Décryptage

La WWE doit absolument s’investir à fond dans une vraie division de catcheuses

Cela fait de nombreuses années que la place de la femme à la WWE est un sujet à débat. Du temps d’antenne qu’on leur donne à la façon dont on les expose en passant par la qualité de leurs matchs, il y a quasiment tout à refaire. Et dans une époque où les inégalités entre hommes et femmes font énormément débat, la WWE a plutôt intérêt à s’aligner et à écouter ses fans pour combler ce malheureux retard.

Hors NXT, le catch féminin présenté à la WWE semble n’être qu’un simple plus. Un divertissement qui peine à trouver sa place dans un show. Quelque chose qui pourrait limite servir d’entracte, de pause entre deux gros matchs masculins. Cela a été souvent le cas ces dernières années lors de quelques pay-per-views. Mais rien d’extraordinaire à chaque fois, un match d’une durée bien trop courte et une construction très banale. Pas de quoi enflammer un public. Si  pourtant des progrès se sont vus ces dernières années avec les arrivées d’AJ Lee ou Paige pour ne citer qu’elles, la place des catcheuses reste bien trop faiblarde et les histoires écrites pour les mettre en avant ne sont pas plus élaborées. Et c’est bien ce qui est pointé du doigt par les fans de catch ces derniers jours, qui ont lancé sur Twitter le mouvement #GiveDivasAChance.

AJ Lee en leader du mouvement

Un mouvement accéléré par deux tweets postés par AJ Lee mardi soir et adressés directement à Stephanie McMahon en réponse à un autre tweet qu’adressait la fille de Vince McMahon à Patricia Arquette qui remerciait cette dernière pour son discours aux Oscars sur l’égalité des salaires entre hommes et femmes. Dans ses tweets, AJ Lee mentionne justement ce point : « Vos catcheuses ont le record de ventes de goodies, ont brillé dans beaucoup de segments des shows de nombreuses fois, et elles ne reçoivent qu’une fraction du salaire et du temps d’antenne qu’ont les hommes. #UseYourVoice ». Stephanie n’a pas tardé à lui répondre en la remerciant, tandis que Vince McMahon nous dit avoir bien reçu le message des fans et de continuer à regarder.

Selon Dave Meltzer du Wrestling Observer dans sa dernière newsletter, AJ Lee aurait agi d’elle même. Des propos qui, malgré le tweet sympathique de Stephanie McMahon, auraient énervé cette dernière. Bien que pour le moment impossible à vérifier, si tel est le cas on est en droit de comprendre AJ Lee dans ses propos et de se demander comment Stephanie McMahon peut soutenir le discours de Patricia Arquette d’un côté et approuver le traitement des catcheuses de la WWE si elles y sont moins bien payées que les hommes.

Paige est la seconde catcheuse de la WWE à s’être exprimée sur le sujet concernant le temps d’antenne qu’ont les catcheuses dans les deux shows du roster principal de la compagnie. Dans une interview avec Chuck Carroll dans une émission d’une radio locale de Baltimore, la catcheuse britannique, bien que dans un propos légèrement kayfabe mais pas loin d’être vrai, explique « Si l’on nous donnait le temps [dans le roster principal], beaucoup d’entre nous pourrions être meilleures que les mecs. (…) Les mecs ont tout le temps qu’il faut pour montrer ce dont ils sont capables. Alors évidemment les gens disent ‘les mecs sont meilleurs que les filles’. Nous, nous avons quelques minutes et c’est tout. Nous n’avons pas vraiment le temps de prouver ce que nous pouvons faire ».

NXT comme modèle ?

Paige ajoute que c’est à NXT que les femmes ont plus de chance : « A NXT nous avons le temps. Je pense que beaucoup de gens regardent NXT juste pour voir les filles parce qu’elles gèrent vraiment. Elles y ont tout le temps qu’il faut et sont incroyables ». Ayant tenu la ceinture de championne féminine de NXT de juin 2013 à avril 2014, elle sait de quoi elle parle.

Charlotte, dans une interview au site FanSided.com va plus loin : « S’ils étaient capables de mettre nos matchs à RAW, nous serions capables de montrer que les femmes peuvent performer aussi bien que les hommes. Je ne dis pas que les Divas du roster principal n’en sont pas capables, mais l’entrainement de NXT nous a beaucoup aidé. (…) Je pense qu’avec le Diva Search et le peu d’entrainement il a été difficile de rendre les Divas crédibles. J’ose espérer que pendant ma carrière, les gens ne prendront pas mes matchs comme des « popcorn matchs ». Je crois sincèrement que nous sommes en train d’ouvrir la voie vers une vraie catégorie de catcheuses ». 

Un avis discrètement partagé par Triple H — qui est à l’origine du concept actuel de NXT — qui n’hésite pas à mettre en avant le talent des catcheuses de la branche de développement de la WWE, comme on a plus le voir depuis le début du titre de championne de NXT où il était venu féliciter Paige pour sa victoire et encore récemment pour Sasha Banks sur Twitter.

Mais il se dit aussi qu’à NXT les catcheuses sont mieux payées que les catcheurs, mais pas pour une raison d’égalité ou quoi que ce soit. Selon Dave Meltzer toujours, c’est pour une toute autre raison : les hommes viennent pour la plupart des circuits indépendants et pour beaucoup accepter un job à la WWE est une promotion en soi, une avancée dans une carrière et le salaire n’intervient que très peu dans leur décision de rejoindre le terrain de développement des catcheurs de la WWE. Pour les femmes c’est différent, si certaines viennent aussi des circuits indépendants comme Paige, Emma, Bayley ou Becky Lynch, d’autres comme Summer Rae viennent de milieux différents comme la mode et auraient donc besoin de plus de moyens, non seulement pour accepter de travailler à la WWE, mais aussi pour conserver une certaine image que la WWE voudrait d’elles. Entendez par là que le plus dans le salaire leur sert pour les produits de beauté, les soins du corps, le coiffeur etc.

