre catcheur prévu ce soir-là. Tout promoteur qui se respecte aurait à partir de là annulé ou reporté le show, mais non. Il a été remplacé par un simple revêtement de sol. Voir le nom de Randy Savage associé à un show d’une qualité aussi déplorable est encore plus sidérant.

Le catch américain a beau briller à travers la WWE, la TNA, la ROH et toutes ces magnifiques fédérations indépendantes, on y trouve tout de même des types prêts à faire n’importe quoi pour de l’argent, quitte à mettre en danger ses catcheurs et passer pour des imbéciles.

Photo : Gregory Iron

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut