Actualité

Daniel Bryan « ne montre aucun signe d’anciennes lésions cérébrales »

Daniel Bryan est un miraculé. Les médecins qui se sont penchés sur son cas sont clairs : il n’y a aucune contradiction à ce qu’il puisse retourner sur le ring.

WWE

Daniel Bryan a le feu-vert et même si la nouvelle est sans doute la meilleure de l’année pour le moment, on ne peut pas s’empêcher d’avoir des craintes quant aux risques qu’ils encourt à catcher de nouveau. La WWE veut de son côté prendre toutes les précautions et compte évaluer Bryan après chacun de ses matchs.

Mais pourtant, interrogé par le site Newsweek, le médecin Robert Cantu, l’un des neurologues chargés d’évaluer Daniel Bryan avant que la WWE lui donne l’autorisation de catcher à nouveau est tout ce qu’il y a de plus optimiste.

« J’ai évalué Daniel Bryan sur le plan neurologique pour un retour à la WWE le 26 févriler 2018. Dans son dossier médical on trouve des examens effectués par des médecins de renommée spécialisés dans les commotions. J’en ai déterminé que Bryan était actuellement asymptomatique, les résultats de ses examens neurologiques, cognitifs et neuro-psychologiques sont normaux, tout comme son EEG, et un IRM n’a montré aucun signe d’anciennes lésions cérébrales. Selon mon opinion médicale, il n’y a aucune contradiction quant à un retour sur le ring de la WWE »

Daniel Bryan est un miraculé. Pour rappel, avant de prendre sa retraite en février 2016, Daniel Bryan racontait avoir souffert de pas moins de dix commotions cérébrales connues dans son dossier médical mais qu’il pouvait y en avoir bien plus qui n’y ont jamais été ajouté et que certaines lui avait provoqué des crises de convulsions.

Robert Cantu est un expert dans le domaine des commotions cérébrales. Neurochirurgien de son état, il travaille avec de nombreuses organisations sportives dont la NFL, la NHL et la NBA. Il est aussi l’un des médecins a avoir diagnostiqué l’encéphalopathie chronique traumatique de Chris Benoit après sa mort en 2007, la première officiellement reconnue dans le monde du catch et liée aux nombreuses commotions cérébrales dont a souffert le catcheur.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut