Hall of Fame

Razor Ramon : le côté cubain de Scott Hall au Hall of Fame

Scott Hall sera introduit ce dimanche au Hall of Fame sous le nom de Razor Ramon, personnage cubain-américain qu’il a incarné durant tout son passage dans la fédération de McMahon. L’occasion parfaite pour revoir l’un des meilleurs matchs de la WWF des années 90.

razor-ramon-hall-of-fame

Scott Hall a débuté sa carrière de catcheur en 1984 grâce à Barry Windham et a été entraîné par Dusty Rhodes. Une carrière qui a connu plus de bas que de haut à cause de problèmes d’alcool mais qui reste une grande carrière. Passé par l’AWA, la WWF, la WCW, l’ECW et la TNA, Hall a toujours laissé quelques moments marquants comme traces de son passage dans chaque fédération.

Si pourtant aujourd’hui tout le monde le connait sous son vrai nom, c’est sous celui de Razor Ramon que celui qui fut l’un des membres du célèbre clan The Kliq va faire son entrée au Hall of Fame cette année. Il est l’un des personnages qui aura marqué la WWF des années 90 et notamment grâce à un match contre une autre des plus grandes stars de l’époque. Mais replaçons d’abord le contexte.

Tout était parti d’une blague. Scott Hall venait d’arriver à la WWF quand lors d’un rendez-vous avec Vince McMahon et Pat Patterson il propose un personnage à la Scarface en citant des répliques du film avec un accent cubain, et donne des idées de vignettes en reprenant des scènes du film comme une balade en cabriolet intérieur léopard. C’était une blague, à la base, mais McMahon et Patterson adorent l’idée et selon les propres mots de Scott Hall, ils l’ont qualifié de génie. Hall apprendra plus tard que ni Pat Patterson ni Vince McMahon n’avaient vu le film et croyaient que Hall avaient tout imaginé lui-même. Mais peu importe, le personnage de Razor Ramon était né.

Razor-Ramon-gallery02

Dis bonjour à mon cure-dents.

Après plusieurs semaines durant lesquelles il est présenté au public via des vignettes, Razor Ramon fait ses début à Superstars le 8 août 1992 et bat un local jobber. Le personnage utilise la catchphrase « Say hello to the bad guy! », en hommage aux répliques cultes de Tony Montana dans Scarface « Say Hello to My Little Friend », « Say goodnight to the bad guy! ». Il porte aussi des chaînes en or qu’il laisse au bord du ring à un type en lui disant « Something happen to this, something happens to you », avant de lui jeter son cure-dents au visage.

Il obtient son premier titre à RAW le 11 octobre 1993 en devenant champion Intercontinental en battant Rick Martel. Une semaine avant, les deux terminaient ensemble une bataille royale dont le dernier éliminé et le gagnant devaient s’affronter pour ce titre. Titre devenu vacant après avoir été retiré à Shawn Michaels pour inactivité — il avait en réalité été suspendu. Michaels est donc revenu avec une sa propre ceinture, n’acceptant pas qu’elle lui fut retirée, et qu’un autre puisse être champion à sa place.

Une rivalité entre les deux commence alors. Entre temps, Ramon était devenu face après avoir aidé 1-2-3 Kid (Sean Waltman) dans une rivalité avec Ted DiBiase Sr. Il ne peut y avoir deux champions intercontinentaux, et ça énerve Shawn Michaels qui veut en finir avec ça. Il réclame le droit d’être le seul. La rivalité va durer plusieurs semaines et durer jusqu’à WrestleMania X. Les deux s’affronteront ce soir là dans un Ladder Match des plus magnifiques. Ce match sera d’ailleurs le premier à recevoir la note de 5 étoiles de la part de Dave Meltzer à la WWF et selon le Pro Wrestling Illustrated le match de l’année 1994.

 

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut
//ad6media