Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 15 juillet

Résumé et résultats de l’épisode de WWE Monday Night RAW du 15 juillet, avec le lancement de la route vers SummerSlam.

WWE

Au programme de l’épisode de Monday Night RAW ce soir, on relance la machine pour la mettre en route vers SummerSlam avec la désignations de nouveaux challengers pour les titres de champions Universal — qu’a remporté Brock Lesnar — et championne de RAW.

Paul Heyman vous l’avait bien dit (encore)

Paul Heyman et Brock Lesnar ouvrent cet épisode sans y être interrompus. Heyman fait du Heyman, nous explique qu’ils nous avait prévenu de ce qui allait arriver, que ce qu’il dit arrive toujours etc. Et quand le public hue, il leur propose de se huer eux-mêmes.

Il dit aussi qu’il avait prévenu tout le monde que Seth Rollins ne défendrait pas son titre à SummerSlam, mais comme personne ne l’a cru maintenant il n’y a aucun challenger de prêt. Mais comme il est “aux commandes” comme il le dit lui-même, il a prévu le coup: une bataille royale désignera le challenger de Lesnar à SummerSlam.

Seth Rollins, Randy Orton, Big E, Cesaro, Braun Strowman, Rey Mysterio, Baron Corbin, Sami Zayn, Bobby Lashley et Roman Reigns sont les participants et il suffit d’écouter les réactions du public pour savoir qui ils attendent à cette place.

Ricochet et les Usos ont battu Robert Roode et les Revival dans un 2 out of 3 falls match (encore un, oui). Ricochet a offert la première manche à son équipe avec un Shooting Star Press, et les heels ont obtenu la seconde manche sur un flapjack de Dawson sur Jimmy Uso. La troisième manche a été remporté par les faces avec avec le 630 Splash de Ricochet. Un match court malgré la stipulation toujours aussi inutile.

AJ Styles et The Club sont ensuite arrivés pour s’en prendre à Ricochet et malgré l’aide des Usos les heels auront gardé le dessus sur l’ancien champion des États-Unis.

Les Viking Raiders ont battu Vinny Grunner et Jackson James, deux jobbers, par tombé avec la Viking Expérience.

Drew McIntyre n’a toujours pas digéré le coup de Cedric Alexander la semaine dernière, quand celui-ci s’est fait partenaire de Roman Reigns en portant un masque. Pourtant ils les ont battu avec Shane McMahon. McIntyre compte l’éviscerer dans le match qui les attends ensuite.

Cedric Alexander a battu Drew McIntyre avec un roll up en contrant une tentative de reverse Alabama Slam de McIntyre.

Bray Wyatt débarque enfin

Finn Balor veut récupérer son titre Intercontinental perdu contre Nakamura à Extreme Rules, mais en attendant Samoa Joe traine sur son chemin et compte bien l’en écarter pour poursuivre sa route.

Samoa Joe a battu Finn Bálor par tombé avec un crucifix. Pas suffisant pour le samoan qui continue son attaque sur Balor qui se sort tout de même de la Coquina Clutch et lui porte son Coup de Grace.

Une fois que Finn Bálor a renvoyé Samoa Joe au vestiaire, sa musique ralentit soudainement et les lumières s’éteignent. Il n’en fait pas beaucoup pour que le public se mette en tête qu’il s’agit de l’arrivée (tant attendue) de Bray Wyatt qui portant son beau masque d’Halloween exécute sa Sister Abigail sur Balor.

Non pas que son arrivée n’était pas cool, le segment rendait super bien, mais on se souvient de la dernière fois que Finn Bálor et Bray Wyatt était en rivalité et dans le genre ennuyeux on touchait des sommets. Repart-on sur des semaines de discours sans queue ni tête de Bray Wyatt sur grand écran après chaque match de Finn Bálor ? Ayez pitié de nous.

Drake Maverick l’a annoncé sur Twitter, il va conclure. Pour l’occasion il emmène sa femme dans un bel hôtel qu’il semble avoir payé très cher. R-Truth qui est évidemment demande si “Hornswoggle” a une réservation. Les Street Profits qui regardaient le segment se moque de Drake Maverick et du fait qu’il puisse être encore vierge et ça part sur la taille de son sexe avant de passer au reste de la soirée à propos du match féminin et de la bataille royale.

Mike Kanellis doit affronter Zack Ryder mais Maria Kanellis pense que même enceinte elle peut faire mieux que son loser de mari. C’est elle qui le dit. Pas de chance pour elle l’arbitre refuse de la laisser catcher, Mike Kanellis insiste alors pour affronter Ryder.

