Preview

WWE Royal Rumble 2018 : Trois big men, peu de surprises, mais de l’action au programme

Le Triple Threat entre le champion Universal de la WWE Brock Lesnar, Kane, et Braun Strowman ne sera qu’un affrontement de Big Men, mais n’en sera pas moins intéressant pour autant.

Les matchs de championnats au Royal Rumble sont rarement les sujets principaux de conversation pour les fans de catch. Pourtant, la WWE arrive souvent à attirer l’attention en offrant une affiche pas tout à fait logique mais qui sort plus ou moins de l’ordinaire, une sorte de déviation volontaire d’un affrontement qui, n’aurait pas lieu traditionnellement. CM Punk contre The Rock, Seth Rollins contre John Cena contre Brock Lesnar par exemple, sont deux affiches qui ont à la fois lancé la Road To WrestleMania tout en se permettant des affrontements inédits et qui sortent légèrement des sentiers battus.

Avec ce Triple Threat Match pour le titre Universal entre Brock Lesnar, Kane et Braun Strowman, on est dans un format similaire. Si ce dernier est en pleine ascension depuis un an, il ne semble pas tout à fait dans les plans pour le main-event de WrestleMania. Tout peut arriver mais reste que cette opportunité est plus une nouvelle chance pour Strowman de se confronter à Lesnar et un peu plus construire de futurs affrontements.

L’ajout de Kane, une double opportunité

Là où l’affrontement sera différent, c’est par l’ajout de Kane. Kane ici, c’est un peu l’astuce scénaristique. La garantie de pouvoir partir dans tous les sens sans forcément affaiblir ni Brock Lesnar, ni Strowman. Il n’a aucune chance de gagner, sauf craquage complet lors de la réunion avant le Royal Rumble. Du coup, il pourra avoir un moment de mise en avant, mais il va sûrement prendre le tombé final. S’il ne faut pas non plus enterrer le démon, le voir dominer serait assez étonnant.

Kane pourra aussi temporiser une des dominations de Strowman ou Lesnar. Comme à SummerSlam, Braun Strowman devrait pouvoir montrer à un moment sa brutalité sur Lesnar. La présence de Kane permet un angle où Brock Lesnar se fait détruire pour revenir plus tard dans le match.

Du coup, Kane offre un ensemble de possibles intéressants pour nous puisque l’on risque de voir pas mal de destruction et de Braun Strowman qui roule sur le match sans pour autant le gagner. Du gagnant-gagnant à tous les étages, Strowman reste fort, Lesnar reste champion et Kane retourne ensuite dans le formol pour deux-trois mois. Kane, malgré le fait qu’une retraite lui ferait pas de mal, reste une valeur sûre pour offrir à un main-event une option supplémentaire. C’est l’assurance d’un match à l’issue qui ne devrait pas trop faire grogner.

Destruction Derby

Les attentes du match se situent du coup moins dans le résultat que dans son contenu. Si le récit du match semble plutôt lisible entre la domination probable de Strowman et le fait que Lesnar gagnera grâce à un unique F5 après avoir mangé pendant dix minutes, on espère voir une bonne brawl des familles. Celle où ça pète des tables, ça éclate des chaises dans le dos ou si on est Braun Strowman, on les lance pour le fun dans la tronche de son adversaire.

C’est d’ailleurs probablement ce qui fait la réussite du personnage, sa capacité à offrir une multitude de bumps et de destruction lors de ses matchs. Ça se bastonne, ça offre des prises à grande amplitude ce qui du coup convient parfaitement à Lesnar. Le champion est en effet jamais plus impressionnant que quand il se défoule et enchaîne ad vitam eternam les gros mouvements.

Cela n’est pas sans risque toutefois. L’opposition en un contre un entre Lesnar et Strowman n’était pas un énorme succès, dû à un match un peu anti-climatique par rapport à la tension que la WWE avait développé autour. Ici, le risque est le même, Strowman a renversé un bus. Il faut réussir à montrer cette force brute dans le match et cela ne passe pas sans un match à la nature presque post-apocalyptique, qui ne doit rien épargné des alentours du ring. Probablement positionner en dernier, le match pourra tout s’offrir et proposer des spots brutaux.

Lesnar peut-il perdre ?

La WWE ne devrait pas faire perdre Lesnar directement sur un tombé, mais si Strowman récupère le titre indirectement, est-il possible de construire la Road to WrestleMania autour d’un catcheur qui certes a trusté l’upcard depuis des mois et des mois, mais qui n’a jamais été au top ? Il y a peut-être cette possibilité. La WWE semble adorer Strowman et le fait que la réaction du public soit réciproque est assez rare pour que la WWE puisse se sentir pousser des ailes à son sujet.

Mettre Lesnar dans cette position du champion défait sans implication de sa part n’est pas une mauvaise idée. Heyman se fera une joie de rappeler que la défaite de Lesnar n’en est pas vraiment une et qu’en un contre un personne n’a sa chance, même pas le néo-champion que serait Braun Strowman. C’est probablement le seul scénario qui permettrait à Strowman de gagner.

Cela voudrait cependant dire qu’on fera probablement une croix sur le un contre un entre Lesnar et Reigns et pas certain que la WWE soit prêt à laisser passer ça. Au maximum, on pourrait avoir un triple threat et au pire des cas, Braun Strowman aurait un règne comme John Cena l’année dernière : une transition de trois semaines et basta.

Ce match ne laisse pas beaucoup de doutes sur son dénouement, mais assez pour éveiller un intérêt pour ce que la WWE adore présenter : un affrontement de big men qui vont se foutre sur la tronche dans les grandes lignes. Il faudra de la violence messieurs mais surtout une bonne construction pour offrir au public une bonne conclusion à un show qui aura déjà été très chargé.

WWE Royal Rumble 2018 : Trois big men, peu de surprises, mais de l’action au programme
Cliquez pour commenter
En haut