Résumé

WWE SmackDown Live du 12 septembre : Résumé et résultats

WWE

Au programme de cet épisode de SmackDown Live, The Chairman! Vince McMahon est présent pour revenir sur la situation entre Kevin Owens et Shane McMahon. Trois matchs de championnat sont aussi au programme: un match entre AJ Styles et Tye Dillinger pour le titre des Etats-Unis, un match entre les champions par équipe The Usos contre les New Day, et un match pour le titre de championne de SmackDown entre Natalya et Naomi.

Kevin Owens veut prendre le contrôle de SmackDown Live

C’est Kevin Owens qui ouvre cet épisode en disant qu’il va poursuivre toute la famille McMahon et toutes les personnes qui font la WWE, jusqu’à ce que SmackDown Live soit annulé et remplacé par le Kevin Owens Show. Il fait des plans quand à l’émission qu’il veut, virant en premier Sami Zayn parce que évidemment. Il propose aussi d’annuler les Fashion Files et là ça ne va pas du tout.

Il demande ensuite à Vince McMahon, prévu ce soir, de venir sur le ring tout de suite. A la place, c’est le theme song de Shane McMahon qui retentit, mettant Kevin Owens en colère. Mais il n’en est rien puisqu’il s’agit encore d’une des blagues de Dolph Ziggler. Bravo à Kevin Owens d’avoir réussi à faire semble d’être content de voir Dolph Ziggler en tout cas, nous on sait pas faire.

Le theme song de Daniel Bryan retentit ensuite et ce n’est plus Dolph Ziggler qui fait encore une blague. Daniel Bryan lui répond qu’il est encore là pour s’occuper de SmackDown et que son petit jeu va prendre fin. Kevin Owens lui dit qu’une fois qu’il aura pris le contrôle du show, il fera le ménage. Daniel Bryan dit qu’il n’a rien contre un peu de travail manuel et suggère à Kevin Owens d’en faire un peu — et nous ne sommes pas responsables du double-sens qui vous est venu à la lecture de cette phrase.

Tye Dillinger à dix doigts d’être champion

Premier match de la soirée, et match de championnat par la même occasion. AJ Styles défend son titre de champion des Etats-Unis contre Tye Dillinger comme annoncé la semaine dernière. Baron Corbin va intervenir dans le match mais sans incidence sur son résultats, AJ Styles va rapidement s’en débarrasser en lui portant un Phenomenal Forearm.

Tye Dillinger va profiter de la distraction pour tenter un roll up mais sans succès. Tye Dillinger n’a pas dit son dernier mot, à partir de maintenant c’est à celui qui va pouvoir porter son finisher. Dillinger parvient à porter son Tye Breaker mais obtient un nearfall. AJ Styles va remporter le match ensuite par soumission avec le Calve Crusher.

AJ Styles reste champion des Etats-Unis et Baron Corbin qui n’est pas encore parti veut encore se placer en challenger, attaquant le champion juste après le match.

Rusev est en interview, expliquant qu’après sa rapide défaite à SummerSlam, il est rentré chez lui en Bulgarie pour se reposer et se recentrer sur lui-même. Mais cela n’a pas eu l’effet voulu, il y a été accueillit comme un loser et « Rusev n’est pas un loser » dit-il. Il est encore plus énervé que jamais et compte bien le prouver. Il veut « détruire une légende ».

Jinder Mahal tend un piège au « public raciste »

Jinder Mahal et les Bollywood Boyz rejoignent le ring. Jinder Mahal parle de sa préparation physique et mentale pour son match contre Shinsuke Nakamura à Hell In A Cell. Les trois se moquent ensuite d’une photo de Shinsuke Nakamura prise lors d’un match et de la tête qu’il fait dessus, puis de son entrée.

Mais en réalité Jinder Mahal se moquait du public, et prévient Shinsuke Nakamura: il savait que le public allait rire et que c’est ce qui lui attend s’il devient champion. Il lui dit que les fans sont racistes et qu’ils vont le comparer à Pikachu. Il termine cette longue et horrible promo en parlant en Punjabi.

En coulisse, Kevin Owens continue de préparer son futur show et semble vraiment y tenir. La WWE devrait y penser pour le WWE Network. Il croise ensuite Sami Zayn à qui il rappelle un moment de leur carrière où ils ont catché devant 42 personnes et que ce soir là, ils s’étaient promis de réussir à aller à la WWE pour ne plus avoir à refaire ça. Il lui dit que le jour où il aura le contrôle de SmackDown Live, Sami Zayn n’aura plus de boulot. Zayn lui répond qu’il préfère aller retourner catcher dans des petites salles plutôt que de travailler pour lui.

