Article

NJPW G1 Climax : Présentation des compétiteurs de l’édition 2015

Demain démarre la vingt-cinquième édition du G1 Climax. Avec le grand show du Tokyo Dome en janvier, c’est le moment le plus attendu de l’année au Japon.

maxresdefault

Crée en 1991, le G1 Climax est devenu une institution du catch japonais. Dans la grande tradition des tournois, le G1 Climax (G1 pour Grade One) voit s’opposer les vingt meilleurs poids-lourd de la promotion. On est certain d’y voir quelques uns des meilleurs matchs de l’année. Les vingt catcheurs sont répartis dans deux poules de dix, chaque victoire rapporte deux points, un match nul un point et aucun en cas de défaite. Les deux leaders de chaque poule se rencontrent en finale sur le dernier show de la tournée.

Cette année, la NJPW voit les choses d’autant plus en grand avec dix-neuf shows sur moins d’un mois alors qu’il en y avait douze l’année dernière et neuf précédemment. La raison de cet élargissement est simple. Depuis le 1er décembre, la NJPW a lancé son propre service de streaming, NJPW World, qui permet aux fans de la promotion de regarder les pay-per-views en qualité HD pour le prix de ? La possibilité de diffuser tous les shows sur le service de streaming de la NJPW World, disponible partout dans le monde pour un prix de 8.45 dollars. Par le passé, c’était la chaîne de télé TV Asahi qui retransmettait un nombre limité de shows incluant évidemment la finale.

Afin de se mettre dans le bain, on vous propose de découvrir chaque catcheur impliqué dans le tournoi avec ses chances, ou pas, d’en être le grand vainqueur. Qui succédera aux Antonio Inoki, André le Géant, Masahiro Chono ou Kazuchika Okada ?

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Vincent W.
Auteur :
Intermittent de l'écriture.