Friday Night SmackDown

Résultats de WWE SmackDown Live du 16 avril

Résumé et résultats de l’épisode de SmackDown Live du 16 avril, avec la suite du Superstar Shake-up.

WWE

Au programme de SmackDown Live ce mardi soir, le Superstar Shake-up se poursuit et c’est au tour de la brand bleue de s’offrir de nouveaux noms. Vince McMahon semble en avoir un intéressant à proposer.

Au revoir Big E, bonsoir Big O

C’est l’autre local de l’étape avec Sami Zayn qui ouvre cet épisode de SmackDown Live, Kevin Owens. Il démarre son KO Show en saluant le public en français avant d’accueillir les New Day Kofi Kingston et Xavier Woods — Big E est absent en raison de sa blessure au genou — et félicite Kofi Kingston pour son premier règne de champion de la WWE.

Kevin Owens se propose ensuite en tant que remplaçant de Big E dans le main-event de cet épisode, où ils affronteront Rusev, Shinsuke Nakamura et Cesaro. Après un petit sketch où Owens passent quelques essais le voilà intégré au clan pour ce soir, en tant que Big O.

Finn Bálor apporte l’Intercontinental à SmackDown

Finn Bálor est le premier nom annoncé ce soir à rejoindre SmackDown Live. Le titre Intercontinental débarque dans la brand bleue, le titre des États-Unis actuellement entre les mains de Samoa Joe va-t-il y rester ? En attendant, Bálor affronte Ali.

Finn Bálor a battu Ali par tombé avec le Coup de Grace, bien prononcé par Corey Grave cette fois. Il était temps.

Les New Day poursuivent la “formation” de Kevin Owens pour remplacer Big E, avec une épreuve où il doit absolument manger un maximum de pancakes en quelques minutes.

Pendant ce temps Carmella et R-Truth entrent sur le ring, suivi de Charlotte Flair qui fait sa première apparition depuis la défaite de WrestleMania 35.

Charlotte Flair a battu Carmella par soumission avec la Figure 8.

Soudain, alors qu’il a pourtant été affilié à RAW, Lars Sullivan revient à SmackDown pour s’attaquer à R-Truth qui parvient à se défendre au début mais subit le même sort que les autres victimes de Sullivan. Pourquoi ? Dans quel but ? On aimerait bien un début de réponse.

La nouvelle division féminine de SmackDown se présente

Maintenant attention on part sur un long segment. Becky Lynch fait son entrée, elle dit être là pour affronter n’importe qui sans aucune crainte. Viens alors Ember Moon (qui rejoint donc SmackDown) et dit à Becky Lynch qu’elle vient pour se faire un nom à SmackDown en battant celle qui a défait Ronda Rousey. Vient ensuite Bayley (qui rejoint aussi SmackDown Live, et là c’est triste pour Sasha Banks), dont se moque Becky Lynch et qui obtient quelques huées inexpliquées du public. Elle dit maintenant être de retour en solo (très triste pour Sasha Banks) et a les yeux rivés sur les deux titres de Becky Lynch.

Les championnes par équipe IIconics interrompent Bayley, se moquent d’elle parce qu’elles ont pris les titres par équipe (mais Bayley s’en fout maintenant, elle est en solo voyons), quand arrive Paige que l’on attendait depuis la semaine dernière, elle qui a une annonce à faire.

Elle s’apprête à présenter les deux catcheuses qu’elle va opposer aux championnes par équipe comme annoncé précédemment, quand Mandy Rose et Sonya Deville qui s’entendent à nouveau interrompent et expliquent qu’elles n’ont pas besoin de présentation. Paige leur explique que ce n’est pas elles qu’elle comptait présenter, mais… Asuka et Kairi Sane.

Tout le monde commence à se battre sauf Becky Lynch qui regarde tout ça d’un oeil amusé dans le coin du ring tandis que les faces font le ménage sur le ring. Voilà un segment pratique pour présenter la nouvelle division féminine de SmackDown. Un peu bordelique mais tout le monde est là. Un petit match ? Allez.

Bayley, Ember Moon, Asuka et Kairi Sane ont battu Mandy Rose, Sonya Deville, et The IIconics avec l’Insane Elbow de Kairi Sane, parce qu’il fallait bien que le public de SmackDown se familiarise avec la nouvelle.

On apprend que Buddy Murphy débarque à SmackDown lui aussi.

C’est pas vraiment le main-event, mais le match entre les New Day avec Big O et Rusev, Shinsuke Nakamura et Cesaro commence.

The New Day et Kevin Owens ont battu Rusev, Shinsuke Nakamura et Cesaro par tombé avec un Trouble In Paradise de Kofi Kingston et un Stunner de Kevin Owens sur Rusev.

Roman Reigns a un nouveau territoire

Vince McMahon nous annonce que l’arrivée de la plus grosse acquisition de l’histoire de SmackDown est imminente, le suspense est à son comble (non). Pendant ce temps Bray Wyatt fait comme si on n’avait pas encore compris qu’il était derrière tout ces segments avec des poupées. Ayez l’air surpris quand il arrivera surtout.

Sur le ring, McMahon nous dit d’abord être très content d’être de retour à Montreal. Vous avez compris. Il enchaine en disant que la nouvelle Superstar qui arrive à SmackDown est talentueuses, pleine de charisme, et c’est… Elias. On devrait être surpris mais le troll c’est en ce moment la passion favorite du Chairman alors ne relève même plus. Et surtout on se doute bien que la vraie surprise c’est pas Elias.

Alors qu’Elias se prépare à chanter, la vraie surprise arrive. Roman Reigns débarque, annonçant son arrivée à SmackDown d’une manière originale : en portant un spear à Elias mais surtout un Superman Punch à Vince McMahon. “Ça c’est pour la Viking Experience” aurait-il dit, mais on n’est pas sûr de celle-ci.

Roman Reigns rejoint ainsi SmackDown et explique maintenant au micro que la brand bleue est son territoire, et le public est plutôt content. Il quitte le ring avant d’y revenir pour porter un dernier spear à Elias.

Les plus lus

En haut