Top 200

Les oubliés du Top 200 : Le catch Hardcore

NJPW

Le sang, la violence, les armes, les headdrops… C’est aussi ça le catch. Depuis des décennies des territoires come Porto Rico ou le Japon se sont spécialisés dans ce type de catch qui a ses amateurs. La ECW ou la FMW en avaient fait leur art principal, la CZW et la BJW leur ont emboité le pas. Petit tour au pays de l’ultraviolence et du catch des durs à cuire comme dirait Raymon Rougeaud.

11 juin 2005, IWA Mid-South Something to Prove : Samoa Joe contre Necrobutcher

Peut-être le meilleur match hardcore du circuit indépendant sur le sol américain. Samoa Joe, le lutteur pur de la Ring of Honor défie Necrobutcher, le catcheur de la IWA-Mid-South et de la CZW aux allures de clochard et à la technique déplorable. Ce match est une brutale bagarre intense et terriblement violente. Même les prises « simples » comme les DDT ont l’air dévastatrices. Tout le monde doit avoir vu ce match au moins une fois dans sa vie, ce match est fascinant. Au passage, CM Punk et Eddie Kingston sont aux commentaires. (WON : N/A – Cagematch : 9,49)

12 décembre 2009, CZW Cage of Death XI : Danny Havoc contre Sami Callihan

Impossible de parler de hardcore sans parler de la CZW, mais plutôt que de parler de l’étalage de viande que consiste le Tournament of Death (tournoi ultra hardcore/snuff/scraspec ayant lieu chaque année dans le jardin de la mère de DJ Hyde), attardons nous sur le meilleur match à avoir eu lieu dans leur stipulation spéciale : le Cage of Death. Sami Callihan et Danny Havoc vont se livrer une superbe bagarre qui va laisser les deux protagonistes en sang, en lambeaux mais qui va surtout investir émotionnellement tout le public qui ne se contentera pas uniquement de réagir aux spots. Un des meilleurs matchs de la CZW. (WON : N/A – Cagematch : 9,03)

7 avril 2007, CZW Out With The Old, In With The New : Eddie Kingston contre Chris Hero

A la manière de Kevin Steen et El Generico, Eddie Kingston contre Chris Hero est une des rivalités mythiques du circuit indépendant américain. Chikara, IWA Mid-South, PWG, Ring of Honor et CZW, les deux catcheurs se sont affrontés quasiment partout. Ce combat est un Loser Leaves Town, ce qui est souvent la meilleure manière d’investir le public car il sait qu’en toute logique un des catcheurs fera ses adieux à la fédération à l’issue du match. Pas d’armes, pas de sang, mais un des combats phare de la CZW entre deux de ses lutteurs historiques et un superbe final. (WON : N/A – Cagematch : 8,68)

5 mai 1995, FMW 6th Anniversary Show : Atsushi Onita (c) contre Hayabusa

Match comptant pour le titre Brass Knuckles Heavyweight title, le champion Atsushi Onita (et aussi propritéaire de la FMW) défie le dauphin Hayabusa dans un… Explosive Barbed Wire Steel Cage match, rien que ça. Et il s’agit du premier des 950 « derniers » matchs d’Atsushi Onita qui devait prendre sa retraite à l’issue de ce match à la manière d’un Terry Funk. Hayabusa est ici la roue de secours après les refus de Tarzan Goto et Mr Gannosuke de mettre « over » Onita, mais le but est aussi de placer Hayabusa comme le nouvel « Ace » de la FMW à l’issue du match. Tout est construit autour du fait qu’il faille éviter de toucher les bords de la cage et le combat bascule dans le chaos total, mais on s’amuse bien dans ce match complètement dingue. (WON : N/A – Cagematch : 7,18)

6 juin 1997, ECW Wrestlepalooza 1997 : Raven contre Tommy Dreamer

Comment oublier la rivalité la plus intense de l’ECW? Encore un Loser Leaves Town, en raison du fait que Raven avait signé à la WCW quelques semaines auparavant. Il fait ici ses adieux à la fédération de Paul Heyman face à un Tommy Dreamer qui n’avait jamais réussi à le battre. Une foultitude d’interventions, du chaos total, des armes et Tommy Dreamer, le babyface ultime l’emporte enfin face à Raven qui fait ses adieux à la ECW… Avant d’y revenir quelques mois plus tard en tant que partenaire de Tommy Dreamer. (WON : N/A – Cagematch : 7)

10 avril 1999, NJPW Strong Style Symphony – New Japan Spirit 1999 : Atsushi Onita contre Masahiro Chono

Possiblement le moins bon match de tout le classement, mentions honorables comprises. Masahiro Chono aux genoux bien abimés fait ici face à Astushi Onita au corps qui tombe en miettes depuis des années (rien de nouveau) dans un No Rope Explosive Barbed Wire Death Match… Pourquoi ce combat est-il dans cette liste? Car il se déroule à la NJPW au Tokyo Dome. Fait extrêmement rare lors de l’entrée d’Onita, la foule le hue au point de lui lancer des pelletées de détritus, et celui-ci déplie une chaise sur la rampe d’entrée, allume une cigarette et prend un moment pour apprécier cette pluie d’immondices, fait très rare au Japon. Chono arrive lui dans une énorme cylindrée pour boucler ce festival d’entrées grandiloquentes. Sinon le combat est assez nul, mais le fait marquant était ailleurs. (WON : N/A – Cagematch : N/A)

17 février 1996, ECW Cyberslam 1996 : Sabu contre Too Cold Scorpio

Pas non plus un match hardcore à proprement parler, mais on a droit à des tables, et des chaises, comme lors de chaque match de Sabu. Ce combat est pour le titre TV de l’ECW que détient Too Cold Scorpio et met aux prises deux des catcheurs les plus populaires de la fédération. Too Cold Scorpio est un des catcheurs les plus honteusement sous-estimés et il fait étalage de tout son talent dans ce match. Sabu est tel qu’on le connait et les deux adversaires se quitteront sur un match nul au bout des 30 minutes de combat. Un des meilleurs matchs de l’ECW en terme de catch pur et deux adversaires qui ont une vraie belle alchimie dans le ring. (WON : 4,5 – Cagematch : 7,6)

9 janvier 2000, ECW Guilty As Charged 2000 : Mike Awesome contre Spike Dudley

Depuis plusieurs mois, Spike Dudley délivrait son Acid Drop sur des catcheurs bien plus grands que lui (pas difficile) et se bâtissait une aura de « Giant Killer ». Il décide de s’en prendre au champion ECW Mike Awesome… pas vraiment une bonne idée car malgré quelques fulgurances, Spike Dudley va prendre une gigantesque raclée comme nous en verrons rarement. Il mangera plus de bois qu’un castor en passant à travers de nombreuses tables, être projeté en dehors du ring et verra sa punition s’achever sur une top rope powerbomb. Un combat qui prouve que Mike Awesome était lui aussi un catcheur honteusement mésestimé. (WON : 3,5 – Cagematch : 7)

C’est terminé pour cette semaines. La semaine prochaine nous mélangerons un peu les styles avec certains des meilleurs machs du catch britannique et aussi du catch féminin japonais.

Cliquez pour commenter
En haut