Japon

L’entreprise Bushiroad, propriétaire de la NJPW, rachète la Stardom

La compagnie parente de la NJPW, Bushiroad, a racheté la promotion féminin Stardom.

Stardom

La World Wonder Ring Stardom a un nouveau propriétaire depuis ce mardi, et pas des moindre puisqu’il s’agit du même que la NJPW: Bushiroad.

C’est dans un tweet posté par l’entreprise elle-même dans la soirée de ce mercredi soir que l’annonce a été faite. Peu de détail sur cette acquisition ont été révélés pour le moment.

“Stardom a été acheté par Bushiroad. Plus de détails vous seront révélés bientôt.” peut-on lire sur le compte Twitter de la Stardom. “Une conférence de presse sera donnée aujourd’hui à 2h de l’après-midi (heure du japon) sur la chaine Youtube de Bushiroad. (…) Le roster de la Stardom sera présent sur scène.”

Les deux entreprises étaient en discussion depuis le mois d’avril mais selon le site WrestlingInc c’est en août dernier qu’une entente a pu être signée.

Un rapprochement, mais toujours deux entreprises distinctes

Le rapprochement de la NJPW et la Stardom ne signifie en tout cas en rien une possible fusion, ou la possibilité de voir la grande promotion japonaise proposer des matchs féminins sur ses shows. Les deux promotions seront dirigées séparément. La Stardom sera pilotée par Kix Road, une des filiales de Bushiroad qui détient aussi la Knock Out, une fédération de kick-boxing. Hiroshi Ogawa, dirigeant de la Stardom restera lui à son poste.

Il ne faudra pas non plu s’attendre à voir des contenus de la Stardom sur la plateforme NJPW World, la promotion féminine conserve sa propre plateforme, Stardom World. Le NJPW World étant en grande partie propriété de TV-Asahi tandis que la Stardom est en contrat avec leur diffuseur “rival” BS NTV, il y a peu de chance qu’une entente naisse de ce côté.

Si les équipes qui dirigent la World Wonder Ring Stardom devraient pour la plupart garder leurs emplois, Bushiroad assistera en grande partie la promotion dans sa partie publicité et communication, de la même manière qu’elle a assisté la NJPW depuis quelques années.

La Stardom a été fondée en 2010 et a vu notamment passer sur son ring des catcheuses comme Io Shirai, Toni Storm, Bea Priestley (actuelle championne), Piper Niven, Kairi Sane ou encore Mayu Iwatani.

Les plus lus

En haut