Le contraste entre NXT et le roster principal

C’est malheureusement au moment de passer dans le roster principal que ces catcheuses comme Paige ou Emma qui font vraiment vibrer les spectateurs à NXT finissent par décevoir à RAW ou SmackDown. Non pas évidemment qu’elles perdent le talent qu’elles ont, mais que rien n’est à leur avantage dans le roster principal, alors qu’il n’est en aucun cas difficile de laisser plus de temps aux filles à RAW.

Un des exemples les plus flagrants l’année dernière concerne Charlotte et Natalya. En mai 2014, les deux catcheuses s’affrontent pour le titre vacant de championne de NXT. L’histoire est bien construite sur leur background, sur leur héritage familial : l’une est fille de Ric Flair et l’autre nous vient de la famille Hart. Si bien que le soir de leur match les deux catcheuses sont accompagnées de Ric Flair et Bret Hart en ringside. Un excellent match d’une quinzaine de minutes qu’on retiendra comme l’un des meilleurs matchs féminins de la WWE en 2014.

Sept mois plus tard les deux catcheuses se retrouvent à Monday Night RAW pour la première apparition de Charlotte dans le roster principal de la WWE. Cette dernière toujours championne se fait battre en moins de trois minutes par son ancienne rivale Natalya dans un match qui se termine par un roll-up ridicule.

Dans un autre exemple on pourrait tout autant présenter le cas d’Emma qui a fait les bonnes heures du règne de Paige en 2013 à NXT et qui une fois à RAW s’est retrouvée à accompagner Santino Marella dans ses excentricités. Ses accusations de vol à l’étalage l’année dernière n’ont peut-être pas arrangé les choses, mais elle est un nouvel exemple de la vision actuelle de Vince McMahon sur le catch féminin.

La WWE doit s’investir réellement dans le catch féminin

Même si l’ont peut lire ou entendre parfois trop souvent que le public de la WWE ne s’intéresserait pas à du vrai catch féminin aujourd’hui, on a peu d’exemples qui nous permettraient de le prouver. Il est vrai que le public de NXT n’est pas le même que celui de RAW ou SmackDown, mais qui nous dit qu’il ne se prendrait pas de passion pour une réelle rivalité bien construite, ponctuée d’excellents matchs entre deux femmes ? Si le public ne croit pas actuellement à une vraie division de catcheuses à la WWE c’est parce que celle-ci ne lui en donne pas l’envie à cause du peu d’investissement fait en elles.

Il y a de nombreux points à corriger concernant la place des catcheuses à la WWE. Rien que le nom Divas explique tout de la façon dont la compagnie considère ses employées. Lancé en 2008, le titre de championne des Divas a par ailleurs remplacé complètement celui de championne féminine qui avait pourtant une grande histoire derrière lui, en 2010. Un titre historique remplacé par une ceinture rose et argent en forme de papillon, tout un symbole.

On ne pourra pas non plus esquiver le sujet Total Divas, mais on doute fort que la WWE se sépare d’un programme qui réunisse suffisamment de téléspectateurs en première partie de soirée le dimanche pour ravir la WWE et la chaîne E!. Mais le sujet principal de l’émission de télé-réalité de la WWE reste assez cliché sur les femmes comme leurs problèmes de couples par exemple, alors qu’il suffirait de montrer à quel point une femme peut se battre pour réussir autant qu’un homme à la WWE.

Autre étrangeté chez les catcheuses de la WWE, beaucoup de catcheuses se voient affublées d’un simple prénom. Layla, Maryse, Melina, Natalya ou plus récemment Paige, Emma, Charlotte, Naomi, Cameron. AJ n’a pu retrouver son nom de famille que depuis quelque temps. Une pratique qui parait au premier abord assez banale mais qui pourtant les prive d’une véritable identité comme celle qu’ont les catcheurs.

La WWE doit faire table rase sur le sujet des catcheuses et tout mettre en oeuvre pour que ces différences ne se voient plus. Ne pas avoir peur de leur donner du temps au micro, sur le ring, leur permettre de montrer au public qu’elles peuvent faire le show, et pourquoi leur offrir quand c’est utile le main-event de RAW ou SmackDown. Et allons jusqu’au bout des choses, trouver autre chose comme qualificatif que « Divas ». Encore faut-il que la WWE accepte de parler de catcheuses, elle ne le fait déjà que du bout des lèvres pour les hommes.

Il est encore trop tôt pour dire si avec les récents événements les choses vont vraiment changer, mais cela fait déjà plaisir de savoir que la WWE et Vince McMahon lui-même ont pris acte du ras-le-bol des fans sur ce sujet. Nul doute que cela ferait beaucoup de bien non seulement aux catcheuses de les sortir de leur rôle actuel et de les mettre dans celui de vraies catcheuses capables de faire réagir un public qui ne pourra que suivre. Cela donnerait tout autant une plus belle image de la WWE et du catch en général qui souffre déjà assez d’une mauvaise image sur bien d’autres sujets.

2 commentaires

Les plus lus

En haut