All Elite Wrestling

Résultats d’AEW Full Gear

Résumé et résultats d’AEW Full Gear.

AEW

Ce samedi soir la All Elite Wrestling donnait un nouveau pay-per-view, Full Gear, le premier depuis le lancement d’AEW Dynamite il y a un mois. Tous les titres étaient en jeu tandis que Moxley et Omega sortaient le grand jeu. Un grand jeu qui fait mal.

Au programme côtés championnats notamment, Cody Rhodes tente sa chance au titre de champion de l’AEW de Chris Jericho et n’a pas d’autre choix que de gagner s’il veut un jour avoir à nouveau la chance de se battre pour ce titre. Riho défend son titre de championne de l’AEW contre Emi Sakura tandis que les SCU défendent les titres par équipe contre les Lucha Bros et Private Party.

Brit Baker a battu Bea Priestley par soumission avec son lock jaw dans le Buy In du pay-per-view.

Awesome Kong fait son entrée avec Brandi Rhodes — et un couteau. Elles se dirigent vers le ring pour s’occuper de Bea Priestley et on s’inquiète un peu pour elle, rapport au couteau vous voyez. Awesome Kong lui porte un Implant Buster, avant que Brandi Rhodes lui donne le couteau pour… lui couper une mèche de cheveux. Ouf, ravis que personne n’ait été poignardé.

Une victoire pour l’Inner Circle

Le premier match est un match par équipe, solution souvent efficace dans un opener de pay-per-view et qui plus est avec les Young Bucks, ça aide. Ces derniers affrontent ceux qui se font désormais “Proud and Powerful”, les fiers et forts Ortiz et Santana.

Proud’n’Powerful ont battu les Young Bucks par tombé avec le Street Sweeper d’Ortiz sur Nick Jackson. Un opener assez cool qui démarre tranquillement et qui va crescendo, le genre de match qui laisse toujours une bonne impression. Bon travail par équipe des deux côtés, on aime.

Sammy Guevara est arrivé sur le ring pour célébrer avec ses potes de l’Inner Circle, mais célébrer chez eux signifie prolonger le combat de manière peu “légale”. Il tentera d’user d’une chaussette remplie de balles de baseball, mais les Rock’n’Roll Express s’incrustent pour les en empêcher, doucement mais sûrement, ils y parviendront.

Pour le second match on reste dans la partie de la carte sans titre en jeu mais comme toutes les victoires comptes à l’AEW, on ne v pas parler de match sans enjeu. PAC fait son entrée pour affronter Hangman Page.

Hangman page a battu PAC par tombé avec son Dead Eye. Bon match, victoire étonnante de Hangman Page cela dit, le résultat aurait sans doute été différent si le match avait eu lieu comme prévu à Double or Nothing.

Troisième match, un affrontement annoncé sur le tard mercredi entre Shawn Spears et Joey Janela quand ce dernier est venu à l’aide de Brandon Cutler qui allait passer un mauvais moment après avoir perdu contre Spears. Spears est comme d’habitude venu accompagné de Tully Blanchard.

Shawn Spears a battu Joey Janela par tombé avec un Spike Piledriver aidé par Tully Blanchard à l’extérieur du ring puis son C4 sur le ring.

En interview Kip Sabian explique qu’après avoir vu tout le monde former des clans, il a décidé de former le cien avec TheHybrid2 et présente Penelope Ford en tant que valet. Les valets existent donc encore à l’AEW.

SCU vainqueurs et réunis

Premier match de championnat de la soirée, les SCU défendent leurs titres de champions par équipe remportés en finale du tournoi organisé pour l’occasion contre les autre finalistes les Lucha Bros, et les Private Party qui ont remporté leur place à Dynamite mercredi dernier.

SCU ont battu Private Party et les Lucha Bros par tombé avec le SCU-Later de Kazarian sur Isaiah Kassidy, conservant ainsi les titres par équipe de l’AEW.

Un beau match par équipe rondement mené par Fénix qui a brillé à plusieurs reprises dans celui-ci. Les Private Party n’étaient pas en reste.

La surprise de ce match, c’est les lumières qui s’éteignent quand les Lucha Brothers attaquent les SCU, et laissent apparaitre quand elles se rallument un second Pentagon Jr. apparait et attaque le vrai Pentagon d’un STO et d’une Angel Wings Fénix avant de retirer son masque pour se réveler être… Christopher Daniels. Beau retour.

Riho bat son mentor

On enchaine avec un autre match de championnat, celui pour le titre féminin de la All Elite Wrestling. Riho affronte Emi Sakura dans l’affrontement suivant. L’élève contre le maître, Emi Sakura ayant entrainé Riho.

