Vous n'êtes pas prêts

L’année 2018 de : Asuka

WWE

Moi, Kévin Dune, ami personnel de Vince McMahon et vrai homme de goût, j’ai toujours eu un œil très attentif sur les division des Divas de la WWE. Pendant des années c’était même moi qui allait personnellement voir la production et qui donnait les consignes de réalisation. J’étais doué. Mais ça, c’était avant Paul.

Paul c’est un mec chiant, je l’ai dit la dernière fois mais là je le pense vraiment. Vous savez c’est le gars qui dit « Oui les femmes doivent avoir les mêmes chances que les hommes », « Elles peuvent apporter autant d’argent que les hommes à la compagnie » ou d’autres blagues de genre et du genre. Sauf qu’en fait il rigole pas du tout, et que vu qu’il est de la famille, bah Vince il l’écoute. Mais bon, s’il peut faire ce qu’il veut à NXT, moi j’ai encore le contrôle du roster principal aux dernières nouvelles.

Parce que hier on m’a gentiment demandé de rester hors du camion de production pendant les matchs féminins. Je peux tout juste m’approcher des bookings. On me dit que je ne respecte pas assez les Divas. Enfin les superstars féminines. Ou les « catcheuses » si vous voulez oui.

On était pas prêt pour Asuka

Du coup, va falloir commencer fort. On lui a déjà donné une belle victoire dominante sur Alexa Bliss au Nouvel An, donc on peut continuer sur cette lancée gentiment. Le but c’est comme pour tout le monde d’arriver à WrestleMania. Paul a insisté pour qu’il y ait un match un contre un pour le titre féminin de RAW.

D’abord, les fans se sont pas mal excités autour du Rumble Match des Div… des femmes, du coup on va devoir y passer. Quand j’ai proposé de faire vingt au lieu de trente la femme de Paul m’a regardé noir. Mais si vous savez, son regard là avec ses gros yeux, du coup j’ai préféré changer d’avis. Ils sont drôles eux, trente, c’est à peine le nombre de femmes actives dans le roster et il faut inclure NXT. Alors faudra pas se plaindre quand Carmella ou Lana vont entrer. Quand il faut mettre tout le monde, il faut aussi assumer la qualité du match derrière. La logique voudrait tout de même qu’on fasse gagner Asuka.

Cela fait quelques temps qu’on en voit se plaindre de l’invincibilité d’Asuka. Mais comprenez bien que sans cette ligne directrice stupide de Paul, nous on ferait comme d’habitude : le classement du bureau donne la championne. C’est quoi le classement du bureau ? Bah c’est un classement. Et il vient du bureau. Je vous ai parlé de la magnifique division féminine de RAW ?

Entre temps, va falloir changer de championne, on aurait bien gardé Alexa mais vu ce qu’on a fait à RAW la dernière fois, ça va être dur. Du coup, on va jouer autour de The Absolution et Paige. Les clans qui échouent, c’est bon pour SmackDown, nous on veut un clan qui se débrouille et en plus Paige championne, ça permet de satisfaire tout le monde. Je suis gentil, je leur donne dix minutes avant le Rumble masculin et on passe à la suite.

Asuka, la Terminator de demain

À la WWE on cultive rarement la différence. On veut des gens capables de vendre du merchandising. Et allez pas me dire que son masque on va en vendre des pelletés. Du coup, avec un petit effort, on lui donne une rivalité classique d’héroïne en situation de un contre trois. Elle se débrouille d’abord pour battre Mandy Rose et Sonya Deville en handicap match à Elimination Chamber pour éviter que le match devienne un match sans disqualification.

Et une fois à WrestleMania 34, on hésite encore mais je sens qu’on va devoir pousser pour qu’elle gagne le titre. On leur donne quinze minutes parce que je suis généreux et malgré les interventions, Asuka gagne. Voilà, la majorité est contente pendant que ça grogne déjà sur le fait que de toute façon c’était prévisible, Asuka elle gagne tout le temps, etc.

J’ai bien compris avec Roman Reigns que les gens qui gagnent tout le temps, vous aimiez pas. Pourtant c’est beau les vainqueurs, moi je trouve ça bien plutôt que vos petits gars qui gagnent une fois sur dix. Du coup, Paul veut qu’on fasse durer son invincibilité malgré tout. Du coup je vais me donner du mal. Le match revanche de Paige ? Huit minutes. Alexa Bliss ? Vous avez vu le dernier match, ce sera pire. Le premier affrontement en un contre un face à Sasha Banks ? Dix minutes puis cinq le lendemain à RAW.