Zack Ryder a battu Mike Kanellis par tombé avec le Rough Ryder en une poignée de seconde. Maria Kanellis est furieuse et explique que même le foetus de son enfant avait plus de chance de gagner.

Ils doivent être super ravi d’avoir re-signé les Kanellis. On va finir par y croire à cette histoire qui veut que Maria ait caché sa grossesse à McMahon qui maintenant se venge.

AJ Styles, Luke Gallows et Karl Anderson ont battu Lucha House Party par soumission avec un Calf Crusher d’AJ Styles sur Kalisto.

Natalya challengeuse au Canada

La WWE avait ainsi annoncé un Fatal 4-Way à éliminations entre Natalya, Alexa Bliss, Naomi et Carmella pour la place de challengeuse au titre de championne de RAW de Becky Lynch qui vient naturellement y assister aux abords du ring. Un match qui va être étonnement et terriblement long.

Carmella est la première éliminée, par Alexa Bliss sur un roll up. Il faudra attendre un long moment avant que Naomi ne se fasse éliminer ensuite par Natalya, encore sur un roll up. Le public s’ennuie grave et le fait savoir.

Natalya a battu Alexa Bliss, Naomi et Carmella par soumission avec un Sharpshooter pour devenir challengeuse au titre de championne de RAW.

En interview Natalya dit être heureuse d’affronter son amie Becky Lynch à SummerSlam, voulant jouer la carte des deux adversaires copines mais ça ne prend pas avec Becky Lynch qui rejoint le ring pour lui expliquer qu’il n’y a pas d’amis dans ce genre d’histoire et qu’elle est plus douée en bataille qu’en amitié. Natalya qui répond qu’elle ne doit pas être très doué en amour, ponctué d’un bitch qui sort si facilement ces temps-ci à la WWE.

Dolph Ziggler est l’invité du Miz TV, à sa demande. En fait, il a un problème avec le Miz qui n’est selon Ziggler plus lui-même. Le fait qu’il soit “heureux d’être ici”, qu’il soit devenu un béni-oui-oui, y a un truc qui déconne chez Miz. Ziggler explique que Miz est un lèche cul depuis des années et n’a pourtant pas réussi à se faire booker sur le pay-per-view de ce dimanche. Miz lui répond qu’il préférait être absent plutôt que de perdre en dix-sept secondes contre Owens.

Ziggler dépasse les bornes pour le Miz quand il explique qu’il ne pense qu’à l’argent et la célébrité, comme sa femme. Miz répond en attaquant avant que Ziggler ne s’en aille. C’était court, très court et si c’est ça leur rivalité pour les prochaines semaines, c’est pas tellement la peine de gâcher du temps d’antenne au final. Qu’ils prennent plutôt congé.

Drake Maverick est sur le point de conclure, le moment fatidique approche. Il retire son peignoir et dévoile la ceinture 24/7 qui cache ses parties intimes. Pas de chance pour lui, un employé de l’hotel débarque pour apporter le champagne… sauf que cet employé est un arbitre de la WWE et R-Truth sort de dessous le chariot pour faire un tombé sur Maverick et s’emparer à nouveau du titre 24/7. Drake Maverick n’a plus de titre et ne fera pas l’amour ce soir, triste soirée.

Un match revanche maquillé en bataille royale

C’est l’heure du main-event. Dix catcheurs de RAW et SmackDown s’affrontent dans une “Cross-Branded All-Star Top 10 Battle Royal” (ce nom à rallonge, tout de même), comme si les brands avaient encore une signification.

Tous les catcheurs entrent chacun leur tour pendant une dizaine de minutes avant que Brock Lesnar ne s’installe avec une chaise sur la rampe pour assister à la bataille oyale.

Sur le ring, il ne reste plus que Baron Corbin, Roman Reigns, Seth Rollins et Braun Strowman qui s’affrontent dans la dernière ligne droite du match. Strowman, Reigns et Rollins s’allient à trois pour éliminer Baron Corbin. Roman Reigns et Braun Strowman se battent dans les cordes, Seth Rollins en profite alors pour les faire passer tous les deux par dessus la troisième.

Seth Rollins a gagné la bataille royale… enfin c’est ce qu’il croit. Randy Orton était là, et a fait le coup du gars éliminé alors que pas du tout. Orton tente une première élimination de Rollins mais échoue. Il tente un RKO après un draping DDT mais Rollins reprend des forces et réussi à porter un Curb Stomp.

Seth Rollins élimine Randy Orton pour remporter la bataille royale et devient challenger au titre Universal.

Tout ça pour masquer un match revanche, que d’énergie gâchée. On n’est même pas certain d’être vraiment emballé par une nouvelle rivalité entre Seth Rollins et Brock Lesnar ces prochaines semaines.

Les plus lus

En haut