Résumé

WWE RAW du 28 août : Résumé et résultats

WWE

Au programme de cet épisode de Monday Night RAW entre autres, Sasha Banks défend son titre de championne de RAW contre celle qu’elle a battu à SummerSlam, Alexa Bliss. Et alors que le match entre John Cena et Roman Reigns a été annoncé pour WWE No Mercy, une confrontation entre les deux catcheurs est à attendre.

The Miz, Maryse et le Miztourage sont sur le ring, et alors que The Miz s’apprête à parler, Kurt Angle fait sont entrée pour l’interrompre. Il lui dit qu’il a bien compris qu’il attend du respect et qu’il aura de quoi défendre son titre de champion Intercontinental à No Mercy. The Miz reprend la parole de force avant que Kurt Angle n’annonce son adversaire du 24 septembre pour nous rappeler la définition du respect.

Jeff Hardy repart en solo ?

Kurt Angle lui explique qu’il va aussi défendre son titre dans l’épisode de la semaine prochaine, contre la vainqueur d’une « bonne vieille bataille royale » à laquelle participeront Bo Dallas, Curtis Axel, le Big Show, les Hardy Boyz, Finn Balór, Jason Jordan, R-Truth, Curt Hawkins, Goldust, Appolo Crews, Luke Gallows, Karl Anderson Kalisto et Elias.

Bray Wyatt est évidemment venu gâcher la fête alors que Finn Balór faisait le ménage sur le ring, apparaissant pour éliminer celui-ci. Plus surprenant, c’est la victoire de Jeff Hardy qui affrontera donc The Miz la semaine prochaine pour son titre de champion Intercontinental. On ne va pas bouder notre plaisir.

Alexa Bliss, en interview, explique que Sasha Banks ne réussira pas ce soir à défendre le titre de championne de RAW, comme elle ne l’a jamais réussi. Elle espère qu’elle a bien fini de jouer les championnes ces dernières semaines mais ce soir elle récupère son titre, dit-elle.

On nous annonce qu’Enzo Amore va catcher dans son premier match de Cruiserweight. Après une promo dans laquelle il se moque de Big Cass et de sa blessure et dans laquelle il fait une référence à McGregor vs Mayweather, c’est Noam Dar qu’il affronte ce soir. Enzo Amore remporte le match avec un Eat Defeat à sa sauce.

Neville, qui regardait le match en coulisse, dit que si c’est ça l’adversaire qu’il aura, il sera champion Cruiserweight pour toujours.

« Suplex City B*tch »

Paul Heyman et Brock Lesnar arrivent sur le ring. Paul Heyman n’a une nouvelle fois que du bien à dire de Braun Strowman qu’il considère comme l’adversaire le plus intéressant de Brock Lesnar pour le titre de champion Universal de la WWE. Heyman est toujours parfait pour mettre over les adversaires de Brock Lesnar, rappelant ensuite les prouesse de Strowman face à Lesnar. Il dit aux enfants qui croient aux monstre que lui n’y croit pas, mais qu’il croit que Braun Strowman en est un avant que ne soit rediffusé l’attaque de Strowman sur Lesnar de la semaine dernière.

Ce qu’a fait Braun Strowman la semaine dernière était normal explique Heyman, parce que Brock Lesnar n’allait pas éviter Strowman, Lesnar veut Strowman et c’est pour ça qu’ils s’affronteront à No Mercy. Pour terminer, Brock Lesnar s’empare du micro de Paul Heyman et dit simplement « Ce qu’il essaye de dire c’est… Suplex City B*tch » avant de partir.

Cesaro affronte Seth Rollins. Victoire de Cesaro avec un uppercut, profitant d’un Rollins distrait par une bagarre entre Dean Ambrose et Sheamus à l’extérieur du ring.

Sheamus défie ensuite Dean Ambrose pour un match. Dites vous qu’entre ces deux match il s’est bien passé pas loin de dix minutes, avec des pubs et des vidéos pour RAW. Pendant ce temps les deux équipes étaient toujours sur le ring.

Sheamus affronte donc Dean Ambrose et c’est Ambrose qui remporte le match avec son Dirty Deedz au terme d’un match avec quelques tentatives d’interventions extérieurs.

