Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 14 octobre

Résumé et résultats de l’épisode de WWE RAW du 14 octobre 2019 avec la suite de la Draft 2019.

WWE

Ce lundi soir lors de Monday Night RAW c’est la suite de la Draft de la WWE, Becky Lynch et Charlotte Flair s’affrontent pour donner l’avantage à leur brands, tandis que Robert Roode et Dolph Ziggler défendent leurs titres de champions par équipe de la brand rouge contre les Viking Raiders.

Charlotte Flair perd encore

On commence donc, après un récapitulatif de la rivalité entre Seth Rollins et Bray Wyatt, avec le match entre Becky Lynch et Charlotte Flair. Becky Lynch prend le micro pour dire au public de Denver qu’elle aurait bien aimé s’occuper du cas de Sasha Banks mais que celle-ci n’est pas disponible en raison du passage à tabac qu’elle lui a fait subir à Hell In A Cell. À la place, ce sera quelqu’un qui “ne peut pas se passer de l’envie de se faire déboiter les bras”.

Entre alors Charlotte Flair qui dit ne pas vouloir ça, pas plus que l’on croit qu’elle soit égoïste ou profiteuse, elle veut juste être l’amie de Becky Lynch… avant de frapper cette dernière. Le match commence au retour de la pub, une fois que les deux catcheuses ont été séparées.

Becky Lynch a battu Charlotte Flair sur un roll up, RAW a de nouveau le premier choix pour la Draft et les deux catcheuses ne seront jamais amies.

En interview Seth Rollins explique avoir réalisé que sa manière de gérer le cas Bray Wyatt n’était pas la bonne et que ce n’est pas terminé (dommage). Il compte par contre y mettre fin ce soir (ouf).

Stephanie McMahon est de retour pour annoncer les premier transferts de la Draft 2019 : Seth Rollins, Charlotte Flair et Andrade (dans le valises de Charlotte Flair sans doute) vont à RAW. Brock Lesnar et les New Day vont à SmackDown. Incroyable quand même : les champions d’une brands vont dans la brands dont ils sont champions. Inattendu.

Andrade a battu Ali par tombé avec son Hammerlock DDT.

Seconde salve de Drafts de cette soirée: Les Kabuki Warriors, Aleister Black et Rusev vont à RAW, Daniel Bryan et Bayley vont à SmackDown. A noter que si les Kabuki Warriors sont à RAW, elles peuvent toujours défendre les titres par équipe féminins de la WWE dans toutes les brands, ce n’est qu’une fois qu’elles ne seront plus championnes qu’elles devront rester à RAW.

Viking Champions

Les Viking Raiders ont battu Robert Roode et Dolph Ziggler par tombé avec la Viking Experience pour devenir champions par équipe de RAW. Superbe match. Dans une petite promo diffusée au retour de la pub ils se vante d’être les premiers à pouvoir collectionner les titres par équipe IWGP, ROH, NXT et RAW. Beau palmarès en effet.

Les Drafts continuent : Cedric Alexander, Humberto Carrillo et Erick Rowan à RAW, Shinsuke Nakamura et Ali à SmackDown. Luke Harper se retrouve à nouveau tout seul, mais où ?

Bonne nouvelle : Eric Young a un match. Mauvaise nouvelle : c’est contre Aleister Black.

Aleister Black a battu Eric Young par soumission avec une prise qui s’appelle visiblement le “Dark Ritual”. En espérant que le Black Mass ne disparaisse pas.

On retourne aux Drafts : Buddy Murphy, Jinder Mahal et Cedric Alexander à RAW, Dolph Ziggler, Robert Roode et Carmella à SmackDown. Pas cool d’avoir séparé Truth et Carmella, même le public est déçu.

En coulisse The OC viennent chercher quelques noises aux Street Profits avant de les attaquer. Une manière de leur souhaiter la bienvenue.

Ricochet a battu Shelton Benjamin par tombé avec un Codebreaker.

Il y a un nouvel épisode des aventures de Bobby Lashley et Lana dan un spa mais on va passer là dessus, faut pas déconner.

Tyson Fury est un fou : il casse des stylos

Jerry Lawler est sur le ring pour diriger la signature de contrat pour le match entre Braun Strowman et Tyson Fury. Strowman pense que Fury a un bien trop gros égo et qu’il est bien trop dans son monde pour penser qu’il va le battre. Il lui promet évidemment de recevoir ces mains (dans la tronche) avant de signer le contrat.

Fury lui répond qu’il était fan de Strowman, qu’il était venu à SmackDown pour le voir parce que ses enfants ne cessaient de parler de lui. Il poursuit en disant que peu importe le ring, il sera dans son élément et à Crown Jewel il va le mettre KO.

Le contrat est signé, Strowman casse la table mais il n’y aura pas de bagarre, Fury prend le stylo et fait mine de ne pas réussir à le casser… avant de finalement réussir. C’est spécial l’humour à la Tyson Fury.

Retour aux Drafts: Samoa Joe, Akira Tozawa et Shelton Benjamin vont à RAW, The Miz et Baron Corbin vont à SmackDown. Une partie du roster de 205 Live est en train de passer à RAW, que va-t-il rester chez les Cruiserweights ? Pendant ce temps Baron Corbin que l’on a subit toute l’année et qui est devenu King of The Ring se fait drafter après Jinder Mahal, blessé et absent depuis des semaines. Où est la logique ?

Buddy Murphy a battu Cedric Alexander par tombé avec son Murphy’s Law.

Dernière série de Drafts: Rey Mysterio, Titus O’Neil et Liv Morgan vont à RAW, Chad Gable et Elias vont à SmackDown. Cette place de Rey Mysterio, on en parle ou on fait semblant de n’avoir rien vu ?

Dernier match de cette soirée entre les Kabuki Warrior et Natalya, qui devait se trouver une partenaire. Sa partenaire n’est autre que celle qui était il y a encore quelques jours sa rivale Lacey Evans. Natalya explique l’avoir juste choisie parce qu’elle l’a poussé dans ses retranchements.

Les Kabuki Warriors ont battu Natalya et Lacey Evans sur un roll up d’Asuka sur Evans, surprenant cette dernière qui pensait avoir porté un Women’s Right à la bonne personne, sauf qu’Asuka était la catcheuse “légale” à ce moment du match.

Burn it down

C’est un nouvel épisode de Firefly Fun House qui termine cet épisode de Monday Night RAW. Et quand Seth Rollins disait qu’il fallait jouer le même jeu que Bray Wyatt, il n’a pas menti puisqu’il est apparu dans cet épisode pour attaquer Wyatt qui semblait perdu.

Seth Rollins met ensuite le feu au décor de Firefly Fun House tandis qu’on entend Wyatt rire en fond — et le public huer. Le public n’a d’ailleurs fait qu’huer la fin de cet épisode à partir du match par équipe. C’était spécial comme ambiance.

Un épisode qui conclue la Draft 2019, ou la Draft la moins passionnante de tous les temps et qui nous envoie vers Crown Jewel sans trop de hype.

Les plus lus

En haut