Riho a battu Emi Sakura sur un roll up. C’est un classique entre différents gabarit comme ici, Riho est malmenée pendant une grande partie du match et se défend comme elle peut mais ça n’en fait pas un mauvais match pour autant.

Les deux catcheuses se prennent dans leurs bras après le match, tout le monde est ravi et on enchaine rapidement avec la suite, la vidéo pour le prochain match est lancée directement après. Est-ce le signe qu’il va durer longtemps ?

MJF redevient MJF

Ce prochain match ne peut durer que 60 minutes et s’il les dépasse, trois juges décideront du vainqueur. Chris Jericho défend ainsi son titre de champion de l’AEW contre Cody Rhodes qui pour rappel doit absolument gagner ce match s’il veut un jour pouvoir se battre à nouveau pour ce titre.

Les juges aux bords du rings sont Dean Malenko, Arn Anderson et, tout de même, The Great Mutah. Tout trois contents d’être là visiblement. Rhodes est venu accompagné de MJF tandis que Jericho est venu avec Jake Hager. La maman de Cody Rhodes est aux abords du ring et lance des regards tueurs tout au long du match, même la mère d’Andy Murray pendant une finale de Wimbledon fait moins peur.

Elle aura le droit à une petite implication dans le match, frappant Chris Jericho quand celui-ci vient la provoquer jusqu’à ce que son fils viennent calmer le champion. Cody Rhodes s’est aussi bien ouvert le front en atterrissant tête première sur la rampe parce que Big Time Cody saigne toujours.

La fin arrivera par surprise, et pas du tout comme on pouvait l’attendre, la faute à MJF qui avait quand même une idée derrière la tête alors que Jericho portait un Liontamer.

Chris Jericho a battu Cody Rhodes, MJF a lancé la serviette lorsque Jericho portait un Liontamer en piétinant la tête de Rhodes. Jericho reste champion de l’AEW, Rhodes n’aura plus aucune chance au titre.

Jericho célèbre avec ses potes de l’Inner Circle, tandis que MJF semble regretter son acte face à un Cody Rhodes qui reprend ses esprits, réalise ce qui se passe mais ne laisse encore rien paraitre. Il aura été bien trop sympa, lui fait comprendre que ce n’est pas grave mais MJF redevient MJF, et lui donne un coup de pieds à l’entrejambe, un petit rictus de heel apparait sur son visage.

Sur la rampe alors qu’il repart sur les huées MJF reçoit une boisson de la part d’une personne dans le public qui se fait rapidement éjecté. On ne saura pas si c’était prévu, mais l’image était belle, tout comme ce passage d’après-match.

Blood and guts

Le main-event est donc le match entre Kenny Omega et Jon Moxley. Un Unsanctionned Light Out Match. Il peut se passer n’importe quoi, personne n’aura de problème derrière ça. Faut pas le dire deux fois à Jon Moxley, ni à Kenny Omega d’ailleurs comme on va le voir par la suite.

Il y a sans doute une ou deux raisons pour laquelle ce match est le main-event et non le match pour le titre de l’AEW. La première évidente c’est pour ce que Moxley va faire subir au ring qui devient inutilisable pour la suite du show, la seconde non-officielle c’est pour que ceux qui n’adhèrent pas à ce type de catch s’arrêtent de regarder le show avant. Ce style de catch, parce que ça en est bien évidemment, n’est clairement pas pour tout le monde.

La batte de baseball barbelée ne tardera pas à faire son entrée dans le match, tout comme le balai barbelé. On aura le droit à plein d’objet plus ou moins habituels dans un match comme celui-ci, une chaine, des poubelles, des morceaux de verres dans lesquels ils se rouleront deux ou trois fois, un pique à glace, ou d’autre originaux comme cette table recouverte de pièges à souris mais aussi et surtout cet espèce de trampoline fait de fils barbelés dans lequel les catcheurs se jetteront tous les deux. On est créatifs à l’AEW.

Omega et Moxley passeront à travers un projecteur avant d’aller retrouver le ring que Moxley va démonter — sympa d’aider les équipes techniques — pour y laisser apparaitre le bois, une surface bien dure sur laquelle se terminera le match après quelques prises bien plus douloureuses qu’en temps normal, évidemment.

Jon Moxley a battu Kenny Omega par tombé avec son Paradigm Shift.

Le show se termine sur ces trente-huit minutes de catch hardcore qui passe vite — on voit pas le temps passer quand on se mort les doigts d’angoisse à chaque fois que deux catcheurs font des choses que l’on décrira comme hors du commun, surtout pour du catch mainstream. Mais on termine aussi un bon pay-per-view de la AEW duquel il n’y a absolument rien à jeter si le main-event est votre tasse de thé.

Les plus lus

En haut