Les New Day de nouveau champions par équipe

Les New Day affrontaient les champions par équipe de SmackDown The Usos pour leurs titres dans un « Sin City Street Fight » Les Usos ont dominé une grande partie du match mais ce sont les New Day qui en sont sorti vainqueur en réussissant à échapper à un double splash des désormais ex-champions quand Kofi Kingston a poussé Jey Uso sur une table installée à l’extérieur du ring plus tôt pendant le match.

Kofi Kingston portera ensuite un Trouble In Paradise à Jimmy Uso pour le compte de trois et permet à son équipe de devenir à nouveau champions par équipe de SmackDown.

On ne perd pas de temps et on enchaine avec le troisième match de championnat de la soirée entre la championne de SmackDown Natalya et Naomi. Carmella et James Ellsworth sont aux commentaires.

Le match dure moins de dix minutes et est surtout marqué par l’intervention de Carmella. Naomi va se jeter sur cette dernière et Natalya en profitera ensuite pour lui porter un Sharpshooter pour la victoire. Un match absolument pas réussi et c’est dommage. Le seul match féminin de la soirée raté et vite expédié le soir de la finale du tournoi du Mae Young Classic, c’est assez malvenu.

Shelton Benjamain et Chad Gable affrontaient les Hype Bros. Un match très court remporté par Benjamin et Gable avec un mix d’une powerbomb et d’un Lariat. Mojo Rawley va serrer la main de ses deux adversaires mais Zack Ryder va s’en aller énervé du ring.

Kevin Owens à Hell In A Cell sur un coup de tête

C’est l’heure de retrouver Vince McMahon qui entre après Kevin Owens sous une belle pop du public. Kevin Owens trouve que Vince McMahon a l’air intimidé, mais Vince lui répond qu’il est plutôt écoeuré. Il dit que Kevin Owens ne s’est pas défendu contre Shane. Non pas parce qu’il respecte l’autorité, mais parce que Shane était en train de le battre bien sévèrement. Vince demande à Kevin Owens comment désormais il peut se regarder dans une glace et respecter l’homme qu’il voit.

Quand au menace de procès, Vince McMahon répond à Owens qu’il le virera dès le moment qu’il aura déposé la plainte — bon, virer quelqu’un sans raison valable est illégal mais passons — et ajoute qu’il n’a jamais perdu un procès. « Les lois de ce pays sont écrites pour les gens comme moi » lui répond tranquillement Vince McMahon, qui menace de ruiner financièrement Kevin Owens.

Owens revient à Shane McMahon, qu’il accuse d’avoir levé la main sur lui. Vince McMahon lui dit qu’il n’a pas suspendu Shane McMahon parce qu’il a attaqué Kevin Owens, mais parce qu’il n’a pas fini le travail. Il dit qu’il va réintégrer Shane McMahon pour une raison: Ce dernier et Kevin Owens s’affronteront dans un Hell In A Cell lors du pay per view du même nom le 9 octobre prochain. La décision ne déplait pas à Owens mais il veut s’assurer qu’il ne sera pas viré qu’il bat violemment Shane McMahon. Il veut aussi avoir le droit de riposter contre un McMahon s’il le touche encore une fois. Vince McMahon accepte sans vraiment essayer de comprendre cette dernière demande et sans savoir ce qui l’attend ensuite.

Kevin Owens porte en effet un coup de tête en plein visage sur Vince McMahon qui s’effondre et saigne du front. Kevin Owen lui rappelle qu’il vient d’accepter ce qui vient de se passer. Vince McMahon tente de se relever et de se défendre mais Kevin Owens continue de le frapper. Plusieurs arbitre tentent de venir en aide au Chairman mais sans succès. Owens porte un superkick à Vince McMahon avant de monter sur la troisième corde, et de porter un frog splash sous les yeux d’Adam Pearce, un des producteur de la WWE venu protéger Vince McMahon.

Kevin Owens quitte le ring et croise sur son chemin Stephanie McMahon qui le regarde droit dans les yeux avant d’aller voir son père.

Vince McMahon, qui peine à marcher et à tenir sur ses deux jambes, est raccompagné tant bien que mal dans les coulisses tandis qu’Owens regarde la scène qui clôt cet épisode de SmackDown Live.

Cliquez pour commenter
En haut