#SaveEmma

Emma est avec Mickie James en coulisse et on se demande pourquoi des gens trainent avec elle dans les vestiaires toutes les semaines. Elle dit à Mickie James qu’ele allait tweeter « #GiveEmmaAChance » pouvoir si cela allait finir dans les TT rapidement. Elle revient sur sa défaite face à Nia Jax la semaine dernière, disant que malgré cela elle était en TT. Emma se demande ce qui sera en TT après son match avec Mickie James ce soir, ce à quoi James répond « #GiveEmmaCPR » (CPR étant un acronyme pour désigner les gestes de réanimation).

Emma recommence à dire u’elle avait lancé la Women’s Revolution et que le hashtag sera #MerciEmmaPourLaRevolution. Mickie James propose alors un deal à Emma: si celle-ci gagne, Mickie James tweetera tout ce qu’elle voudra, mais si elle perd, elle ne pourra plus dire qu’elle est à l’origine de la Women’s Revolution. Emma accepte.

Emma va affronter, et battre Mickie James. Le match n’aura même pas duré deux minutes. Pour une personne qui se vante d’avoir lancé la Women’s Revolution à la WWE c’est cocasse. Drôle de délire cette storyline. Difficile de croire que de l’autre côté la WWE organise un tournoi de catch féminin.

Un John Cena classique mais efficace

Kurt Angle accueille John Cena et Roman Reigns pour la signature du contrat pour leur match à No Mercy. La promo est assez longue et montre un John Cena assez classique au premier abord, blaguant sans arrêt et se moquant de quelques hésitations de Roman Reigns. Il faut aimer John Cena pour supporter ce genre de promo.

C’est presque un beat down verbal que va subir Roman Reigns, mais celui-ci ne va pas non plus se laisser faire pour autant. Pour résumer, bien que bien exécuté, Roman Reigns reproche comme beaucoup la présence actuelle de John Cena à la WWE, continuant d’enterrer de jeunes Superstars, à coup de « fake ass bitch » ou de « John Cena sucks ».

John Cena lui répondra entre autre qu’il est là non seulement parce que Roman Reigns n’est pas capable de faire son job, mais aussi parce qu’il aide des « jeunes talents » comme AJ Styles ou Kevin Owens à réussir à la WWE — assez dommage que personne ne lui réponde qu’ils n’ont pas forcément besoin de lui pour réussir.

Roman Reigns finit par signer le contrat du match et retourne la table, et au moment où l’on se disait qu’enfin, une signature de contrat allait se terminer dignement, Luke Gallows et Karl Anderson débarquent out of nowhere pour provoquer John Cena et Roman Reigns. En réalité ils sont un peu là pour jouer la chair à canon, parce que Kurt Angle propose à nouveau un match par équipe avec Cena et Reigns ensemble. Même Teddy Long ne l’aurait pas fait.

John Cena et Roman Reigns remporteront le match avec un Superman Punch de ce dernier, John Cena applaudit.

Elias est sur le ring pour une nouvelle chanson pour le public de Memphis. On vous la fait courte: Jerry Lawler n’aime pas, le public non plus selon lui et il a une bonne idée pour aider Elias à plaire au public. Il appelle une personnalité bien connu du coin, que l’on a connu à Southpaw Regional Wrestling : Pelvis Weasley (Heath Slater), qui depuis 1986 n’a visiblement pas changé. Elias s’en débarrasse d’un Drift Away. C’était très gênant.

Un règne pour rien

Dans le main event de cet épisode, c’est Sasha Banks qui défend son titre de championne de RAW contre Alexa Bliss et honnêtement ce qui s’y passe était tellement évident qu’au final on ne l’a pas vu arriver, comme d’habitude. Alexa Bliss remporte le match, terminant DÉJA le quatrième règne de Sasha Banks, huit jours après l’avoir commencé à SummerSlam. C’est encore pire que de ne pas lui donner de ceinture.

Nia Jax vient célébrer avec Alexa Bliss et ce qui suit peut-être intéressant puisqu’elle se retourne contre la nouvelle championne, se plaçant comme futur challengeuse. Mais une fois encore, on comprend pas l’intérêt d’avoir mis la ceinture sur Sasha Banks pour si peu de temps pour en arriver à cette storyline.

Un des pires épisode de Monday Night RAW qu’on ait pu voir ces derniers mois, on en a même pas remarqué l’absence de Samoa Joe et Braun Strowman tellement c’était catastrophique sur pas mal de points.

Cliquez pour commenter
En haut