La japonaise, elle va faire des sashimis à base de division div… féminine, je te le fais pas dire. Avec un peu de chance le public aimera parce qu’elle est bonne. Bonne sur le ring, vous m’avez compris.

La défaite au bon moment

L’important dans une série de matchs gagnés, c’est de trouver le moment pour la faire perdre. Et je pense pouvoir dire que je suis très bon pour ça. Rusev qui perd à WrestleMania puis qui jobbe face à John Cena ? Mon idée. CM Punk qui perd au Royal Rumble à deux mois de WrestleMania pour qu’on refasse John Cena contre The Rock alors que le match précédent était « One in a Lifetime » ? Mon idée. Je me suis dit qu’on aurait même pu utiliser un slogan « Twice in a Lifetime » mais ils ont refusé.

Du coup, SummerSlam paraît trop évident, donc on va faire en sorte qu’elle prenne le cash-in de Carmella, qui sera passée du côté de RAW le soir-même, juste avant Money in the Bank. Dans le genre imprévisible et bien pensé, vous allez voir de quoi je suis capable. Évidemment, après faut assumer Carmella championne. Alors bien sûr elle a une place sympa dans le classement du bureau, elle me rappelle Kelly Kelly mais avec un avantage supplémentaire, mais on a conscience que si on fait trop durer Paul aimera pas trop.

Malgré tout à Summerslam, on joue notre jeu favori : « frustrer l’audience ». C’est pour votre bien qu’on fait ça croyez nous. Si à chaque fois que quelqu’un est bien vu par le public on le fait gagner, vous allez être trop souvent heureux et perdre la joie de l’instant présent. Mon fond d’écran de bureau « officiel » c’est une image de plage avec écrit Carpe Diem en Comic sans MS. Donc croyez-moi je sais ce que je fais.

Asuka a besoin d’amour

Du coup Asuka perd de nouveau et s’éloigne légèrement du titre. L’occasion pour elle de s’enfermer se redécouvrir dans une rivalité avec Nia Jax. Nia Jax, désormais accompagnée par Enzo Amore — toujours champion Cruiserweight parce qu’on a pas trouvé mieux depuis que 205 Live est devenu une émission mensuelle, pourra alors faire une belle rivalité. Je pense globalement qu’Enzo est un homme fin capable de délivrer de très bonnes promos, surtout face à une opposante étrangère.

Le but étant évidemment qu’Enzo finisse par craquer pour Asuka dans une série de RAW à suspense et qu’il trahisse Nia Jax lors du Tables Match de TLC. L’amour, le vrai, plus fort que les barrières du langage puisque Asuka ne parle pas anglais, c’est Nia qui me l’a dit. Comme ça, on lance un duo de choc avec Enzo et Asuka avec Enzo qui courre autour d’Asuka qui ne comprend pas trop l’intérêt et le repousse mais fini par combler sous le charme.

Avec un peu de chance, on pourra même faire revenir Big Cass pour un triangle amoureux de fin d’année. Où le grand baraqué finira évidemment par l’emporter grâce à son charisme légendaire et où il l’emmènera sur son cheval blanc pour… rien du tout. Non, Paul, ce n’est pas le booking prévu réellement pour Asuka. Je faisais une blague. Ha ha on rigole bien. Tu vois bien que je me suis adapté à tes demandes sur les Divas. Oui je sais on dit aussi Superstars. Oui, oui « catcheuses » si tu veux.

Du coup on fera des matchs chiants, merci Paul

Vu qu’il veut pas de mon plan on trouvera sûrement un vieux plan avec Bayley ou les autres « Superstars » venues de NXT. J’espère qu’ils ne vont pas faire monter Nikki Cross avant un moment quand même. Elle me fait peur. Je vous jure quand elle me regarde j’ai l’impression que je vais mourir. Et je crois que Paul le sait il veut tout le temps que je la rencontre.

Bref du coup on fera probablement le premier TLC féminin, pour marquer l’histoire parce c’est les seuls mots qui font plaisir à la fille de Vince. Sinon on trouvera bien un moyen de la mettre autour du titre sans lui faire perdre directement ces matchs et sans pour autant qu’elle gagne. Triple Threat, 4-Way, 5-Way. Gauntlet Match même s’ils veulent on a Extreme Rules et TLC d’affilée, tout est permis pour ne pas raconter d’histoire mais « Faire l’histoire ».

Je pense honnêtement que je vais abandonner avec les « catcheuses ». Je suis perdu avec toutes ces histoires d’égalité et émancipation du sexe faible. Enfin des « femmes » pardon.

Et pourtant je suis un expert en Divas. Mon match préféré ? Melina vs Alicia Fox. Pour vous dire à quel point je suis calé.

Cliquez pour commenter
En haut